Bienvenue à Sott.net
lun., 26 sept. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Changements Terrestres
Carte

Snowflake

Après El Niño, La Niña va-t-elle donner un coup de froid à la planète?

C'est le pendant froid du courant chaud équatorial El Niño: la Niña devrait prendre le relais dans les eaux du Pacifique d'ici quelques mois et, à son tour, chambouler les équilibres climatiques de la planète.

Pas de répit pour le climat cette année... A peine le phénomène El Niño terminé, d'après les experts de la NOAA (Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique), voici que l'arrivée de sa petite soeur est annoncée. La Niña, courant froid équatorial du Pacifique, devrait apparaître dans les semaines à venir pour subsister pendant les six derniers mois de 2016. Mais comment fonctionne ce phénomène? Quelles sont ses conséquences sur les équilibres climatiques de la planète?

Comment La Niña apparaît-elle?

La Niña est indissociable de son grand frère. El Niño a installé pendant des mois des eaux anormalement chaudes en surface du Pacifique, du coeur de l'Océan jusqu'aux côtes latino-américaines, le long de l'équateur. Mais il commence à faiblir et les eaux froides, cantonnées depuis des mois dans les couches les plus profondes (comme le montre le schéma ci-dessous), commencent à remonter.


Eiffel Tower

L'Île-de-France cale : la Seine monte, perturbations, évacuations envisagées...

Le zouave du pont de l'Alma, à Paris, a désormais les hanches dans l'eau. Cette statue parisienne, qui sert de repère pour visualiser la montée de la Seine dans la capitale, confirme ce qu'indiquent les relevés: le niveau du fleuve continue de monter. Vendredi après-midi, il a atteint les 6 mètres de hauteur ce qui devrait «avoir des impacts en aval», à l'ouest de la capitale, avec de «possibles évacuations», selon le ministère de l'Environnement.

© E1
Le Zouave du pont de l'Alma regarde impassible Paris inondé
La hausse devrait durer jusqu'en début de soirée, pour atteindre un pic autour de 6,30 mètres, soit plus que la crue de 1982 (6,15 mètres). «Le pic de crue sur Paris est prévu ce soir vers 6,30 m, voire 6,50 m dans des hypothèses plus défavorables. Il faut signaler qu'il s'agira d'un plateau plus que d'un pic, ce niveau haut devant rester relativement stable pendant tout le week-end avant d'amorcer la décrue.

Cloud Precipitation

Mystérieuse pluie corrosive sur Marange-Silvange


Des dégâts importants sur les carrosseries des voitures notamment.
Elles sont bleues et corrosives. Et constituent un grand mystère. Durant le week-end de la Pentecôte, des centaines de voitures, entre autres, ont été touchées par une substance inconnue. Les analyses sont en cours.

Cela ressemble aux pluies de sable en provenance du Sahara. « Mais quand on frotte, les traces disparaissent avant de réapparaître, d'une couleur bleutée. Il n'y a rien à faire, même au polish, ça ne part pas », mime Yves Muller, le maire de Marange-Silvange qui, comme une partie de sa population, oscille entre perplexité et inquiétude légère mais légitime, depuis le week-end de la Pentecôte.

Ces gouttelettes bleutées, sortes d'auréoles corrosives, sont apparues il y a une dizaine de jours, sur des voitures, des boîtes aux lettres, des gouttières et autres containers de poubelles et mobiliers de jardins. L'heure est encore au recensement des dégâts mais toutes les maisons des deux lotissements de Seille-Andennes et des Acacias, soit entre 300 et 350 habitations, semblent être concernées.

Attention

Inondations: au moins 9 morts en Allemagne, la France toujours les pieds dans l'eau

SIMBACH AM INN, Allemangne | Habitants en barque dans les rues inondées, certains réfugiés sur les toits: le bilan des inondations s'est alourdi jeudi à neuf morts en Allemagne et la situation était loin de s'améliorer en France où de nouvelles pluies étaient attendues. Quatre personnes, dont trois femmes d'une même famille, sont mortes et quatre autres sont portées disparues en Bavière, dans le sud-est de l'Allemagne, a indiqué jeudi matin à l'AFP un porte-parole de la police locale. « On s'attend au pire », a-t-il ajouté, inquiet du sort des disparus activement recherchés.

© AFP
Les inondations font des dégâts
Le corps d'un homme a été découvert, a ajouté par la suite la même source, sans préciser s'il s'agissait de l'une des personnes portées disparues. Dimanche et lundi, des pluies diluviennes avaient déjà fait quatre morts dans ce pays. Épicentre des inondations mercredi, Simbach-am-Inn a commencé à voir le niveau de l'eau baisser dans les rues de la ville qui montait parfois jusqu'aux toitures : « le niveau baisse, mais beaucoup de maisons sont encore inondées », selon le porte-parole.

Commentaire: Lire aussi :




Cloud Precipitation

Inondations en France : le centre de Nemours en Seine-et-Marne en cours d'évacuation, autoroutes fermées, circulation des trains difficiles...

De nombreuses localités du centre et de l'est de la France se sont réveillées les pieds dans l'eau, mercredi 1er juin, à la suite de la crue exceptionnelle de plusieurs cours d'eau. Le département de Seine-et-Marne a été placé mercredi matin en alerte rouge inondations en raison du risque de crue majeure du Loing, tout comme le Loiret, en alerte rouge depuis mardi. Les départements du Cher, de l'Indre, d'Indre-et-Loire, du Loir-et-Cher, de la Meuse, de la Meurthe-et-Moselle et de la Moselle restent en vigilance orange.
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Nemours
Le centre de Nemours était en cours d'évacuation mercredi après-midi sur décision de la mairie de cette ville de 12 000 habitants, coupée en deux par les eaux depuis le matin. « Il s'agit d'une crue exceptionnelle, supérieure à la crue de 1910 », a prévenu Météo France. Le préfet de Seine-et-Marne, Jean-Luc Marx, a déclaré sur France Info avoir suspendu pour deux jours « les cours dans les écoles, les collèges et les lycées » dans dix-sept communes du « secteur critique du Loing », un affluent de la Seine.

Commentaire:




Cloud Precipitation

États-Unis : des inondations au Texas font (à nouveau) des victimes

Quatre personnes ont péri dans les inondations qui ont touché un comté rural entre Austin et Houston, au Texas, où plus de 40 centimètres de pluie sont tombés jeudi et vendredi. Les corps de deux automobilistes ont été trouvés dimanche dans deux endroits distincts du comté, selon les autorités.
© Daniel Kramer/Reuters
Texas
La plus récente victime identifiée par les autorités est une femme qui a péri lorsque la voiture dans laquelle elle se trouvait a été emportée par les eaux dans le comté de Kendall, au nord de San Antonio, dans la nuit de samedi à dimanche, a annoncé le bureau du shérif.

Près d'Austin, les secouristes ont également aperçu un corps durant leurs recherches du haut des airs, mais on ne sait pas encore s'il s'agit de l'une des deux personnes portées disparues dans la région. Un garçon âgé de 11 ans est également disparu dans l'État du Kansas.

Fish

Alors que la sixième exctinction de masse est en marche, les céphalopodes se multiplient dans les océans

Traduit de l'anglais pour Science Post

« Réchauffement climatique », pollution et surpêche sont autant de facteurs qui entraînent l'extinction de nombreuses espèces dans nos océans. Mais pas toutes, puisque ce qui provoque cela permet aux céphalopodes de se multiplier.


Commentaire : La très certaine éruption de plusieurs volcans sous-marins depuis plusieurs années, pourraient expliquer en partie les morts massives d'animaux marins et le réchauffement des océans et leur acidification, tandis que l'atmosphère, elle, se refroidit. Des changements météorologiques à l'échelle globale dont vous trouverez ici un aperçu récent en vidéo.


© Scott Portelli
La Sepia apama, sèche géante de l'Australie
Les océans sont toujours un peu plus chauds et acides, et la surpêche n'a jamais été aussi forte, autant d'éléments qui coûtent à de nombreuses espèces marines, et la théorie scientifique de l'actuelle « sixième extinction » semble se vérifier de jour en jour. Mais pas pour tous. En effet, les populations des différentes espèces de céphalopodes (les poulpes, les seiches et les calmars) se sont multipliées au cours de ces dernières décennies, nous apprend une étude parue dans la revue Current Biology.

« Face à des chiffres décroissants du nombre de Seiches géantes [Sepia apama] en Australie, nous étions inquiets du statut global des populations de céphalopodes à travers le monde« , explique Zoë Doubleday, de l'Institut de l'environnement de l'Université d'Adélaïde en Australie. « Mais le fait d'observer un accroissement régulier sur de longues périodes dans trois groupes différents de céphalopodes partout dans les océans est remarquable« , ajoute-t-elle, précisant que leur nombre « a nettement augmenté ces soixante dernières années » .

Commentaire: Voir aussi :

Planète : la sixième extinction de masse serait en marche
La sixième extinction animale de masse est en cours et les humains en font partie
The Dot Connector - Âge d'or, Psychopathie et Sixième extinction
La 6e extinction ? On y est...
Et notre catégorie sur les morts massives d'animaux marins


Tornado2

Pour le Canada, la saison des ouragans sera plus mouvementée cette année après un retour à la « normale »

Les météorologues canadiens prédisent que l'océan Atlantique connaîtra une saison des ouragans plus près de la normale en 2016 car les effets calmants d'El Nino commenceront à faiblir.
© NASA/AP
En 2015, le CCPO avait annoncé 11 tempêtes tropicales et 11 tempêtes s'étaient en effet développées dans l'Atlantique, dont quatre ayant atteint le statut d'ouragan.
Selon Bob Robichaud du Centre canadien de prévision des ouragans (CCPO), entre 10 et 16 tempêtes sont prévues pour le bassin atlantique cette année. Sur le lot, entre quatre et huit devraient se transformer en ouragans, dont deux de force majeure. M. Robichaud a indiqué que cela était causé par le début du refroidissement des eaux dans le Pacifique, réchauffées par la présence d'El Nino.

La Nina

Il a expliqué qu'El Nino cédait progressivement la place à La Nina. Habituellement, le premier fait chuter le nombre d'ouragans alors que la deuxième l'augmente. Le météorologue a précisé que les prévisions laissaient entendre que cette tendance se maintiendrait durant toute la saison des ouragans, qui s'amorce le 1er juin et se termine à la fin de novembre.

D'après lui, le nombre légèrement plus élevé de tempêtes attendues est dû à une baisse du cisaillement du vent dans l'Atlantique provoquée par La Nina. Le cisaillement du vent influence sa vitesse et sa direction, et lorsqu'il augmente dans l'Atlantique, les ouragans y sont généralement moins nombreux.

Extinguisher

Nuées ardentes, éruptions explosives, coulées de lave... Les volcans de la planète ont un coup de chaud

Le Piton de la Fournaise à La Réunion, l'Etna en Sicile ou encore le Kilauea à Hawaï... Toute une série de volcans ont eu un coup de chaud ces derniers jours. C'est toujours spectaculaire, souvent dangereux, parfois meurtrier. Tour en images de ces [quelques] éruptions.
© Richard Bouhet/AFP
Le Piton de la Fournaise, à La Réunion, est entré en éruption jeudi 26 mai.

Commentaire : Vous pouvez suivre nos articles sur les volcans à partir de la rubrique éponyme : Volcans et sur la page Sott en anglais pour complément d'informations.

Les fidèles lecteurs de Sott savent qu'il y a plus que ce que les médias traditionnels nous en dise. Mais une fois n'est pas coutume, puisque l'un d'eux met l'accent sur ce que Sott répète depuis plusieurs années, nous n'allons pas nous en priver, avec d'aussi belles images de Mère Nature.

D'autant qu'il n'est question ici que des volcans parmi les plus connus, et surtout, ne sont pas contenus dans cet article, la très certaine éruption de plusieurs volcans sous-marins, qui pourraient expliquer en partie les morts massives d'animaux marins et le réchauffement des océans, tandis que l'atmosphère, elle, se refroidit.

Et si vous ne l'avez pas encore vue, voici la vidéo du dernier résumé mensuel de SOTT sur les changements terrestres :



L'Etna, toujours grandiose

L'Etna (3 350 m) en Sicile, fait à nouveau parler de lui. Plutôt calme depuis six mois, il crache des cendres et de la lave depuis mercredi. Ce n'est pas une surprise : l'Etna est entré en éruption plus de 80 fois en un siècle. C'est le volcan le plus actif du continent européen.
© Capture d'écran YouTube/Turi Caggegi
À La Réunion, « volcan la pété »

Le Piton de la Fournaise (2 632 m) à La Réunion, est en éruption depuis jeudi. « Volcan la pété », dit-on plutôt en créole. Cela faisait quelques jours que ce volcan, un des plus actifs du monde, était secoué de soubresauts. Le préfet de La Réunion a déclenché le plan Orsec volcan, qui interdit les abords du volcan. Mais il n'y a pas de danger pour la population : les lieux sont inhabités. C'est la première éruption de l'année. La dernière remontait au 18 décembre : c'était la quatrième en moins d'un an.
© Richard Bouhet/AFP
Ça sent le soufre au Costa Rica

Le volcan Turrialba (3 340 m), qui n'a pas une renommée mondiale, est cependant un des volcans les plus surveillés du Costa Rica. Il se trouve au centre du pays, à une trentaine de kilomètres de la capitale, San José. Assez pépère depuis le XIXe siècle, il multiplie les poussées de fièvre depuis 2010. C'est un volcan « gris », dont il faut se méfier : ses éruptions peuvent être explosives. Depuis une semaine, le Turrialba dégage d'importantes quantités de cendres et de gaz. À San José, l'air empeste le soufre. Des écoles ont été fermées et plusieurs centaines de personnes présentant des troubles respiratoires ou des problèmes de peau se sont présentées dans les hôpitaux. Selon les volcanologues, c'est la plus forte éruption depuis six ans.
© Ezequiel Becerra/AFP

Commentaire: Suivez la carte interactive de SOTT afin de visualiser l'activité volcanique. Ci-dessous la carte est paramétrée pour vous montrer les activités volcaniques du mois dernier :




Attention

20 blessés graves suite au séisme de 5,3 à Médéa, en Algérie

Le tremblement de terre qui a frappé la wilaya de Médéa dans la nuit du samedi à dimanche, a causé la blessure de 80 personnes, dont 20 dans un état grave, selon le bilan des services de la Protection civile. Ce séisme, de magnitude 5,3, a causé, ajoute-t-on, des fractures et de lésions corporelles jugées graves pour 20 personnes, qui ont été évacuées vers différentes structures sanitaires de la région pour recevoir les soins nécessaires.

© Google
20 blessés graves a fait le tremblement de terre a Médéa
En outre, des cas de choc traumatique, provoqués par la panique ayant suivi cette forte secousse, sont enregistrés. S'agissant des dégâts matériels, ils sont jugés assez importants, puisque plusieurs habitations traditionnelles se sont partiellement ou totalement effondrées.