Bienvenue à Sott.net
mer., 18 jan. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Changements Terrestres
Carte


Attention

Un séisme de magnitude 5,4 à Rome

Une forte secousse s'est produite mercredi matin dans la partie centrale de l'Italie. Selon la chaîne de télévision RaiNews24, le tremblement de terre, de magnitude 5,4, a été enregistré à 10h25 . L'épicentre du séisme se trouvait entre les régions centrales de Marches et d'Abruzzes. La secousse a été ressentie par les habitants de plusieurs quartiers de Rome, notamment de sa partie centrale. Aucune information concernant d'éventuels dégâts ou victimes n'a été communiquée pour le moment.

© EFE
Un séisme de magnitude 5,4 suivi de deux répliques, dont une de magnitude 5,7, a sécoué la capitale italienne. Le métro a été évacué
D'après les données actualisées, une troisième réplique de magnitude 5,7 s'est produite dans le centre de l'Italie. Le métro a été évacué à Rome. L'année dernière, la partie centrale de l'Italie a été sinistrée par trois séismes puissants.

Snowflake Cold

France : ce qu'il faut savoir sur la vague de froid qui va frapper à partir de mardi

Un froid glacial va faire frissonner la France métropolitaine dès mardi 17 janvier. Après le départ de la tempête Egon, qui a privé jusqu'à 330 000 foyers d'électricité dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 janvier, la France va connaître une vague de froid particulièrement intense la semaine prochaine. Voici ce qu'il faut savoir.

© Inconnu
Il fait froid et il va faire encore plus froid
A quoi faut-il s'attendre ? Les températures vont progressivement diminuer dans le week-end pour descendre en dessous de 0°C à partir de mardi, selon Météo France. De fortes gelées sont à prévoir. "De nombreuses régions, à l'exception des littoraux atlantiques et méditerranéens, connaîtront des journées sans dégel dès mardi", préviennent les prévisionnistes.

Commentaire: Lire aussi :


Better Earth

Un gigantesque iceberg est en train de se former dans la péninsule de l'Antarctique

© NASA
Larsen C Ice Shelf
La Nasa a dévoilé jeudi la photo d'une gigantesque crevasse dans la barrière de glace de Larsen en Antarctique. Une faille qui menace de détruire la calotte polaire du sixième continent.

90 mètres de large, 113 kilomètres de long sur un demi-kilomètre de profondeur. Ce sont les dimensions hors-normes de la faille qui pourrait désintégrer la plateforme glacière C de Larsen en Antarctique.

L'agence spatiale américaine a diffusé jeudi des images inquiétantes de la brèche qui risque de briser cette partie du glacier, en libérant un iceberg à peine plus petit que la Corse dans l'océan Austral.
En 2015 déjà, la Nasa publiait une vidéo expliquant que la dernière section de la banquise de Larsen était susceptible de se désintégrer avant la fin de la décennie. Une information inquiétante alors que cette plateforme de glace a mis entre "11.000 et 12.000 années" à se former, selon l'organisme. En 2002 en l'espace de six semaines, deux-tiers d'une autre partie de la banquise s'étaient effondrés:

"La fissure fait toute l'épaisseur de la barrière glacière, mais elle ne la traverse pas de part et d'autre. Une fois que ce sera le cas, il y aura un iceberg de la taille du Delaware", indique l'institut dans son communiqué de presse.
En 2015 déjà, la Nasa publiait une vidéo expliquant que la dernière section de la banquise de Larsen était susceptible de se désintégrer avant la fin de la décennie. Une information inquiétante alors que cette plateforme de glace a mis entre "11.000 et 12.000 années" à se former, selon l'organisme. En 2002 en l'espace de six semaines, deux-tiers d'une autre partie de la banquise s'étaient effondrés.

Commentaire: Le facteur manquant est peut être le réveil des volcans sous-marins dormants dans la région :

  • Un volcan en activité découvert sous la glace de l'Antarctique



Attention

Tempête : plus de 330 000 foyers privés d'électricité dans le nord de la France

Une forte tempête hivernale a commencé à souffler dans la soirée du 12 janvier sur la moitié nord de la France. Onze départements ont été placés en alerte rouge et plus de 330 000 foyers sont privés d'électricité. Dans la nuit du 12 au 13 janvier, des rafales de vent ont atteint 130 km/h dans le nord de la France. Selon Météo France, 22 départements ont été placés en alerte orange et onze autres en alerte rouge.

© Inconnu
De la neige partout
A 5h30, les coupures d'électricité ont touché essentiellement 70 000 foyers en Picardie, 65 000 en Normandie, 17 000 dans le Nord-Pas-de-Calais, 13 000 dans la région Centre, 12 000 en Champagne-Ardennes et Pays-de-la-Loire, enfin 9 700 en Lorraine, selon un représentant du réseau de distribution d'électricité Enedis.

Commentaire: Lire aussi :


Snowflake

Des habitants de la Gréce évacués par hélicoptère à cause de la neige

Plusieurs familles ont dû être hélitreuillées depuis l'île de Skopelos, dans la mer Egée après d'importantes chutes de neiges. Elles ont été évacuées vers l'aéroport de l'île.

© franceinfo
De l'Acropole aux plages des îles, la neige a recouvert la Grèce ces derniers jours. Le 12 janvier, les chutes de neige impressionnantes ont même surpris des habitants de l'île de Skopelos, en mer Egée. De quoi nécessiter l'intervention de la force aérienne grecque pour venir en aide à plusieurs familles.
En Grèce @FotiniRantsiou montre les terribles conditions des camps de #réfugiés à Lesbos sous la neige #UNHCR pic.twitter.com/GWjAdvz33e

— IsabelMalsang-Salles (@IsabelMalsang) 10 janvier 2017
Elles ont toutes été hélitreuillées, puis évacuées saines et sauves vers l'aéroport de l'île. Cette situation météorologique extrême aggrave aussi la situation des réfugiés vivant sous des tentes et sans chauffage en Grèce. La Commission européenne a d'ailleurs vivement critiqué leurs conditions de vie en début de semaine.

Ice Cube

#Réchauffement climatique - L'Europe frappée par une période de gel cauchemardesque, 40 morts

Le Vieux continent vit ces derniers temps une véritable vague de froid. Peu habitués aux températures polaires, les Européens font actuellement face à un hiver qui ne rigole pas. Les températures extrêmement basses ont notamment fait une quarantaine de victimes.
© Tibor Mester
Le Danube gelé en Hongrie, janvier 2017
Une tempête de neige fait rage en Turquie depuis plusieurs jours. La compagnie aérienne Turkish Airlines a annulé de nombreux vols. Environ 20 000 passagers se sont d'ailleurs retrouvés bloqués à l'aéroport international Atatürk. Le trafic est pratiquement paralysé à Istanbul et les environs. Certains conducteurs sont restés coincés dans des embouteillages pendant des dizaines d'heures.

« Istanbul ressemble maintenant à la Russie. Mais nous ne sommes pas du tout préparés à un tel froid. Nous n'avons pas de pneus d'hiver, il n'y a pas de véhicules pour enlever la neige, pas d'agents réactifs... Comme vous pouvez le voir, la circulation ne bouge plus », témoigne Mustafa Yilmaz, un chauffeur de taxi à Istanbul.

Même le détroit de Bosphore est fermé pour les navires qui attendent son ouverture dans la mer de Marmara et dans la mer Noire.

Snowflake Cold

Nouveau record de froid de la Finlande pour cet hiver : -41.7°C

Au cours des premiers jours du Nouvel An, la Finlande a subi une baisse soudaine des températures d'hiver. Les autorités ont émis des ''alertes de gel'' afin de rappeler aux citoyens de rester au chaud et d'éviter les risques d'impact sur la santé.

© Saana Antikainen
Nuorgam le 4 janvier 2017.
Dans la capitale, Helsinki, située dans la région de la côte méridionale, la température est tombée à - 17 degrés Celsius jeudi matin, et à Muonio, en Laponie, au nord-ouest du pays, la température est tombée à - 40 degrés Celsius.

Les informations diffusées jeudi à 14h56 heure locale par l'Institut météorologique finlandais annoncent une vague de froid sur l'ensemble des régions terrestres et des accumulations de glace dans les régions maritimes au cours des prochaines 24 heures.

La baisse des températures a été précédée à Noël et au Nouvel An par des températures particulièrement clémentes pour cette saison.

Commentaire: Les minimas ont été relevés à Muonio, en Finlande, où le mercure indiquait -41,7°C. A Nikkaluokta, dans le nord de la Suède, on a enregistré -41,3°C.


Igloo

Les États-Unis dans les griffes du « grand gel »

Nous savons que les Etats-Unis sont partis pour subir un souffle d'air froid venant de ses deux côtes, de la neige et de fortes pluies, mais cette carte de Jesse Farrell montre à quel point sont contigus les états qui ont des températures glaciales ce matin.

Voici un résumé par états des températures constatées ce matin :
  • Tous les États sauf la Floride, (80% du territoire des États-Unis) sont en dessous de 0°C
  • 25 États (30% du territoire) sont en dessous de -18 °C
  • 6 Etats sont en dessous de -29 °C
© Watts Up with That

Commentaire: Voir aussi les prévisions pour février/mars : Préparez-vous, le vortex polaire se déplace


Snowflake Cold

Réchauffement : Alerte au grand froid sur la France en fin de semaine

Les températures pourraient atteindre -15 degrés localement sur le Grand Est.
Ce n'est pas encore une alerte formelle mais Météo France a lancé un avertissement ce mercredi en raison du grand froid qui va s'abattre sur le pays en fin de semaine, avant un radoucissement attendu à partir de dimanche. Selon l'organisme, «une puissante descente d'air froid en provenance de Scandinavie s'écoulera en direction du centre de l'Europe à partir de jeudi (...) Les régions de l'est de la France seront touchées par des gelées généralisées et fortes vendredi et samedi. Le thermomètre pourrait descendre jusqu'à -8/-10°C en plaine d'Alsace, voire -15°C « localement », parfois sur des sols enneigés, ce qui pourrait compliquer les déplacements.


Modèle ARPEGE Pression au niveau de la mer et températures à 850 hPa du mardi 3 janvier à 0h UTC au samedi 7 janvier 2017 à 6h UTC. Météo France

Commentaire: voir aussi les prévisions pour février/mars : Préparez-vous, le vortex polaire se déplace


Snowflake Cold

-68° de ressenti aux USA : le bétail gèle sur place

Les fréquentes tempêtes de neige de ces dernières semaines aux Etats-Unis rendent la situation très difficile pour les éleveurs, particulièrement au Montana où les vaches gèlent dans leurs prairies.
© Inconnu
Le nord-ouest des Etats-Unis est confronté à des descentes d'air polaire depuis plus d'un mois. Accompagnées de perturbations, celles-ci forment de puissantes tempêtes de neige. Depuis fin novembre, le même scénario ne cesse de se reproduire, mettant à rude épreuve les animaux d'élevage des ranchs. A l'ouest du Montana, zone traditionnelle d'élevage de vaches à viande et de chevaux, les températures sont plusieurs fois descendues à -30°C ces dernières semaines. Un tel froid n'est pas exceptionnel, car l'état du Montana est le plus froid des Etats-Unis, avec une température qui est déjà descendue à -57°C en 1954 à Roger Pass. Cependant, ces coups de froid étaient beaucoup plus rares ces dernières années et les fermiers, comme le bétail, ne sont plus aussi bien adaptés à ces conditions extrêmes.