Bienvenue à Sott.net
dim., 22 jan. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Sons étranges


Tornado2

Résumé SOTT - Mars 2016 - Météorites, conditions météorologiques extrêmes et changements terrestres

Des records de lourdes chutes de neige printanières, des tornades destructrices, des avions qui tombent du ciel, des inondations catastrophiques sur tous les continents, des « sons métalliques dans le ciel » entendus dans divers endroits, plusieurs observations de boules de feu météoriques, de massives hécatombes animales, des dolines qui avalent des véhicules en mouvement... Ce sont quelques-uns des signes des temps pour mars 2016...

Tornado2

Résumé SOTT - Février 2016 - Météorites, conditions météorologiques extrêmes et changements terrestres

Des dolines avalent des personnes et des voitures, des météores pleuvent et des volcans entrent en éruption un peu partout - pour le mois le plus court de l'année, février 2016 a certainement été mouvementé...
Le mois dernier, il y a eu de nombreuses et spectaculaires éruptions volcaniques au Mexique, au Guatemala, au Nicaragua, en Indonésie et au Japon. Ailleurs, la Terre s'ouvre littéralement et tue un homme en Arizona, pendant qu'une fissure géante avale une rivière dans le sud du Mexique. On a aussi vu des séismes majeurs incluant un tremblement de terre à Taïwan de magnitude 6,4 qui a détruit des immeubles et tué 33 personnes, pendant qu'un autre gros séisme (de magnitude 5,9) frappait Christchurch en Nouvelle-Zélande, qui est toujours en reconstruction après le séisme dévastateur qui avait touché la ville de l'île du Sud en février 2011.

Un GRAND NOMBRE de météores spectaculaires ont été capturé par des caméras le mois dernier. En une seule journée, le 6 février, il y eut trois événements notables de météores. La NASA a rapporté qu'une explosion massive avait eu lieu dans le sud de l'océan Atlantique, pendant qu'un second météore secouait les maisons quand il explosa au-dessus du Danemark et envoyait des météorites sur le sol, et un troisième météore fit de même dans le sud de l'Inde, tuant un homme qui a le malheur d'être devenu la premier cas enregistré de « mort par la chute d'un météore ». Le bolide qui a explosé au-dessus de l'océan Atlantique Sud était le plus large à frapper la planète depuis l'événement de Tcheliabinsk, presque trois ans jour pour jour.

Bizarro Earth

Un « Boom sonique » fait littéralement vibrer une ville en Californie

© Vice
Alhambra, California
Sorti de nulle part, mardi soir, vers 20 heures, Alex Arevalos, un étudiant et graphiste à Alhambra, Californie, situé à 16 km à l'est du centre-ville de Los Angeles, a entendu un bruit sourd et unique.

Il a immédiatement demandé à sa sœur si elle avait frappé le mur de sa chambre. "Elle a dit qu'elle ne l'avait pas fait, j'ai donc blâmé immédiatement le train" a dit Arevalos car il vit près de voies ferrées.

Puis le jeudi vers minuit, deux sons semblables ont réveillé le père d'Arevalos, et quand le père et le fils ont parlé dans la matinée, le plus jeune Arevalos a été convaincu qu'il y avait quelque chose d'anormal. « Cette fois-ci, dès que je l'ai entendu, et entendu trembler les murs un peu, j'ai écouté pour savoir si c'était le train, mais je n'ai pas entendu quoi que ce soit », ajoutant : « Je peux faire la différence maintenant [entre] le train et les booms »

Arevalos est loin d'être seul. Selon le site des nouvelles locales d'Alhambra, les résidents ont déclaré avoir entendu les premiers booms le 16 février quand une femme nommée Noelle Dominguez a alerté ses voisins dans une section privée du réseau social communautaire nextdoor.com. « Je sais que cela paraît bizarre. Mais depuis que j'ai vécu à Alhambra, une nuit sur deux ou à peu près, j'entends un bruit d'explosion comme ça » écrit-elle. Bientôt, d'autres utilisateurs de nextdoor.com ont partagé des expériences similaires avec les booms, selon Alhambra Source.

Commentaire: Ces booms pourraient être des explosions aériennes de météores entrants dans l'atmosphère ou de vibrations dans la croûte terrestre provoquées par des tremblements de terre ou autre activité sismique.


Bizarro Earth

Des Québécois entendent « d'étranges trompettes dans le ciel »

Les habitants de Dollard-des Ormeaux (Québec, Canada) ont eu l'étrange surprise, dimanche 21 février, d'entendre un son dans le ciel ressemblant à celui d'une trompette.

« Tous les chiens du quartier sont devenus fous » rapporte Adria Morell, habitante de Dollard-des Ormeaux. Dimanche 21 février à 22h (heure locale), les habitants de cette petite ville de l'agglomération de Montréal, au Québec (Canada), rapportent avoir entendu un son ressemblant à « d'étranges trompettes » venues du ciel.

Peu de temps après le témoignage d'Adria Morell, d'autres habitants de la région confirment entendre cette drôle de musique. L'enregistrement effectué témoigne de sonorités pour le moins étranges.

Megaphone

Un bruit épouvantable glace le sang d'une communauté de l'Oregon

Dans un petit village de l'Oregon, un bruit "épouvantable" et encore non identifié, terrifie les habitants, rapporte le Washington Post.



Pour certains, le son ressemble à celui émis par une flûte géante. D'autres entendent plutôt le bruit d'une voiture freinant des quatre fers ou de la vapeur s'échappant d'une conduite de gaz sous pression. A l'heure actuelle, les habitants et les autorités locales qui ont entendu ce bruit étrange de façon répétée, de jour comme de nuit, restent interloqués par son origine. Tous s'accordent sur une chose: il est "horrible".

"C'est vraiment un son épouvantable", déclare à ABC News Dave Nemeyer, pompier dans la bourgade de Forest Grove, à une quarantaine de kilomètres de Portland. "Je n'ai aucune idée d'où il peut bien venir et de quoi il s'agit. Les habitants nous ont dit qu'il venait du milieu de la rue. Pour moi, cela ressemble au bruit d'une voie ferrée, comme du métal qui crisse, mais il n'y a pas de voie de chemin de fer à proximité, donc, c'est exclu."

Commentaire: Voir aussi :
  • Des sons étranges ont fait trembler le Maroc



Snowflake Cold

Résumé SOTT - Janvier 2016 - Météorites, conditions météorologiques extrêmes et changements terrestres

Traduction : SOTT

Des échouages ​​massifs de baleines en Inde et en Europe du nord-ouest - Record de blizzard nommé « Snowzilla » grâce à la tempête hivernale Jonas dans le Nord-Est étasunien - Une vague de froid record pour l'Extrême-Orient et l'Asie du Sud-Est apportent de la neige au Vietnam, à Taïwan et dans le sud de la Chine - La première chute de neige enregistrée au Koweït - De graves inondations dans le centre des États-Unis, au Royaume-Uni et dans de nombreux autres lieux - Le premier cyclone du Pacifique enregistré, et le premier ouragan de l'Atlantique si tôt dans la saison depuis 1938 - Séismes majeurs en Russie extrême-orientale et en Alaska - Des éruptions volcaniques importantes en Amérique centrale, en Russie extrême-orientale et en Antarctique.
© Sott.net

Megaphone

Des sons étranges ont fait trembler le Maroc

La Maroc a été frappé début janvier par une vague de sons étranges qui suscite les plus folles spéculations. C'est le dernier épisode en date d'une série de phénomènes survenus partout dans le monde mais qui demeure pour l'instant sans explication.


Du 3 au 5 janvier, le Maroc a été touché par une vague de sons étranges ou Bruits Non Identifiés (BNI) selon un terme francophone en usage. Bien que ce phénomène soit répandu dans le monde, ces bruits inexpliqués, sinistres et étrangement mélodieux, ont été si spectaculaires que tout le pays en parle. D'autant que les sons ont retenti non pas dans quelque région isolée du royaume chérifien mais au coeur des grandes villes: Casablanca, Rabat, Sale, Tanger, Marrakech et Agadir énumère « Aujourd'hui Maroc ».

Commentaire: Dans un précédent article, Laura Knight-Jadczyk a tenté d'expliquer ces phénomènes sonores très étranges, souvent nommés « sons apocalyptiques » pour leur similitude que l'on retrouve dans l'Évangile éponyme, appelés aussi sons « électrophoniques ». On retrouve la théorie développé dans le livre Les cornes de Moïse, L'Histoire secrète du Monde - Tome II :
[...] les météores en chute génèrent des signaux radio très basse fréquence [TBF] qui filent vers le sol à la vitesse de la lumière où ils font vibrer quantité de choses dans l'environnement, de vos lunettes jusqu'à vos cheveux ! Cela signifie, qu'au moment précis où vous voyez le météore, vous pouvez aussi entendre des crépitements, des sifflements ou des crissements ; comme des bruits d'avion à réaction ou autre. C'est-à-dire que vous n'entendez pas réellement le son du bolide mais plutôt le son des objets environnants qui vibrent en réaction à l'intense émission TBF du bolide. C'est aussi pourquoi une personne peut entendre le phénomène et pas une autre.
[...]
S'il vous en faut un peu plus sur le comment et le pourquoi de ce phénomène, l'idée est que la turbulente queue de plasma derrière le bolide interagit avec le champ magnétique de la Terre, le tort et le déforme, et ensuite, quand le champ se relâche en quelques millisecondes, il émet les ondes TBF. Évidemment, des détails tels que les angles de rentrée et la turbulence sont probablement impliqués, ce qui pourrait expliquer pourquoi toutes les météorites ne produisent pas de son mais que beaucoup le font. Des champs électromagnétiques d'extrême basse fréquence (EBF) ou TBF peuvent aussi être générés par des explosions de comète ou de météore, de la même manière qu'une explosion nucléaire génère une impulsion électromagnétique.



Bizarro Earth

Sons atmosphériques étranges à Chicoutimi, Québec, Canada

J'avais entendu qu'il y avait des bruits bizarres à plusieurs endroits dans le monde... mais on sait, sur Internet, il peut y avoir n'importe quoi. Vous savez quoi ? Je sais maintenant que ce n'est pas des farces et j'ai enregistré pour vous ce que j'ai entendu ce matin à Chicoutimi (Québec).
© YouTube
Quelqu'un d'autre a enregistré la même chose que moi dans la même ville.


Commentaire : Dans un précédent article, Laura Knight-Jadczyk a tenté d'expliquer ces phénomènes sonores très étranges, souvent nommés « sons apocalyptiques » pour leur similitude que l'on retrouve dans l'Évangile éponyme, appelés aussi sons « électrophoniques ». On retrouve la théorie développé dans le livre Les cornes de Moïse, L'Histoire secrète du Monde - Tome II :
[...] les météores en chute génèrent des signaux radio très basse fréquence [TBF] qui filent vers le sol à la vitesse de la lumière où ils font vibrer quantité de choses dans l'environnement, de vos lunettes jusqu'à vos cheveux ! Cela signifie, qu'au moment précis où vous voyez le météore, vous pouvez aussi entendre des crépitements, des sifflements ou des crissements ; comme des bruits d'avion à réaction ou autre. C'est-à-dire que vous n'entendez pas réellement le son du bolide mais plutôt le son des objets environnants qui vibrent en réaction à l'intense émission TBF du bolide. C'est aussi pourquoi une personne peut entendre le phénomène et pas une autre.
[...]
S'il vous en faut un peu plus sur le comment et le pourquoi de ce phénomène, l'idée est que la turbulente queue de plasma derrière le bolide interagit avec le champ magnétique de la Terre, le tort et le déforme, et ensuite, quand le champ se relâche en quelques millisecondes, il émet les ondes TBF. Évidemment, des détails tels que les angles de rentrée et la turbulence sont probablement impliqués, ce qui pourrait expliquer pourquoi toutes les météorites ne produisent pas de son mais que beaucoup le font. Des champs électromagnétiques d'extrême basse fréquence (EBF) ou TBF peuvent aussi être générés par des explosions de comète ou de météore, de la même manière qu'une explosion nucléaire génère une impulsion électromagnétique.



Commentaire: Ne manquez pas de suivre les événements similaires dans notre catégorie Sons étranges.


Ice Cube

Résumé SOTT - Février 2015 - Météorologies extrêmes et bouleversements planétaires

Image
© Sott.net
La série de déluges tout autour du monde a continué le mois dernier avec des inondations qui ont à nouveau frappé les Balkans, la Grèce, la Bolivie, l'Argentine, l'Arabie Saoudite, les États-Unis du Nord-Ouest, l'Australie et l'Afrique de l'Est. En février, il y a eu de la neige « orange », de la neige « bleu » et de la « pluie sale » due aux particules qui continuent à s'accumuler dans l'atmosphère. Celles-ci provenant des volcans en éruption et du fait qu'il y a de plus en plus de météorites. Ce n'est pas seulement les conditions au-dessus du sol qui sont en train de changer : un nombre alarmant de baleines, de lions de mer et d'autres animaux des océans continue à s'échouer morts ou agonisants sur les plages du monde entier.

Février, a été témoin de météorites flash qui ont momentanément transformé la nuit en jour sur la Nouvelle-Zélande, la Floride et la Corée ... à un bolide de longue durée de la taille d'une comète/astéroïde qui s'est brisée au-dessus de la moitié occidentale de l'Amérique du Nord. Il y a eu plusieurs grands déraillements de train en février, en particulier aux États-Unis, où les compagnies pétrolières contournent les réseaux de pipelines pour transporter le pétrole issu de la fracturation hydraulique. Nous soupçonnons que de nombreuses lignes de chemin de fer se déforment en raison de l'activité sismique accrue.

Snowflake

Résumé SOTT - Janvier 2015 - Météorologies extrêmes et bouleversements planétaires

Image
« D'ici quelques années, les chutes de neige hivernales deviendront un événement très rare et excitant. Les enfants ne sauront pas ce qu'est la neige. »
~ Dr David Viner, senior research scientist à l'unité de recherche climatique (CRU) de l'Université de East Anglia, Angleterre, en Mars 2000.
« Ultimement, les enfants britanniques n'auront qu'une expérience virtuelle de la neige. Grâce à l'internet, ils pourront s'émerveiller des scènes polaires - ou éventuellement, "ressentir" un froid virtuel. »
~ David Parker, chef du Hadley Centre pour les Prédictions Climatiques et la Recheche à Berkshire, Angleterre, également en Mars 2000.
Le mois dernier, des quantités phénoménales de neige ont été déversées dans le nord et le sud des États-Unis, en Europe occidentale et dans le sud-est, au Moyen-Orient, en Chine occidentale et dans l'est de la Russie. L'Arabie saoudite et les déserts du sud-ouest étasunien ont été frappés par la neige pour la troisième année consécutive. Les journaux étasuniens ont apparemment abandonné le terme « vortex polaire » parce que des conditions arctiques s'étendant jusqu'au Golfe du Mexique sont devenues « normales ». Si il y a un endroit où vous devriez vous attendre à beaucoup de neige en ce moment de l'année c'est à - Moscou - au lieu de cela, les Moscovites ont profité du mois de janvier le plus chaud depuis 100 ans.

Les Grands Lacs d'Amérique du Nord ne sont pas aussi gelés qu'ils l'étaient à la même date l'an passé, mais ces « blocs de glace » sont réapparus au Michigan en janvier et les Chutes du Niagara sont encore une fois partiellement gelées. Jusqu'à un demi-million de personnes ont été affectées par la pire inondation que l'Afrique du sud-est ait connue depuis des décennies. Les Balkans ont été inondés pour la 5e fois en 20 mois et ont presque reçu les quantités de précipitations pour deux mois, soit 70 cm de pluie en une seule journée. La Sicile a été frappée par une quantité identique de grêlons. Parmi les spectaculaires observations de boules de feu en janvier, il y a eu la fragmentation d'une comète au-dessus de l'est de la Russie, et une autre météorite a transformé la nuit en jour à Bucarest en Roumanie.

Des « booms mystérieux » continuent à effrayer les gens (et les animaux) partout aux États-Unis. Nous suspectons que certains d'entre eux sont des ondes de choc provenant d'explosions de météorites, mais d'autres arrivent groupés et sont enregistrés par les sismomètres (malgré le fait qu'il n'y a pas de fractures de l'écorce terrestre connues). Ainsi, nous sommes probablement en présence d'une activité sismique générale et inhabituelle résultant d'une diminution de la vitesse de rotation de la planète. Cela serait également responsable de toutes ces activités volcaniques, parmi lesquelles les éruptions spectaculaires de janvier. « La terre est en train de s'ouvrir » s'est traduit par des dolines qui ont avalé des voitures qui roulaient, ceci en Floride et au Maryland.

Alors que vous regardez cette vidéo résumant les événements climatiques de janvier, gardez à l'esprit que nous avons dû exclure un grand nombre d'autres phénomènes inhabituels parce qu'ils font maintenant partie de « la nouvelle réalité ».