Bienvenue à Sott.net
jeu., 21 mar. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Changements Terrestres
Carte

Snowflake Cold

Dommage pour le « réchauffement climatique » : Un froid record oblige à repenser les changements de la planète

snow, Wilder, Vermont (Nouvelle-Angleterre)
© EPA
A Wilder, dans le Vermont (Nouvelle-Angleterre).
Partout dans le monde, les manchettes font état de conditions exceptionnellement froides et de chutes de neige exceptionnellement abondantes au cours des dernières semaines. Ils présentent ces événements comme des records, mais peu de gens comprennent à quel point ces records sont courts - habituellement moins de 50 ans, un simple instant dans les 4,6 milliards d'années de l'histoire de la Terre. La réalité est que, dans un contexte plus large, il n'y a rien d'inhabituel dans les conditions météorologiques actuelles.

Malgré cela, les médias - directement, indirectement ou par déduction - attribuent souvent le climat actuel au réchauffement climatique. Oui, ils l'appellent maintenant changement climatique. Mais c'est parce que les militants ont réalisé, vers 2004, que le réchauffement prédit par les modèles informatiques sur lesquels la peur est basée, ne se réalisait pas. Les niveaux de dioxyde de carbone (CO2) ont continué d'augmenter, mais la température a cessé d'augmenter. Donc, les preuves ne correspondent plus à la théorie. Le biologiste anglais Thomas Huxley a commenté ce dilemme il y a plus d'un siècle :

« C'est la grande tragédie de la science, le meurtre d'une belle hypothèse par un vilain fait. »

Pourtant, les conditions météorologiques récentes nous rappellent brutalement qu'un monde plus froid est une menace beaucoup plus grande qu'un monde plus chaud. Alors que les gouvernements se préparent au réchauffement, tout indique que le monde se refroidit. Et, contrairement aux proclamations des activistes du climat, chaque année, plus de gens meurent du froid que de la chaleur.

Snowflake Cold

Une tempête de neige frappe le nord du Japon

Heavy snowfall at New Chitose Airport in Hokkaido
© Reuters
Forte chute de neige à l'aéroport de New Chitose à Hokkaido.
Une violente tempête hivernale a frappé l'île d'Hokkaido, au nord du Japon, mardi, et les autorités ont mis en garde contre les fortes vagues, les blizzards et les perturbations du trafic.

La compagnie ferroviaire d'Hokkaido a décidé mardi d'annuler plus de 100 trains sur l'île après l'annulation de 102 la veille.

Selon le quotidien Hokkaido Shimbun, certains accidents de la circulation ont eu lieu lundi, alors qu'un système de basse pression apportait de la neige abondante et des conditions de blizzard sur l'île.

Snowflake

Etats-Unis : Le blizzard de la Sierra produit tellement de neige que certaines stations de ski ferment - près de 3 m à June Mountain en Californie

Heavy snow at Mammoth Mountain Ski Resort
© Peter Morning / Mammoth Mountain
Neige abondante à la station de ski de Mammoth Mountain le lundi. Plusieurs stations de ski ont fermé leurs portes en raison du blizzard.
Plusieurs stations de ski de la Sierra orientale et de Tahoe ont fermé une partie ou la totalité de leurs activités lundi en raison d'un blizzard qui a fait tomber jusqu'à plus de 3 mètres de neige dans le système de tempête le plus violent jusqu'ici cette saison.

Des conditions de blizzard avec des vents allant jusqu'à 80 km/h sont prévues dans les deux régions jusqu'à lundi, apportant jusqu'à près de 1 m supplémentaires de neige lundi soir et mardi, selon le Service météorologique national.

Les activités de ski à June Mountain, au lac June, ont été interrompues, tout comme la plupart des pistes et le chalet principal à Mammoth Mountain, dans les lacs Mammoth. "Nous avons eu tellement de neige qu'il nous a fallu un certain temps pour ouvrir l'accès à la montagne en toute sécurité", a déclaré le porte-parole Tim LeRoy lundi.

Mammoth a reçu près de 2 m de neige et s'attendait à en recevoir encore 75 cm mardi soir. June Mountain avait déjà reçu près de 3 m de neige lors de la tempête actuelle.

Camera

Un photographe allemand capture de superbes photos de bulles de méthane gelées dans le lac Alberta

methane bubbles
© Emma Liang / Wikimedia Commons
Bulles de méthane congelées, lac Abraham, Alberta Canada.
À première vue, on dirait des essaims de méduses, mais à y regarder de plus près, les mystérieuses formations pâles qui coulent des abysses gelés d'un lac de l'Ouest canadien sont beaucoup plus... explosives.

Le photographe allemand Lennart Pagel a été épatant la semaine dernière quand il a présenté ses images étranges et ses photographies de bulles de méthane gelées dans le lac Abraham en Alberta, Canada.

La vidéo de ce curieux phénomène a déjà été visionnée 5,6 millions de fois depuis sa mise en ligne et il est facile de comprendre pourquoi.

Certains pourraient voir des piles de crêpes blanches ou un battement de méduses gelées sous la surface glacée du lac, mais ce qui est étrange, c'est de voir des bulles de méthane provenant de la décomposition de la matière organique enfouie dans les sédiments du fond du lac gelé par une vague de froid soudaine qui a atteint - 30°C.

Snowflake

Chutes de neige en Tunisie : Perturbations et routes bloquées dans cinq gouvernorats

neige, Tunisie

Illustration
Cinq gouvernorats - Le Kef, Siliana, Béjà, Jendouba et Kasserine - sont touchés par les perturbations dues aux chutes de neige.

Entre débordements des oueds, montée du niveau de l'eau, amoncellement de la neige, routes bloquées, la Garde nationale et la Protection civile ont fort à faire.

Le porte-parole de la Garde Nationale, Houssem Eddine Jebabli a indiqué, ce mardi 5 février 2019, sur les ondes de Jawhara fm, qu'au total 35 routes sont bloquées à la circulation dans les cinq gouvernorats précités.

La montée du niveau de l'eau des oueds a provoqué le blocage de 21 routes alors que la neige est en cause dans le blocage de 14 routes.

Snowflake

Une famille coupée du monde par la neige depuis 13 jours à la frontière du Tarn

neige, Corniou, Tarn
Une famille vit recluse depuis dix jours dans un mas sur les hauteurs de l'Hérault à Corniou, à quelques kilomètres du Tarn. La neige les isole. Reportage.

Pour arriver chez les Colombo, il faut emprunter une petite route qui culmine à 1000 mètres d'altitude. La neige est là au-dessus de Courniou, 600 âmes. Elle glace. Comme la situation de la famille Colombo. Les plaques de verglas font patiner les rares voitures dans un décor de haute montagne ; la route devient impraticable.

C'est Maud Colombo, 22 ans, qui nous donne rendez-vous au niveau d'une croix - comme un symbole - à l'entrée de ce qui semble être un chemin. La maison familiale se trouve à 800 mètres de là ; encore trente minutes de marche dans une poudreuse de soixante centimètres. Maud, essoufflée, un bâton de ski à la main : « Normalement, il y a des buttes de chaque côté du passage, mais il y a tellement de neige que tout est plat. » Seuls les chiens ne s'enlisent pas.

Dix jours sans ravitaillement

Devant la bâtisse, une quinzaine de chiens aboient. Le camion, qui sert au transport des chevaux, est garé là, éventré, mécanique sortie. « Nous avons essayé coûte que coûte de faire passer le camion, mais nous nous sommes enlisés. Résultat ? Il y a de grosses réparations à faire. Heureusement, mon petit frère est mécanicien. » C'est ici dans ce contexte hostile que les quatre membres de la famille Colombo tentent de survivre depuis le 28 janvier, date de la dernière tempête de neige.

Snowflake

Tunisie: Evacuation de trois familles coincées par la neige dans leurs maisons

neige, Tunisie
Les unités de la protection civile de Thala dans le gouvernorat de Kasserine sont intervenues ce lundi et ont évacué trois familles de leurs maisons dans la région d'Aïn El Arar.

L'intervention a eu lieu suite aux quantités de neige qui ont cerné les habitations, recouvrant la zone où se trouvent les trois maisons.

Il est à noter qu'un certain nombre de délégations de Kasserine ont été le théâtre de fortes chutes de neige, ce qui a nécessité l'intervention du comité régional et des comités locaux de lutte contre les catastrophes, afin d'ouvrir les routes nationales et régionales.

Fish

Des poissons rares échoués sur les plages nippones font redouter un nouveau tsunami

Des habitants des zones côtières du Japon sont préoccupés par la découverte de poissons rares échoués sur leurs plages et voient dans ce phénomène un signe avant-coureur d'un prochain tsunami.
poisson
© Inconnu
Depuis plusieurs semaines, on retrouve sur les plages japonaises d'immenses poissons très rares et habituellement très difficiles à observer. Inspirés par une croyance populaire, certains habitants y voient un signe annonciateur d'un tremblement de terre ou d'un tsunami.

Commentaire: Peut-être que ces poissons, vivant à une très grande profondeur, sentent ou perçoivent des mouvements telluriques qu'aucune machine ne peut détecter. Peut-être aussi que les Japonais, habitants des îles, connaissent mieux leur environnement marin que les scientifiques dans leurs bureaux parcheminés de béton. Sans aucun doute ces poissons qui viennent mourir à la surface sont des signes des temps que nous vivons. Et ces signes nous parlent par la présence de ces poissons étranges sur les plages du Japon.

Lire aussi :


Snowflake

Le match de foot Saint-Etienne-Strasbourg reporté en raison de la neige

neige, foot
© Le Figaro
Le match entre Saint-Etienne et Strasbourg qui devait se tenir dimanche a été reporté à une date ultérieure en raison des intempéries.

Prévue initialement dimanche à 17h00, la rencontre de la 23e journée de Ligue 1 entre Strasbourg et Saint-Etienne a été reportée «à une date ultérieure», a annoncé le club alsacien. «En raison des mauvaises conditions météo régnant actuellement dans le Forez, #ASSERCSA est reporté à une date ultérieure», a indiqué le Racing club de Strasbourg sur son compte Twitter. La Commission des Compétitions de la LFP fixera prochainement la date de la rencontre.

Depuis quelques heures, la ville de Saint-Etienne et ses alentours se retrouvent sous un épais manteau neigeux. Le trafic a d'ailleurs été très fortement perturbé. Météo-France a émis une vigilance orange en mettant en garde les habitants sur les risques important de verglas. La pelouse du stade Geoffroy-Guichard n'a pas échappé à ces intempéries qui ont rendu la rencontre impossible. Une amélioration de la météo est attendue à partir de lundi.

Snowflake

Réchauffement : Des dizaines d'automobilistes bloqués sur l'A48 la nuit dernière

neige, A48, 2019, janvier
© THOMAS FREY / DPA-MAXPPP
L'A48 avait déjà été bloquée par la neige le 28 janvier (photo).
Dans la nuit de samedi à dimanche, des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans leur véhicule, sur l'A48 entre Grenoble et Bourgoin-Jallieu, en raison de fortes chutes de neige.

Une nuit de galère... Des dizaines d'automobilistes sont restés bloqués dans leur véhicule la nuit dernière, sur l'A48, entre Grenoble et Bourgoin-Jallieu, en raison de fortes chutes de neige. L'autoroute a rouvert ce dimanche matin vers 9 h, mais le préfet reproche à Météo France des « prévisions imparfaites ».

Selon la préfecture de l'Isère, l'épisode neigeux intense a touché le secteur bien plus tôt qu'annoncé par Météo France. Conséquence, l'autoroute A48 n'a pas été déneigée comme elle aurait pu l'être et samedi soir, des dizaines d'automobilistes se sont retrouvés piégés, notamment au niveau de la barrière de péage de Colombe.

Quatre gymnases situés dans quatre communes du secteur ont été ouverts pour accueillir les naufragés de l'A48 dans la nuit.

Commentaire: Préparez-vous à un fort refroidissement climatique dans les années qui arrivent.