Bienvenue à Sott.net
lun., 22 jan. 2018
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Fire

Au tour de la Grande-Bretagne d'être confrontée à l'hystérie du Russiagate

Putin and Cameron
Au cours des dernières semaines, une campagne a été lancée en Grande-Bretagne sous la houlette du journal le Guardian pour "délégitimer" le résultat du référendum sur le Brexit en prétendant que c'est l' « ingérence russe » qui a été la cause de ce résultat.

Ainsi, nous avons vu une série de rapports sensationnalistes insinuants que Arron Banks - le millionnaire britannique qui a financé en partie la campagne Leave (Partir) - est financé par la Russie, et qui affirment que le professeur Joseph Mifsud - l'universitaire londonien mentionné dans l'acte d'accusation de George Papadopoulos (1) - pourrait avoir rencontré le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson lors d'un dîner organisé par un autre député (ce que nie Johnson) et que Papadopoulos lui-même, pendant qu'il était membre de la campagne de Trump, rencontrait un ministre britannique en marge de la session de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York en septembre 2016.

Il y a également eu des insinuations selon lesquelles la Russie a lancé une campagne dans les médias sociaux pour soutenir le Brexit, et même que les services de renseignements russes sont derrière le "livre noir" qui contient diverses allégations sexuelles qui circulent actuellement envers des ministres et des députés conservateurs. Ces allégations ayant conduit à la démission forcée du ministre britannique de la Défense Michael Fallon.

Le motif de cette campagne a été exposé il y a deux jours dans un article de Mark Galeotti dans le Guardian : délégitimer le résultat du référendum sur le Brexit :

Sherlock

Terroriste ou bouc-émissaire ? L'agresseur de Manhattan, Sayfullo Saipov et le dossier du gouvernement US en matière de fabrication du terrorisme

Sayfullo Saipov
Plusieurs questions restent sans réponse au sujet de l'attentat terroriste perpétré à Manhattan le 31 octobre, qui aurait été commis par Sayfullo Saipov, un immigrant ouzbek. La plus importante est un rapport d'un voisin de Patterson, dans le New Jersey, qui a déclaré avoir vu Saipov en compagnie de deux hommes qu'il a repérés.

"Ils ne ressemblaient pas à des ouvriers du bâtiment. Ils n'étaient pas habillés comme s'ils allaient travailler", a déclaré Carlos Batista à Fox News. "Je le voyais avec eux plus souvent qu'avec ses propres enfants."

Tout comme la mystérieuse femme que l'on aurait vue avec Stephen Paddock, le tireur de Las Vegas qui a été désigné coupable, les deux individus repérés avec Saipov ne seront jamais identifiés et les médias institutionnels rejetteront l'histoire de Carlos Batista comme non pertinente, si jamais ils venaient à tout simplement la considérer. Le loup solitaire, inspiré et radicalisé par les vidéos d'État islamiques, est maintenant le récit officiel.

"A bien des égards, il s'agit maintenant d'un cas classique de radicalisation d'un djihadiste national qui s'est associé à ISIS, c'est leur nouveau modèle de développement", a déclaré Andrew Cuomo, gouverneur de New York, à CBS News. "C'est très simple. Vous utilisez un véhicule pour nuire. C'est à New York. C'est à Londres. C'est en Allemagne. C'est en France. C'est dans l'Ohio. Alors c'est plus que ce que nous en avons vu."

Est-il possible que les deux hommes aient été les manipulateurs de Saipov ?

Par exemple, nous savons que le service de police de New York a infiltré et surveillé la communauté musulmane non seulement à New York, mais dans tout le pays. En 2012, il est apparu que la police de New York n'avait pas seulement espionné les musulmans, mais qu'elle avait également inséré des agents provocateurs dans cette communauté. Ceci a été révélé lors du procès d'Ahmed Ferhani, un malade mental accusé d'avoir comploté pour bombarder une synagogue à Manhattan.

Commentaire: Pour en savoir plus sur le Gladio : Lire aussi :


Cult

« L'État profond » le mensonge profond, le terrorisme profond !

Pour ceux qui se sont sérieusement penchés sur les éléments d'information à notre disposition, mais qu'il faut certes aller chercher à la manière des orpailleurs, il n'est plus nécessaire de démontrer que ce sont les experts de la CIA et des élites de « l'Etat Profond » américain qui ont organisé, planifié, formé, équipé, financé, protégé, ravitaillé les djihadistes en Syrie et Irak, comme c'est aussi le cas pour les néo nazis en Ukraine.
liberty war
Nous savons tous objectivement, aujourd'hui - même si certains médias et inconditionnels du système continuent obsessionnellement d'invoquer le recours malhonnête à la raillerie facile du « complotisme », sans jamais pouvoir avancer la moindre réelle preuve rationnelle confirmant ce que ce comportement compulsif « officiel » prétend - que les forces présentes en Syrie et en Irak, luttant contre DAECH - ISIS - EIIL, et dirigées par les USA, ont tout fait pour protéger leurs mercenaires djihadistes, avec l'aide inconditionnelle d'Israël, en tâchant également de les redéployer sur d'autres théâtres d'opérations de déstabilisation à travers le monde (Les djihadistes pour les pays à dominance musulmane : Philippines, Myanmar, Yémen, Somalie... Les néo nazis pour les pays à dominance chrétienne: Ukraine et bientôt Venezuela...).

Pour confirmer cette réalité incontestable, nous venons d'apprendre plusieurs choses importantes sur le comportement de « l'Etat profond » des Etats-Unis et qu'une basique objectivité ne peut pas rejeter d'un revers de la main.

1 - « l'Etat profond » US vient de refuser explicitement et catégoriquement que les experts serbes du déminage puissent se déployer en Syrie, coordonnés avec les forces russes, afin de permettre aux civiles Syriens de rentrer chez eux ! Le porte-parole de l'ambassade américaine, Eric Heyden, a rappelé aux Serbes, il y a huit jours, que :
« ...le gouvernement américain a fourni des dons importants en argent, en équipement et en formation pour aider l'armée serbe à se débarrasser des mines laissées par la guerre, et ainsi faire de la Serbie un endroit plus sûr. C'est pourquoi, au cours des 15 dernières années, les Etats-Unis ont fourni plus de 20 millions de dollars d'aide aux opérations de déminage en Serbie. Lors de notre dernier grand exercice conjoint, en avril 2017, le Gouvernement américain a fait don à l'armée serbe de quelque 450 000 dollars de matériel médical et de déminage pour améliorer ses capacités... »
Ce qui veut dire clairement qu'ayant financé les opérations de déminage en Serbie, les USA se considèrent en droit d'imposer à la Serbie une interdiction de déminage en Syrie, alors même que les Serbes veulent mettre leur compétence au service des pauvres gens menacés de mort par les mercenaires djihadistes des USA qui ont piégé les habitations aux mines anti personnelles, interdites par les accords internationaux, mais non signés par les USA qui les utilisent donc largement via leurs mercenaires terroristes.

Chess

Comment les élites dominent le monde - Première partie : L'endettement comme outil d'asservissement

World in debt
Au cours de l'histoire de l'humanité, la classe dominante n'a eu de cesse de trouver de nouveaux moyens de faire travailler à son profit économique ceux qui sont situés plus bas qu'elle sur l'échelle sociale. Mais de nos jours, nous sommes les propres acteurs de notre asservissement. Le débiteur travaille pour le compte du créditeur, et il n'y a jamais eu autant d'endettement qu'aujourd'hui dans toute notre histoire. Selon l'Institut de Finance internationale, l'endettement mondial est estimé à 217 000 milliards de dollars, bien que d'autres estimations l'évaluent beaucoup plus haut. C'est une évidence pour tous que notre planète est en train de sombrer dans un océan de dettes, mais la plupart des gens se demandent qui détient toute cette dette. Cette bulle d'endettement sans précédent représente le plus grand transfert de richesse dans l'histoire de l'humanité, et ceux qui s'enrichissent de la sorte sont les membres d'une élite fabuleusement riche au sommet de la pyramide.

Saviez-vous que huit hommes au sommet de la pyramide possèdent autant de richesses que les 3,6 milliards hommes les plus pauvres au bas de cette pyramide ?

Chaque année, l'écart entre les super-riches et les pauvres ne fait que croître. C'est un sujet sur lequel j'ai beaucoup écrit, et la « financiarisation » de l'économie mondiale joue un rôle majeur dans l'accentuation de cette tendance.

Le système financier mondial dans son intégralité est basé sur l'endettement, et ce système basé sur la dette détourne sans relâche la richesse du monde vers le haut de la pyramide.

On attribue à Albert Einstein la citation suivante :
« Le principe des intérêts composés 1 est la huitième merveille du monde. Celui qui comprend son mécanisme s'enrichit grâce à lui... tandis que celui qui ne le comprend pas, le paye. »
Peu importe qu'il ait ou non réellement prononcé cette phrase, il est un fait que cette affirmation est exacte. En assujettissant chacun de nous à la dette, l'élite peut s'asseoir et contempler sa fortune croître lentement mais sûrement. Alors que le reste de l'humanité travaille d'arrache-pied pour « payer ses factures », la vérité est que nous passons les années les plus productives de notre vie à travailler pour enrichir quelqu'un d'autre.

House

Taxation par Macron de l'immobilier : un choix idéologique de destruction des classes moyennes

taxes
Les députés ont adopté jeudi en commission la mesure la plus controversée du projet de budget 2018, la transformation de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en impôt sur le seul patrimoine immobilier. L'ISF, que paient aujourd'hui 351.000 foyers dont le patrimoine dépasse 1,3 million d'euros, sera remplacé par un « impôt sur la fortune immobilière » (IFI), de façon à exempter de taxes les valeurs mobilières et les placements (actions, assurance-vie...).

Cette réforme, qui devra être revotée dans l'hémicycle, devrait entraîner un manque à gagner de près de 3,2 milliards d'euros pour l'État, alors qu'en 2016 l'ISF a rapporté près de 5 milliards. On se demande si ces maheureux indigents du cerveau ont regardé les chiffress, le financement des entreprises ne pose aucun problème dans le système actuel puisque les enrterpsie ont recours au leverage pour se financer. Le crédit et les dettes créées à partir de la prodction monétaire ont supplanté l'épargne.

La majorité a défendu cette mesure destinée « à orienter l'épargne des gros patrimoines vers le financement des entreprises », a résumé le rapporteur général Joël Giraud (LREM).

La réforme a été vivement critiquée à gauche comme « un cadeau aux plus grosses fortunes de France », selon le communiste Fabien Roussel.

« Vous oubliez qu'il y avait le mot solidarité dans ISF », a dénoncé ce député du Nord.

« Plus le patrimoine d'une personne augmente, plus sa composante financière s'accroît », a rappelé la socialiste Valérie Rabault.

Blackbox

CIA - Qu'est-ce que le mind control ?

denzel Washington
© Inconnu

L'une des premières apparitions du mind control (contrôle mental, Mind Kontrolle, MK) dans la culture médiatique grand public est un roman intitulé
The Manchurian candidate (le candidat mandchou), écrit par Richard Condon et publié en 1959. Il fut adapté deux fois au cinéma avec le même titre : en 1962, avec Frank Sinatra dans le rôle principal ; en 2004, avec Denzel Washington et Meryl Streep, sorti en France sous le titre Un crime dans la tête. C'est de là que vient l'expression de « candidat mandchou » pour désigner un individu prêt à risquer sa vie ou celle d'autrui à la suite d'un conditionnement psychologique de type hypnotique ou « lavage de cerveau ».

Ces trois œuvres étaient généralement classées dans la catégorie « thriller conspirationniste » jusqu'à ce que la réalité des programmes de MK soit révélée au grand public vers le milieu des années 2000. En effet, des fuites suivies de la déclassification de certains dossiers auparavant top secrets de la CIA donnèrent matière à écrire à deux auteurs reconnus, largement diffusés en librairies et peu suspects de « théorie du complot » : l'historien du renseignement et des services secrets Gordon Thomas, dans Secret and Lies: A History of CIA Mind Control and Germ Warfare, publié en France en 2006 sous le titre Les Armes secrètes de la CIA. Tortures, manipulations et armes chimiques ; et la militante altermondialiste Naomi Klein dans La Stratégie du choc. La montée d'un capitalisme du désastre.

Qu'est-ce que le mind control ? Dans l'éventail des méthodes de contrôle social scientifique qui sont apparues au XXe siècle, il s'agit probablement de la plus radicale. Au-delà des bonnes vieilles techniques d'hypnose connues et appliquées depuis l'Antiquité et déjà très efficaces pour conditionner des comportements, le MK rajoute les phénomènes de choc et de traumatisme ; dans un premier temps, on étudie leurs effets sur le comportement, puis, dans un deuxième temps, sur la base de la typologie définie, on provoque intentionnellement des chocs dirigés et des traumatismes contrôlés afin d'obtenir la modification comportementale escomptée.

Commentaire: voir aussi :

Le Palmarès des Cassiopéens n°5 - Le Dr Greenbaum et les candidats mandchous
Radio Interactive SOTT - Interview du Dr Colin Ross : les médecins de la CIA et l'escroquerie de la psychiatrie


Fire

St Martin : la faillite totale de l'État

La semaine dernière, l'ouragan Irma est passé sur les Antilles françaises, provoquant des destructions comme on n'en avait que très rarement vues de mémoire d'Homme. En revanche, ce qui se passe depuis ressemble beaucoup trop à ce qu'on connaît déjà des pires faillites de l'État français.

Saint-Martin
On doit déjà redouter que cet ouragan soit notre « 11 septembre » français, non pas sur le plan météorologique (encore que sa puissance soit largement suffisante à le classer dans les phénomènes historiques) mais sur le plan médiatique, politique et surtout humain.

Sur le plan médiatique, toute la nullité de notre presse s'exprime maintenant avec une vigueur et une obstination qui confinent à la pathologie lourde. Entre le lien, débile et répété avec une insistance pathologique, que certains scribouillards s'emploient à faire entre cet ouragan et le réchauffement climatique (lien que même le GIEC n'ose pourtant pas faire) et les reportages, avant et après l'ouragan, qui - on va le voir - frisent la bêtise aux fers chauds, on se demande exactement pourquoi les Français continuent de chérir les subventions et les redevances payées à ces organes.

Côté politiciens, une aussi belle catastrophe ne devant surtout pas se perdre, le racolage le plus putassier fut de mise : Ségolène Royal en a profité pour tenter de vendre son pensum. Quant à Hulot, le vendeur de shampoings douteux échoué sur la banquise ministérielle, il a en bon reptilien su garder son sang froid et immédiatement préconiser des mesures opérationnelles et pragmatiques et ... Ah non. Il a péroré sur l'avenir, les générations futures, le climat dans quelques décennies et la faible condition humaine.

Galaxy

Les tempêtes solaires seraient la cause des échouages de baleines

Si les cétacés s'échouent parfois en groupe, ce ne serait pas toujours à cause d'un « leader malade » ou des sonars militaires. La raison pourrait être céleste : cela serait aussi dû aux éruptions solaires. Explications.


Commentaire : Il était plus que temps que ce paramètre solaire soit pris en compte dans l'analyse des causes (certainement multiples) des échouages massifs de baleines - mais aussi d'autres mammifères marins, poissons et crustacés - dont nous sommes témoins ces dernières années tout autour du monde.

Et qu'en est-il des raisons avancées pour expliquer leur augmentation ? Ce que l'on sait, c'est qu'une 6e extinction est en cours... et que 11 000 espèces animales menacées dans le monde, une espèce de mammifère sur quatre, un oiseau sur huit et plus d'un amphibien sur trois étaient menacés d'extinction mondiale dès 2014... Nous, êtres humains et moins humains faisons partie intégrante de cette extinction.


Echouage baleines pilote Nouvelle-Zélande
© Sott.net
Février 2017 - Des centaines de baleines pilotes sont mortes dans un échouage massif en Nouvelle-Zélande, le plus grand jamais vu là-bas. Malgré les efforts de la population locale, la plupart des baleines sont mortes.
Ce qu'il faut retenir
  • En se basant sur 29 échouages de cachalots survenus en l'espace de quelques semaines dans la mer du Nord, des chercheurs concluent que l'inexpérience des jeunes, essentielles victimes, serait à l'origine de ces évènements. Les perturbations magnétiques engendrées dans les hautes latitudes par les tempêtes solaires pourraient expliquer de telles erreurs de navigation.
  • En effet, si les cétacés ont bien un sens du magnétisme et s'ils utilisent bien une sorte de topographie magnétique pour se repérer, alors il est possible que les tempêtes solaires soient la cause de certains échouages. Reste à vérifier, ce que compte faire la Nasa.
les deux éruptions solaires survenues le 6 septembre 2017
© Nasa, GSFC, SDO
Sur cette animation, on peut voir les deux éruptions solaires survenues le 6 septembre 2017.
Dans la longue quête des causes d'échouages collectifs de cétacés, la dernière possibilité est sûrement la plus originale. Publiée dans la revue International Journal of Astrobiology, elle situe l'origine du phénomène dans le Soleil et ses colères. L'hypothèse n'est, pour l'instant, étayée par aucune preuve, seulement basée sur de bons arguments de l'équipe allemande de l'université Christian-Albrecht de Kiel. Klaus Heinrich Vanselow et ses collègues ont étudié de près une série de 29 échouages de cachalots (Physeter macrocephalus), uniquement des mâles et surtout des jeunes, survenus en mer du Nord entre fin janvier et début février 2016 sur les côtes d'Allemagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni.

Gear

Le 11 Septembre et la redéfinition orwellienne de la « théorie du complot »

Traduit par Résistance 71

Image
Profitant de notre inattention, la théorie de la conspiration a été redéfinie de manière orwellienne.

Une "théorie du complot" ne veut plus du tout désigner un évènement qui s'explique par une conspiration. Au lieu de cela, c'est maintenant une explication ou même un fait qui est en dehors de la ligne d'explication du gouvernement et de ses proxénètes des médias.

Par exemple, les diffusions des nouvelles de la chaîne de télévision Russia Today (RT) ont été étiquetées de théories du complot par le New York Times simplement parce que les rapports d'information et opinions que RT exprime ne sont pas ceux que le New York Times rapporte et le gouvernement américain ne les entérine pas.

En d'autres termes, comme la vérité devient inconfortable pour le gouvernement et son ministère de la propagande, la vérité est redéfinie comme une théorie du complot, ce qui veut dire que cela est une explication risible et absurde que nous devons ignorer.

Airplane

Un nouveau rebondissement concernant l'enquête du vol MH17

MH17
A la fin du mois d'août dernier, La Russie a transmis une donnée radar décodée aux Pays-Bas depuis la zone aérienne où le vol MH17 de la compagnie de Malaisie avait été abattu le 17 juillet 2014. Ces matériaux avaient initialement été fournis tel quels c'est-à-dire non décodés, ainsi que le logiciel nécessaire pour le décoder.

Cependant, malgré leur équipement de technologie moderne et l'aide de leurs collègues britanniques, les enquêteurs néerlandais étaient incapables de décoder l'enregistrement, mais pour finir, ils ont sollicité l'aide des experts russes. Il s'avère qu'en trois ans, ce fût la seule fois où ils ont demandé à collaborer. Jusqu'à ce jour jamais la commission n'avait accepté d'offres de la part des Russes.

L'enregistrement décodé a clairement prouvé qu'un missile avait été tiré de la zone contrôlée par l'armée ukrainienne

map MH17

La distance estimée jusqu’au vol MH-17 à partir du lanceur ukrainien BUK à Zaroshchenskoe au moment de l’attaque (moins de 30 km) se situe dans la zone opérationnelle, à l’inverse probablement exploité par la milice du Donbass.
Toutefois, tous les signes semblent indiquer que les informations décodées obtenues de la part de la Russie ne seront pas présentées dans le rapport, mais plutôt seront confrontées au sort de tant d'autres données qui ne correspondent pas à la version favorite de l'enquête. Elles vont probablement tomber dans un trou noir, ce qui est arrivé aux photos de la catastrophe qui ont été prises par le satellite espion américain.