Bienvenue à Sott.net
mer., 27 juil. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Changements Terrestres
Carte

Tornado2

Pour le Canada, la saison des ouragans sera plus mouvementée cette année après un retour à la « normale »

Les météorologues canadiens prédisent que l'océan Atlantique connaîtra une saison des ouragans plus près de la normale en 2016 car les effets calmants d'El Nino commenceront à faiblir.
© NASA/AP
En 2015, le CCPO avait annoncé 11 tempêtes tropicales et 11 tempêtes s'étaient en effet développées dans l'Atlantique, dont quatre ayant atteint le statut d'ouragan.
Selon Bob Robichaud du Centre canadien de prévision des ouragans (CCPO), entre 10 et 16 tempêtes sont prévues pour le bassin atlantique cette année. Sur le lot, entre quatre et huit devraient se transformer en ouragans, dont deux de force majeure. M. Robichaud a indiqué que cela était causé par le début du refroidissement des eaux dans le Pacifique, réchauffées par la présence d'El Nino.

La Nina

Il a expliqué qu'El Nino cédait progressivement la place à La Nina. Habituellement, le premier fait chuter le nombre d'ouragans alors que la deuxième l'augmente. Le météorologue a précisé que les prévisions laissaient entendre que cette tendance se maintiendrait durant toute la saison des ouragans, qui s'amorce le 1er juin et se termine à la fin de novembre.

D'après lui, le nombre légèrement plus élevé de tempêtes attendues est dû à une baisse du cisaillement du vent dans l'Atlantique provoquée par La Nina. Le cisaillement du vent influence sa vitesse et sa direction, et lorsqu'il augmente dans l'Atlantique, les ouragans y sont généralement moins nombreux.

Extinguisher

Nuées ardentes, éruptions explosives, coulées de lave... Les volcans de la planète ont un coup de chaud

Le Piton de la Fournaise à La Réunion, l'Etna en Sicile ou encore le Kilauea à Hawaï... Toute une série de volcans ont eu un coup de chaud ces derniers jours. C'est toujours spectaculaire, souvent dangereux, parfois meurtrier. Tour en images de ces [quelques] éruptions.
© Richard Bouhet/AFP
Le Piton de la Fournaise, à La Réunion, est entré en éruption jeudi 26 mai.

Commentaire : Vous pouvez suivre nos articles sur les volcans à partir de la rubrique éponyme : Volcans et sur la page Sott en anglais pour complément d'informations.

Les fidèles lecteurs de Sott savent qu'il y a plus que ce que les médias traditionnels nous en dise. Mais une fois n'est pas coutume, puisque l'un d'eux met l'accent sur ce que Sott répète depuis plusieurs années, nous n'allons pas nous en priver, avec d'aussi belles images de Mère Nature.

D'autant qu'il n'est question ici que des volcans parmi les plus connus, et surtout, ne sont pas contenus dans cet article, la très certaine éruption de plusieurs volcans sous-marins, qui pourraient expliquer en partie les morts massives d'animaux marins et le réchauffement des océans, tandis que l'atmosphère, elle, se refroidit.

Et si vous ne l'avez pas encore vue, voici la vidéo du dernier résumé mensuel de SOTT sur les changements terrestres :



L'Etna, toujours grandiose

L'Etna (3 350 m) en Sicile, fait à nouveau parler de lui. Plutôt calme depuis six mois, il crache des cendres et de la lave depuis mercredi. Ce n'est pas une surprise : l'Etna est entré en éruption plus de 80 fois en un siècle. C'est le volcan le plus actif du continent européen.
© Capture d'écran YouTube/Turi Caggegi
À La Réunion, « volcan la pété »

Le Piton de la Fournaise (2 632 m) à La Réunion, est en éruption depuis jeudi. « Volcan la pété », dit-on plutôt en créole. Cela faisait quelques jours que ce volcan, un des plus actifs du monde, était secoué de soubresauts. Le préfet de La Réunion a déclenché le plan Orsec volcan, qui interdit les abords du volcan. Mais il n'y a pas de danger pour la population : les lieux sont inhabités. C'est la première éruption de l'année. La dernière remontait au 18 décembre : c'était la quatrième en moins d'un an.
© Richard Bouhet/AFP
Ça sent le soufre au Costa Rica

Le volcan Turrialba (3 340 m), qui n'a pas une renommée mondiale, est cependant un des volcans les plus surveillés du Costa Rica. Il se trouve au centre du pays, à une trentaine de kilomètres de la capitale, San José. Assez pépère depuis le XIXe siècle, il multiplie les poussées de fièvre depuis 2010. C'est un volcan « gris », dont il faut se méfier : ses éruptions peuvent être explosives. Depuis une semaine, le Turrialba dégage d'importantes quantités de cendres et de gaz. À San José, l'air empeste le soufre. Des écoles ont été fermées et plusieurs centaines de personnes présentant des troubles respiratoires ou des problèmes de peau se sont présentées dans les hôpitaux. Selon les volcanologues, c'est la plus forte éruption depuis six ans.
© Ezequiel Becerra/AFP

Commentaire: Suivez la carte interactive de SOTT afin de visualiser l'activité volcanique. Ci-dessous la carte est paramétrée pour vous montrer les activités volcaniques du mois dernier :




Attention

20 blessés graves suite au séisme de 5,3 à Médéa, en Algérie

Le tremblement de terre qui a frappé la wilaya de Médéa dans la nuit du samedi à dimanche, a causé la blessure de 80 personnes, dont 20 dans un état grave, selon le bilan des services de la Protection civile. Ce séisme, de magnitude 5,3, a causé, ajoute-t-on, des fractures et de lésions corporelles jugées graves pour 20 personnes, qui ont été évacuées vers différentes structures sanitaires de la région pour recevoir les soins nécessaires.

© Google
20 blessés graves a fait le tremblement de terre a Médéa
En outre, des cas de choc traumatique, provoqués par la panique ayant suivi cette forte secousse, sont enregistrés. S'agissant des dégâts matériels, ils sont jugés assez importants, puisque plusieurs habitations traditionnelles se sont partiellement ou totalement effondrées.

Cloud Lightning

Paris : la foudre frappe, 10 enfants blessés, 6 dans un état grave

Onze personnes dont 10 enfants ont été blessés par la foudre, dont six grièvement, samedi après-midi au parc Monceau, dans le 8e arrondissement de Paris, a-t-on appris auprès des sapeurs-pompiers de la capitale. « Il y a à l'heure actuelle onze blessés, malheureusement dix enfants et un adulte qui les accompagnait», a expliqué à iTÉLÉ Vincent Baladi, adjoint au maire du 8e arrondissement de la capitale.
© Getty Images
11 blessés par la foudre dans un parc à Paris
« On en a six [enfants] en urgence absolue, mais on espère qu'ils s'en sortent tous », a déclaré Vincent Baladi, confirmant qu'ils avaient été « touchés par la foudre ». Les toutes premières informations disponibles immédiatement après les faits laissaient supposer que les enfants avaient été blessés par la chute d'un arbre, ce qui a été dénié par un porte parole des pompiers de Paris à l'AFP.

Solar Flares

Il fait tellement chaud en Inde que les routes fondent littéralement et les gens se collent les pieds au sol


Un nouveau record a été établi pour la température la plus élevée jamais enregistrée dans le pays la semaine dernière dans les régions de l'Inde occidentale: 50C. L'asphalte sur les routes de certaines des villes fond et les gens se collent les pieds à la chaussée devenue collante. Des centaines de personnes sont mortes, des cultures sont fanées forçant des dizaines de milliers de petits paysans à abandonner leurs terres pour se déplacer dans les villes. D'autres se sont suicidés plutôt que d'aller vivre dans des bidonvilles urbains.

Sun

Record de chaleur en Inde: 51°C

Le nord de l'Inde affronte une sévère vague de chaleur, le thermomètre ayant atteint un record de 51 °C dans une ville de l'État désertique du Rajasthan, qui complique le quotidien d'un pays où centaines de personnes meurent chaque année de la chaleur. Ce record a été enregistré jeudi à Phalodi, à environ 600 km à l'ouest de New Delhi. Le précédent record remontait à 1956, avec une température enregistrée de 50,6 °C dans ce même État du Rajasthan.

© PTI
Des chaleurs record en Inde
«Hier a été enregistrée la température la plus chaude jamais connue dans le pays, 51 °C à Phalodi», a dit B.P. Yadav, haut responsable de l'India Meteorological Department, à l'AFP. Des centaines de personnes meurent chaque année de la chaleur en Inde. Les températures dépassent régulièrement les 40 °C dans le nord du pays en mai et juin, mois les plus chauds de l'année.

Commentaire: Lire aussi :


HRC Red

Pluies diluviennes au Sri Lanka : 200 familles disparues sous la boue

COLOMBO, Sri Lanka - Plus de 200 familles sont portées disparues au Sri Lanka après que des coulées de boue gigantesques causées par des pluies diluviennes aient balayé trois villages du centre du pays mercredi. Les victimes sont possiblement ensevelies sous la boue et les débris, craint la Croix-Rouge srilankaise. Dix-sept corps ont déjà été retrouvés et quelque 200 personnes secourues des montagnes de boue qui ont dévalé les pentes vers 5 h, heure locale, selon un porte-parole militaire.

© STR Agence France-Presse
Plus de 300 soldats accompagnés de villageois fouillaient la boue avec leurs mains, des pelles et des branches pour tenter de retrouver des survivants.
Plus de 300 soldats accompagnés de villageois fouillaient la boue avec leurs mains, des pelles et des branches pour tenter de retrouver des survivants dans les villages agricoles de Siripura, Pallebage et Elangapitiya, dans le district de Kegalle, à environ 70 kilomètres au nord de la capitale, Colombo. Quatorze cadavres ont été récupérés seulement à Elangapitiya, où 130 personnes sont portées disparues.

X

Un autre tremblement de terre en Equateur : 6,7

Un violent séisme a de nouveau frappé l'Equateur. Il y a un mois à peine une série de tremblements de terre avaient déjà causé d'importantes destructions et provoqué la mort de centaines de personnes.
D'après les informations du Bureau des études géologiques des Etats-Unis, l'épicentre du tremblement de terre se trouverait à 58 kilomètres au sud de la ville d'Esmeraldas et à une profondeur de 10 kilomètres. Le nombre des victimes n'est pas encore connu.

© Google
L'Equateur bouge encore
Quelques instants plus tard, l'institut géophysique équatorien a confirmé que des secousses avaient été ressenties dans le pays. Le président de l'Equateur Rafael Correa a précisé qu'il n'y avait pas à craindre de tsunami.

Commentaire: Lire aussi :


Binoculars

Le feu à Fort McMurray est inarrêtable : les installations pétrolières sont maintenant menacées

Les feux de forêts gagnent du terrain au nord de Fort McMurray et ont détruit les 665 logements d'une des bases hébergeant, en temps ordinaire, des milliers de travailleurs du pétrole. Face à la violence du feu et son avancée rapide, environ 8000 personnes avaient été évacuées dans la nuit de lundi à mardi des installations pétrolières et de leurs immenses bases, des villages de logements préfabriqués avec tous les services nécessaires aux travailleurs installés pour de long mois, parfois avec leur famille.
© AFP
Rien ne semble arrêter le feu à Fort McMurray
Mardi, la Première ministre de la province Rachel Notley a d'ailleurs averti que la progression des flammes menaçait d'autres camps installés sur 50 km au nord de Fort McMurray. Outre le camp de Blacksand Executive Lodge et ses 665 logements entièrement ravagé, ce sont près de 4000 autres habitations préfabriquées qui sont menacées, a indiqué Mme Notley à la télévision.

Commentaire: Il serait peut-être temps d'accepter l'aide de la Russie pour éteindre les feux ?

Lire aussi :


Bell

Nouveau séisme en Charente-Maritime

a terre a encore tremblé ce mardi matin en Charente-Maritime. Un séisme de magnitude 3,7, selon les mesures duRéseau national de surveillance sismique (Renass), a réveillé les habitants et secoué les objets peu avant 7 heures, sans faire de dégâts majeurs ni de victimes. Alors que son épicentre était situé à Saintes, il a été ressenti "jusqu'à Niort", à près de 80 kilomètres de là, rapporte Sud Ouest. Il y a bientôt un mois, le 28 avril dernier, c'est un séisme de magnitude 5,2 qui avait été enregistré dans la région. Là aussi, sans gros dégâts. Mais le risque qu'un séisme plus violent se produise en France n'est pas écarté par les sismologues.

© Google
Petit tremblement de terre en Charente-Maritime
"En métropole, le risque sismique est considéré comme important. Il y a deux exemples historiques : un premier séisme en 1356, à Bâle en Suisse, avait détruit de nombreux châteaux alsaciens ; et en 1909 à Lambesc en Provence, un séisme de magnitude 6,2 avait détruit plusieurs villages et fait des dizaines de victimes (46, ndlr). C'est le séisme de référence qui pourrait se produire sur le territoire métropolitain", analyse pour metronews Jérôme Vergne, sismologue à l'Ecole et observatoire des sciences de la Terre(EOST).

Commentaire: