Bienvenue à Sott.net
lun., 05 déc. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Changements Terrestres
Carte

Alarm Clock

Islande, 1783: le Laki, le volcan qui déclencha la Révolution française

Nombreux sont ceux qui ignorent qu'un volcan le Laki, a déclenché la révolution française. Cet article est paru quand, un autre volcan islandais au nom imprononçable d'Eyjafjallajokull, avait paralysé les transports aériens et eu un gros impact économique. Notre Terre est vivante... C'est ainsi qu'on le nomma en France à l'époque après la prise de la Bastille: « volcan de la Révolution ». Le Laki, ou Lakagigar, est en fait une chaîne de volcans. Elle suit la même ligne que le volcan actuellement en éruption.

© Google
L'éruption du Laki en 1783 produisit une catastrophe mondiale
«Sur une distance de 25 km, on trouve 130 cratères qui émirent 14 milliards de m3 de lave basaltique, d'acide fluorhydrique et de dioxyde de soufre, entre 1783-1784, causant l'éruption volcanique la plus importante des temps historiques, avec des conséquences catastrophiques pour l'Islande et des très importantes perturbations météorologiques en Europe.»

Commentaire: Lire aussi :


Bizarro Earth

Virus et bactéries attendent le dégel dans le permafrost

© AFP
Les cas récents d'anthrax dans le Grand Nord russe ont révélé les dangers sanitaires liés à la fonte des sols gelés où sont piégés des virus redoutables depuis parfois des millénaires.On connaissait l'effet dramatique du dégel du permafrost, sols gelés de manière permanente en profondeur, pour les modes de vie et les écosystèmes. Les habitants de la péninsule de Yamal, à 2500 kilomètres au nord-est de Moscou, ont subi une conséquence très concrète de leur fonte.

Un enfant y est mort et 23 autres personnes ont été infectées par l'apparition fin juillet de la maladie du charbon, appelée aussi anthrax, pourtant disparue depuis 75 ans dans cette région. Pour les scientifiques, l'origine remonte très probablement au dégel d'un cadavre de renne mort de l'anthrax il y a plusieurs dizaines d'années. Libérée, la bactérie mortelle, un bacille facilement disséminé sous forme de spores, a ensuite infecté des troupeaux de rennes, nombreux dans la région.

« Est-ce qu'un tel processus peut se répéter ? Bien sûr », a prévenu lors d'une récente conférence de presse Boris Kerchengoltz, chercheur spécialiste à l'Institut russe des problèmes biologiques du permafrost.

« Anomalie »

La Russie se réchauffe 2,5 fois plus vite en moyenne que le reste du monde. Et ce changement climatique est encore plus rapide en Arctique. A Yamal, péninsule peuplée surtout d'éleveurs nomades de rennes et située entre la mer de Kara et le golfe de l'Ob, les températures ont dépassé de 8 degrés la normale saisonnière en juillet, approchant 35 degrés.
« Nous parlons d'un endroit au-delà du cercle polaire », observe Sergueï Semenov, directeur de l'Institut russe du climat. « C'est une anomalie sans précédent ». Pour les scientifiques, la menace est loin de se limiter à l'anthrax.
« Il y a des restes de variole » dans le Grand Nord datant de la fin du XIXe siècle. Les chercheurs ont découvert des « virus géants » dans des dépouilles de mammouths, actuellement étudiés, a expliqué Viktor Maléïev, directeur adjoint de l'Institut de recherche russe d'épidémiologie.


Comment: A propos des virus géants :

« Je pense que le changement climatique va nous apporter bien des surprises », a-t-il averti. « Je ne veux effrayer personne mais nous devrions y être prêts ».

Commentaire: La Nature ne se préoccupe pas de nous défier ; les processus et les changements planétaires suivent leur cours, tout simplement. Quand à certaines prophéties qui parlent d'un changement mondial initié par la Russie, espérons qu'il ne s'agit pas d'une métaphore parlant en réalité du réveil de certains virus...


Cloud Lightning

Changements terrestres : en Norvège la foudre tue 323 rennes d'un seul coup

Lors de violents orages en Norvège, 323 rennes sauvages sont morts foudroyés, et les autorités ne se sont pas encore prononcées sur le sort des cadavres de ces animaux. Dans une hécatombe inédite en Norvège, 323 rennes sauvages ont été tués d'un seul coup par la foudre dans le sud du pays, rapporte la presse locale. "Il y a eu des orages très forts vendredi dans la région. En règle générale, les animaux se regroupent en cas de mauvais temps, et ceux-là ont été frappés par la foudre", a déclaré à la télévision Kjartan Knutsen, porte-parole de la Direction norvégienne de l'environnement.

© Google
300 rennes foudroyés en Norvège
Et de préciser que vendredi 26 août, un garde-chasse du plateau Hardangervidda avait découvert plus de 300 rennes morts foudroyés lors de violents orages. "La foudre a tué plus de 300 rennes d'un seul coup. C'est du jamais vu", a indiqué M.Knutsen. Le responsable a supposé que les animaux s'étaient regroupés pour faire face au mauvais temps, mais que la foudre avait frappé le troupeau, ne laissant aucune chance de survie aux rennes qui étaient morts sur le coup, alors que cinq d'entre eux avaient dû être abattus pour mettre fin à leurs souffrances.

Alarm Clock

« The Really Big One » ne semble pas loin, selon les experts

Depuis des décennies, les sismologues mettent en garde contre un méga-séisme. « Nous savons qu'un nombre important d'énergies terrestres se sont accumulées à cause des frictions entre deux plaques. Celles-ci pourraient provoquer, en se libérant, un terrible tremblement de terre ou une série de tremblements de terre »", prévient Harsh K. Gupta, directeur du National Geophysical Research Institute d'Hyderabad. « La question n'est pas de savoir s'il aura lieu mais quand il aura lieu », ajoute son collègue James Dolan 'Université de Southern California.

© Google
Quand ?
Ce mardi, le centre de l'Italie a été touché par un terrible tremblement de terre (6.2). Il a fait (au moins) 247 morts et des dizaines de villages ont tout simplement été détruits. Même pas douze heures plus tard, un puissant séisme a été enregistré au centre du Myanmar (6.8), endommageant un site historique et provoquant la mort de trois personnes.

Commentaire: Lire aussi :





Heart - Black

Après le séisme : à Amatrice « la situation est pire qu'une guerre »

Amatrice, village de montagne dévasté par un puissant séisme, est coupé en deux. Les accès se font par deux routes, au nord et au sud, mais au milieu, entre les deux, c'est la zone interdite, la zone morte, où les grues, les excavateurs et les secouristes travaillent sans relâche, nuit et jour. «La situation est pire qu'une guerre. Nous n'avons plus rien. Ma soeur ne méritait pas une mort pareille», pleure Rita Rosine, 63 ans, qui a perdu son aînée, âgée de 75 ans, et dont la maison n'est désormais plus que décombres.
© Google
Amatrice, ville brisée en deux
Pourtant, toutes ne se sont pas effondrées, et ce qui reste du village révèle des scènes apocalyptiques et insolites. Une maison semble normale, debout, trois étages entiers, mais à bien regarder, il n'y a plus de façade, le regard plonge à l'intérieur. Jeudi après-midi une nouvelle secousse, plus forte que les autres, a semé un moment l'angoisse, achevé surtout de détruire quelques maisons et soulevé la poussière dans les décombres du centre historique du village.

Commentaire: Lire aussi :


Bizarro Earth

Séisme meurtrier dans le centre de l'Italie

© AP Photo/Alessandra Tarantino
Les secours cherchent des survivants dans la localité d'Amatrice en Italie, ce mercredi 24 août.
Un fort séisme de magnitude 6,2 a secoué le centre de la péninsule italienne mercredi vers 3H30 (1H30 GMT) au sud de Florence et a été ressenti à Rome . Le tremblement de terre a fait au moins 38 morts, selon un nouveau bilan de la protection civile.

Un nouveau bilan de la protection civile fait état de 38 victimes et d'un millier de blessés. De nombreux disparus sont également à déplorer. Mais le bilan doit encore être précisé d'autant qu'il risque de s'alourdir.

Il est néanmoins possible d'affirmer que trois personnes ont été tuées dans l'effondrement de leur habitation à Pescara del Tronto et Arquata dans la région des Marches, voisine de celle frappée par ce tremblement de terre, ont confirmé les carabiniers de cette commune.

Cinq autres personnes ont été retrouvées sans vie dans les décombres à Amatrice, dans la région du Latium, non loin de l'épicentre du séisme, a assuré de son côté la chaîne de télévision Rainews24. Au total, trois villages ont été fortement touchés.

Tornado1

Alerte : Un puissant typhon se dirige vers Tokyo

Un typhon, Mindulle, le neuvième de la saison en Asie, a accosté lundi près de Tokyo, accompagné de pluies diluviennes, forçant les compagnies aériennes japonaises à annuler des centaines de vols et perturbant la circulation sur les routes et voies ferrées. Les deux pistes de l'aéroport international de Tokyo situé à Narita ont été fermées quelques dizaines de minutes en raison des vents puissants qui ont forcé à évacuer momentanément la tour de contrôle, selon un responsable sur place.

© EPA
Mindulle au Japon : vols interrompus, les passagers attendent à l'aéroport de Haneda
Le typhon, dont les pointes de vent peuvent atteindre 180 km/heure, est arrivé à la mi-journée sur la côte à Tateyama, au sud de Chiba, préfecture limitrophe de Tokyo, là où se trouve Narita. Il est assez rare que les typhons accostent en cette partie de l'archipel. Souvent, ils balayent d'abord une partie plus à l'ouest. Une dizaine de personnes ont été blessées dans les diverses régions traversées, a indiqué la chaîne publique NHK, compilant des informations des services de secours.

Attention

L'enfer persiste en Californie : un pompier filme une tornade de feu, les incendies continuent

Depuis le mois de juin, la Californie doit faire face à plusieurs incendies qui ravagent la région. Alors qu'il luttait contre les flammes, un pompier a filmé la formation d'un impressionnant "firenado", une tornade de feu. Plus de 15.000 hectares de végétation sont partis en fumée en Californie. En cause : un gigantesque feu qui a démarré le 19 juin et que les pompiers commencent à peine à contrôler. Deux mois après, les autorités affirment que 44% du périmètre sont désormais contenus mais qu'il faudra encore attendre plusieurs mois avant que l'incendie nommé Beaver Creek Fire ne prenne fin.

© Google
Une tornade de feu en Californie
C'est ainsi en luttant contre les flammes près de la frontière entre le Colorado et le Wyoming qu'un pompier, Charles Bolt, a filmé un impressionnant phénomène : un "firenado" ou en français, tornade de feu. Ce tourbillon fait de flammes est relativement rare et se forme dans des conditions très particulières.

Snowflake Cold

La presse anglaise alerte sur un refroidissement climatique imminent

Je ne suis pas du tout un fanatique du Daily Star, un quotidien tabloïd anglais spécialisé dans le sensationnel outrepassant parfois les limites du supportable, mais cette fois (le 13 août 2016) en pleine période estivale, le Daily Star a alerté ses lecteurs sur le refroidissement du climat qui se profile.
© Getty
Un refroidissement substantiel est prédit pour les années qui arrivent
La NOAA a qualifié la saison présente des ouragans de l'Atlantique Nord comme insignifiante. Il n'y aura tout simplement pas de grosses dépressions cette année, et pour cause, l'océan se refroidit sensiblement depuis la fin brutale de l'épisode El Nino de l'année dernière (2015) qui a pourtant conduit la NASA, reprise par l'IPCC à déclarer les années 2015 et 2016 les plus chaudes que l'Humanité ait jamais connues.

Bref, le Daily Star a donc titré en exclusivité le « Big Chill » à venir, un minimum de Maunder contemporain résultant de la combinaison de trois facteurs : Une « Nina » très prononcée avec un refroidissement des eaux du Pacifique pouvant atteindre une moyenne de 2,5 degrés - ce qui est énorme - un refroidissement de l'Atlantique Nord et une activité solaire effondrée.

Commentaire: Visiblement le Daily Star à eu la permission de traiter ce sujet. Vu qu'il s'agit d'un journal "à sensations" l'article pourra de toute façon être tourné en ridicule au besoin.


Snowflake Cold

Nouvelle-Zélande : de fortes chutes de neige ont paralysé l'île du Nord


Une tempête de neige a frappé la Nouvelle Zélande au cours de ces derniers jours.

La tempête a frappé l'île du Nord, secteur le plus doux, et a provoqué des dégâts, faisant s'effondrer plusieurs toitures dont celle de l'école de Rangitaiki.

De nombreux bâtiments se sont effondrés sous le poids de la neige, tuant le bétail, et endommageant de nombreux bâtiments, parce que ces zones ne sont pas habituées à voir de telles quantités de neige.

Normalement il neige une fois tous les 15 ans en moyenne sur l'île du Nord, et en faible quantité. Cette fois-ci, il est tombé 90 cm de neige avec des vents soufflants jusqu'à 150 km/h.