Bienvenue à Sott.net
sam., 25 fév. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Boules de feu


Fireball

Trois boules de feu au-dessus de Cheltenham, Royaume-Uni en deux jours

© Via Facebook/Stef Kotwica
Avez-vous vu deux boules de feu dans le ciel au-dessus de Cheltenham dimanche soir?

Nous avons été contactés par quelqu'un qui a dit qu'il avait vu ce phénomène alors qu'ils conduisaient le long de la route Princesse Elizabeth Way.

Il nous a demandé via Twitter : « J'ai vu deux boules de feu dans le ciel en descendant la Princesse Elizabeth Way. Vous avez entendu quelque chose ? ». Il a ajouté qu'il conduisait avec son fils et a remarqué deux lumières brillantes qui ont diminué et laissé des traces de fumée. Je ne peux vraiment pas croire que moi et mon fils aurions été les seuls à les voir, ils étaient assez brillants », a-t-il dit.


Fireball 3

Une boule de feu lumineuse vue au nord des États-Unis et du Canada


Météorite au-dessus de la Pennsylvanie
Une boule de feu très lumineuse a été observée dans le nord des États-Unis et du Canada autour de 04:53 UTC le 18 février 2017. L'événement a été capturé par 3 des caméras « all-sky » de la NASA et les caméras appartenant à la Southern Ontario Meteor Network.

L'analyse des données vidéo montre que le météore était d'abord détectable à une altitude de 83 km au-dessus de l'US Highway 219, au sud-est de la ville de Pennsylvanie de DuBois. Elle s'est ensuite déplacée vers le nord-est à environ 42 km dans l'atmosphère à près de 64 400 km / h, parcourant 42 km au-dessus de la campagne juste au nord de Winslow Hill, a annoncé le NASA's Meteoroid Environment Office (MEO).

Les données de la caméra montrent que très peu de décélération du météore, ce qui lui donne peu de chance d'avoir produit des météorites, d'après le MEO qui a ajouté que plus d'analyses sont nécessaires pour écarter cela. « L'objet avait la brillance d'un quart de Lune, ce qui signifie que nous avons affaire à un fragment d'astéroïde pesant environ 9 kg, avec un diamètre d'environ 18 cm. »

USA

Le Pentagone envisage d'envoyer des militaires en Syrie pour appuyer les terroristes modérés

Le chef du commandement central des Etats-Unis en Syrie, le général Joseph Votel, a révélé à CBS News que des militaires américains pourraient être nécessaires à Raqqa pour y aider l'opposition dite «modérée» à combattre Daesh. Le général Joseph Votel, en charge du commandement américain en Syrie, a indiqué à CBS News que les forces soutenues par les Etats-Unis en Syrie n'étaient pas assez mobiles et ne possédaient pas la quantité nécessaire d'armes pour libérer la ville de Raqqa, aux mains des terroristes de Daesh.

© Reuters / Lucas Jackson
On continue la guerre, comme si de rien n'était
« Il se peut que nous soyons obligés de prendre sur nous une charge plus importante », a-t-il déclaré. Il a précisé que, à l'heure actuelle, le Pentagone envisageait d'envoyer des effectifs en Syrie. A l'heure actuelle, quelque 500 militaires américains se trouvent en Syrie. Le nombre exact de potentiels nouveaux soldats n'a pas encore été dévoilé

Commentaire: Les militaires ne lâchent pas, ils continuent la guerre en employant un langage faux et manipulateur.


Fireball 2

Un météore brillant illumine le ciel dans le sud de l'Alabama

© NASA
Les rapports sur le son indiquent qu'il a pénétré assez bas dans l'atmosphère avant de se fragmenter, peut-être aussi bas que 22 km d'altitude.
La chaîne LOCAL 15 a confirmé avec la NASA qu'un météore lumineux a été vu juste après 21h samedi.

Les témoignages du samedi soir ont commencé à circuler sur les médias sociaux au sujet d'une grosse boule de feu dans le ciel et d'un fort boom.

Les résidents dans le sud de l'Alabama ont rapporté qu'ils ont entendu un boom fort qui a secoué leurs maisons.

La NASA dit que la boule de feu est apparue pour la première fois au nord-est de Mobile et s'est déplacée vers l'ouest à environ 90 km/h.

La luminosité moyenne est celle de la pleine lune, les principaux experts pensent qu'il était probablement d'environs d'un diamètre de 30 ou 60 cm.

Fireball

Boule de feu de la Saint-Valentin repérée dans l'Est des États-Unis

© Chris Wolf/AMS
AMS Event#614-2017 – capture d'écran de la vidéo partagée par Chris Wolf sur le site Web de l'AMS
53 témoignages de la Pennsylvanie, du Connecticut, du New Jersey, de New York et du Maryland

L'AMS a reçu 63 témoignages à ce jour au sujet d'un événement de boule de feu vu au-dessus de la Pennsylvanie le mardi 14 février 2017 vers 20h32 HNE (15 février - 01h39 UT). La boule de feu a été vu principalement de la Pennsylvanie, mais des témoins du Connecticut, New Jersey, New York et Maryland ont également rapporté l'événement. Certains témoins ont décrit le météore comme orange, jaune et blanc. Après une enquête assez approfondie, nous en sommes venus à la conclusion que ce n'était pas Cupidon mais un météore lumineux.

Première trajectoire estimée

La carte ci-dessous montre l'emplacement des témoins avec la première trajectoire estimée. La trajectoire estimée préliminaire tracée à partir des rapports de témoins montre que le météore voyageait de l'ouest à l'est et a fini son vol quelque part au-dessus de Scranton, PA.

Fireball 4

Un météore lumineux de couleur verte illumine le ciel du Wisconsin et de l'Illinois

© American Meteor Society
L'évènement#454-2017 – Capturé par la Daschcam de la Police
Plus de 170 témoignages ont émanés de divers états.

L'AMS a reçu plus de 170 rapports à ce jour (et continue à les compter...) au sujet d'une de boule de feu vue au-dessus du Wisconsin le mercredi 6 février 2017 autour de 01h27 CST (07h31 UT). La boule de feu verte a été vu principalement de l'Illinois et du Wisconsin, mais des témoins du Michigan, de l'Indiana, de l'Ohio, de l'Iowa, de New York, du Kentucky, de Minessota et de l'Ontario (Canada) ont également signalé l'événement.


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Décembre 2016 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites

Alors que nous entrons dans un climat géopolitique nouveau et incertain avec l'investiture du président étasunien Donald Trump, nous semblons également entrer dans un climat naturel nouveau et incertain.
© Sott.net
Un spectaculaire nuage iridescent « arc-en-ciel » est apparu à Caxias dans le nord-est du Brésil
L'incessante augmentation mondiale des conditions météorologiques extrêmes, des bouleversements géologiques et des bombardements cosmiques s'est poursuivie le mois dernier, clôturant une année que les autorités ont déclarées être (à nouveau) « la plus chaude jamais enregistrée - et c'est la faute des humains ».
© Sott.net
Étrange ! Le brouillard a pris une forme sphéroïdale, en forme de dôme, à Tremeirchion, au nord du Pays de Galles
Pourtant, toujours aucune explication de leur part quant à la façon dont le « CO2 créé par l'homme » est responsable, entre autres de phénomènes naturels, nouveaux ou accrus, de toutes les dolines qui s'ouvrent et tuent des personnes ; des boules de feu météoriques qui jaillissent dans nos cieux ; du changement d'orientation des courants-jets à haute altitude ; et de l'augmentation de la fréquence des séismes multiplié par deux, voire trois.
© Sott.net
De multiples feux de forêts ont éclaté en Suisse - au beau milieu de l'hiver !
Mais ne vous préoccupez pas de ces détails - ce sont probablement juste des signes indiquant que nous nous dirigeons vers une autre époque glaciaire.

Les points forts de notre vidéo mensuelle de décembre 2016 comprennent :
  • Un persistant et lourd brouillard à travers le monde le mois dernier - Europe du Nord, Inde, Chine et golfe Persique.
  • Le retour du « vortex polaire » à la fois en Amérique du Nord et en Russie, avec des records de neige et de froid.
  • De la neige dans le désert du Sahara, le désert d'Arabie et la Syrie.
  • Des tempêtes de neige, tornades de neige, des « murs de brouillard », des « dômes de brouillard », des « disques de glace en rotation », et d'autres phénomènes météorologiques bizarres liés au froid !
  • Une forte inondation (et une tornade) à travers le sud de l'« ensoleillée » Espagne.
  • Éclosion de feux de forêt dans les Alpes suisses... en hiver !?
  • Au moins une demi-douzaine d'événements météorologiques spectaculaires en Amérique du Nord et du Sud, en Europe et en Asie centrale.
  • Une succession de puissants tremblements de terre et des éruptions volcaniques autour de l'anneau de feu du Pacifique.
  • Des inondations répandues en Asie du Sud-Est pendant la « saison sèche ».
  • Des précipitations record dans les régions désertiques de l'Australie.

Fireball

Une boule de feu lumineuse photographiée au-dessus de Caeté, Minas Gerais, Brésil

© Via [email protected]
Une boule de feu lumineuse photographiée au-dessus de Caeté, Minas Gerais, au Brésil le 30 Janvier 2017.


Fireball

Un météore aperçu au-dessus de Leed an Angleterre

© Yorkshire Evening Post
Le météore au-dessus d'Allerton Bywater.
Etait-ce un météore dans le ciel de Leeds ?

Kelly Moss a pris un instantané de la lumière flamboyante planant au-dessus de Brigshaw High School à Allerton Bywater vers 16h30 le mercredi, alors que le crépuscule tombait.

Un météore, souvent appelé étoile filante, est la trainée visible d'une météorite incandescente, d'un micro-météorite, d'une comète ou d'un astéroïde à travers l'atmosphère terrestre, après avoir été chauffé à blanc par des collisions avec des molécules d'air dans la haute atmosphère, créant une lumière à cause de sa vitesse et quelquefois aussi par l'émission de matière incandescente dans son sillage.


Traduction Sott

Fireball 4

Un météore vert et brillant illumine le ciel d'Exeter en Angleterre

© John Maclean
Le météore au-dessu d'Exeter
Une « boule de feu » vert vif a illuminé les cieux au-dessus d'Exeter tandis que le météore traversait l'atmosphère et a donné un spectacle lumineux spectaculaire.

Le bolide était une boule quelconque de métaux qui a explosé lors de l'entrée dans l'atmosphère - et les experts disent qu'il a peut-être atterri avant de brûler complètement.

Le flash a été capturé pendant plus de sept secondes alors qu'il colorait nos cieux, grâce à une caméra d'observation des météores à l'Observatoire d'Exeter.

John Maclean, de l'observatoire, membre de la Royal Astronomical Society, a déclaré que le flash était si brillant qu'il était facilement visible à l'œil nu.

Commentaire:

© AMS
Évènements d'entrées atmosphériques par années et par catégories depuis 2006