Bienvenue à Sott.net
mar., 19 sept. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Changements Terrestres
Carte


Snowflake Cold

Le mensonge institutionnalisé du réchauffement climatique d'origine anthropique

De plus en plus de scientifiques, et d'études, dénoncent « l'alarmisme du réchauffement climatique d'origine anthropique » comme étant un mensonge institutionnalisé cautionné et ordonné par les plus hautes instances afin de servir les politiques internationales, restrictives et coûteuses, sur l'environnement.

L'étendue de la glace de l'Arctique est en hausse de 40% depuis les derniers 5 ans
https://realclimatescience.com/2017/09/40-sea-ice-ice-gain-over-the-past-five-years/


Le changement climatique n'est pas aussi menaçant pour la planète que prévu, suggèrent de nouvelles recherches
http://www.telegraph.co.uk/science/2017/09/18/immediacy-threat-climate-change-exaggerated-faulty-models/

Les alarmistes du climat font mentir leur propre science
https://www.forbes.com/sites/larrybell/2013/02/05/in-their-own-words-climate-alarmists-debunk-their-science/#2f45be0868a3


Le réchauffement climatique pourrait se produire plus lentement que prévu, selon une étude
http://www.independent.co.uk/environment/climate-change-global-warming-paris-climate-agreement-nature-geoscience-myles-allen-michael-grubb-a7954496.html

Les niveaux de la mer diminuent
https://www.iceagenow.info/sea-levels-are-falling/

Ambulance

Un puissant séisme de magnitude 7,4 ébranle le sud du Mexique

Des secousses de magnitude 7,4 ont été ressenties mardi à 18h14 (UTC) dans le sud du Mexique, à 49 km au sud-ouest de la ville Puebla et à 8 km de la localité de Tepeojuma, a annoncé l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS).
© AFP 2017 Alfredo Estrella
Un puissant séisme au Mexique
L'hypocentre du tremblement de terre a été localisé à quelques kilomètres au sud-est d'Atencingo, dans l'État de Puebla, à une profondeur de 51 km.

Snowflake Cold

Baisse de température à Paris, Tamise gelée: le monde au seuil d'une période glaciaire

Une nouvelle période de glaciation s'annonce : au cours des prochaines années, les températures moyennes risquent de baisser de quelques degrés dans plusieurs villes européennes. Le Royaume-Uni doit se préparer à des décennies d'hivers rigoureux, lit-on dans le Mirror.
© Inconnu
Bientôt chez vous
Des climatologues promettent aux habitants du « Vieux continent » des baisses des températures hivernales. Le Royaume-Uni risque d'être le plus touché par ce phénomène. Même la Tamise qui ne gèle plus depuis près de deux siècles pourrait se couvrir d'une épaisse couche de glace.

Commentaire: Lire :


Attention

Ouragan Maria : la Sécurité civile annonce un « black out » électrique en Guadeloupe

Après avoir touché la Martinique, l'ouragan Maria est arrivé en Guadeloupe. Le réseau électrique de l'île est hors-service. Le réseau de communications est également endommagé. La Sécurité civile a annoncé que la distribution d'électricité n'était plus assurée en Guadeloupe, en raison du passage de l'ouragan Maria.
© Inconnu
Maria
Le directeur général de la Sécurité Civile Jacques Witkowski a fait savoir ce 19 septembre 2017 qu'il faudrait attendre plusieurs heures avant d'évaluer les dégâts : le réseau de communications est également endommagé, coupant l'île du reste du monde. « A ce moment précis, nous sommes en situation de black-out, il est donc très difficile de communiquer avec la Guadeloupe », a déclaré Jacques Witkowski.

Cloud Lightning

« Jamais vu rien de pareil » : une violente tempête sème la mort en Roumanie

Huit personnes sont mortes et plus de 60 autres ont été blessées par le passage d'une violente tempête sur plusieurs régions de l'ouest de la Roumanie. Plusieurs régions de l'ouest de la Roumanie ont été placées en vigilance orange en raison d'une violence tempête, relatent des médias locaux.
© Corina Dumitrescu
Malgré le déclenchement de cette alerte, huit personnes, dont des enfants, ont trouvé la mort lors du passage de cette tempête, d'après la chaîne de télévision Digi 24. 60 autres personnes ont été blessées, relate l'agence d'information Mediafax. Un premier bilan faisait état de six morts et de plus de 30 blessés.

X

Maria, le cyclone : appel à la vigilance en Guadeloupe

Nouvelle alerte dans les Antilles. Presque deux semaines après les ravages causés par l'ouragan Irma, la Guadeloupe a été placée en "alerte orange cyclonique" en prévision du passage de l'ouragan Maria, a indiqué la préfecture dimanche, tandis que le gouvernement annonçait l'envoi sur place de 110 militaires supplémentaires de la protection civile.
© AFP
Que nous prépare Maria ?
"Dès ce lundi 18 septembre, Météo-France prévoit pour la Guadeloupe une forte houle, des vents violents, avec rafales jusqu'à 200 km/h, de fortes pluies pouvant aller jusqu'à 400 mm par endroit", a fait savoir la préfecture dans un communiqué à la mi-journée.

Commentaire: Lire aussi :


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Août 2017 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites

Alors qu'une grande partie du monde occidental et des médias qui leur sont associés se concentrent sur les ouragans Harvey et Irma depuis une dizaine de jours, vous pourriez être pardonnés de penser que le reste du monde était parallèlement relativement paisible, d'un point de vue climatique. Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. En fait, l'ouragan Harvey s'est manifesté à la fin d'un autre mois de météorologie « anormale » et gravement destructrice dans le monde, dont certaines ont fait de Harvey un aspect relativement bénin.

En prenant en compte les nouveaux records d'inondations « historiques » sur presque tous les continents associés aux glissements de terrain mortels qui s'ensuivent et le nombre alarmant de violentes tempêtes et de feux de forêt hors de contrôle, le chaos climatique et environnemental a une fois encore défini la réalité de la vie sur la planète Terre en août.


Snowflake Cold

La température chute de près de 20 degrés en 24 heures en Suisse

Dans certaines vallées alpines d'altitude, on a même constaté du gel à deux mètres au-dessus du sol.

© Keystone
Le gel au sol a fait vendredi à l'aube sa première irruption depuis le début de l'automne météorologique. La chute de 20 degrés est spectaculaire.

Du gel au sol vers la mi-septembre n'est certes pas extraordinaire. Mais « c'est très tôt et plutôt rare », a commenté un spécialiste de meteonews interrogé par l'ats.

Jusqu'à -1,5 degré en plaine

En plaine, la température la plus basse a été enregistrée à Berne avec -1,5 degré. A Meiringen (BE), Sion, Koppigen (BE) et Altdorf, le mercure est descendu entre 0,9 et 0,5 degré, a indiqué le service météorologique meteonews. Le thermomètre s'est arrêté à exactement 0 degré à Mühleberg (BE) et Tänikon (TG).

Dans les vallées alpines, le record négatif a été mesuré à Buffalora, au col de l'Ofen (GR), à 1970 mètres d'altitude, avec -5,9 degrés. A Andermatt (UR), il a fait -3,5 degrés. Dans la «Sibérie de la Suisse», à La Brévine (NE), à 1050 mètres d'altitude, le mercure n'est descendu « qu'à » -1,2 degré.

Un fait marquant, souligne meteonews, est la différence de température survenue en 24 heures. Ainsi par exemple à Thierachern, près de Thoune (BE), la température était encore de 22,9 degrés jeudi matin à 07h00. Vendredi matin, elle affichait 1,7 degrés, soit 21,2 degrés plus froid.

A Berne, il faisait 20 degrés jeudi matin et seulement 3 degrés à la même heure et au même endroit vendredi matin. Soit une chute de 17 degrés.

Galaxy

Les tempêtes solaires seraient la cause des échouages de baleines

Si les cétacés s'échouent parfois en groupe, ce ne serait pas toujours à cause d'un « leader malade » ou des sonars militaires. La raison pourrait être céleste : cela serait aussi dû aux éruptions solaires. Explications.


Commentaire : Il était plus que temps que ce paramètre solaire soit pris en compte dans l'analyse des causes (certainement multiples) des échouages massifs de baleines - mais aussi d'autres mammifères marins, poissons et crustacés - dont nous sommes témoins ces dernières années tout autour du monde.

Et qu'en est-il des raisons avancées pour expliquer leur augmentation ? Ce que l'on sait, c'est qu'une 6e extinction est en cours... et que 11 000 espèces animales menacées dans le monde, une espèce de mammifère sur quatre, un oiseau sur huit et plus d'un amphibien sur trois étaient menacés d'extinction mondiale dès 2014... Nous, êtres humains et moins humains faisons partie intégrante de cette extinction.


© Sott.net
Février 2017 - Des centaines de baleines pilotes sont mortes dans un échouage massif en Nouvelle-Zélande, le plus grand jamais vu là-bas. Malgré les efforts de la population locale, la plupart des baleines sont mortes.
Ce qu'il faut retenir
  • En se basant sur 29 échouages de cachalots survenus en l'espace de quelques semaines dans la mer du Nord, des chercheurs concluent que l'inexpérience des jeunes, essentielles victimes, serait à l'origine de ces évènements. Les perturbations magnétiques engendrées dans les hautes latitudes par les tempêtes solaires pourraient expliquer de telles erreurs de navigation.
  • En effet, si les cétacés ont bien un sens du magnétisme et s'ils utilisent bien une sorte de topographie magnétique pour se repérer, alors il est possible que les tempêtes solaires soient la cause de certains échouages. Reste à vérifier, ce que compte faire la Nasa.
© Nasa, GSFC, SDO
Sur cette animation, on peut voir les deux éruptions solaires survenues le 6 septembre 2017.
Dans la longue quête des causes d'échouages collectifs de cétacés, la dernière possibilité est sûrement la plus originale. Publiée dans la revue International Journal of Astrobiology, elle situe l'origine du phénomène dans le Soleil et ses colères. L'hypothèse n'est, pour l'instant, étayée par aucune preuve, seulement basée sur de bons arguments de l'équipe allemande de l'université Christian-Albrecht de Kiel. Klaus Heinrich Vanselow et ses collègues ont étudié de près une série de 29 échouages de cachalots (Physeter macrocephalus), uniquement des mâles et surtout des jeunes, survenus en mer du Nord entre fin janvier et début février 2016 sur les côtes d'Allemagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni.

Attention

Mexique : peur et désolation à Juchitan (Oaxaca) après le séisme, trois jours de deuil national déclarés

Mexique : Après le séisme qui a fait 64 morts, les recherches s'arrêtent

Il y a eu plus de 720 répliques du séisme...


Juchitan, le 9 septembre 2017 — JUCHITÁN DE ZARAGOZA, MEXIQUE
Deux jours après le séisme de magnitude 8,2 qui a durement touché le Mexique, les recherches s'arrêtent. Toute la nuit et malgré les répliques incessantes, secouristes, militaires et policiers ont fouillé les ruines de Juchitan dans le sud du pays, la commune la plus touchée par la secousse survenue jeudi soir, la plus forte dans ce pays en un siècle.

« Il ne reste plus personne sous les décombres. La majorité (des survivants) a été secourue presque immédiatement par les familles et les voisins », a assuré aux journalistes Roberto Alonso, coordinateur d'une équipe de secours. Selon lui, il ne subsiste qu'un doute, sur la présence ou non d'un policier sous les gravats de la mairie, construction colorée de style colonial qui a été réduite en miettes.

Trois jours de deuil national

L'épicentre du tremblement de terre qui a frappé le sud du Mexique, faisant également plus de 200 blessés, était situé dans le Pacifique, à environ 100 kilomètres au large de Tonala (Etat du Chiapas), selon le centre géologique américain USGS. Les autorités, qui ont décrété trois jours de deuil national, annonçant 64 morts dans un nouveau bilan, mais il pourrait au final y en avoir plus de 80.

L'Etat d'Oaxaca a été le plus affecté, avec 45 morts, dont au moins 36 à Juchitan. Voitures ensevelies sous les gravats, pans de murs renversés, morceaux de verre ou de bois jonchant les rues : cette localité de 100.000 habitants entourée de montagnes à la végétation tropicale était défigurée.