Bienvenue à Sott.net
dim., 23 avr. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Changements Terrestres
Carte

Snow Globe

Le grand gel planétaire - Prédiction que dans 4 ans surviendra un âge de glace de 15 ans, le soleil se préparant à « hiberner »


Le monde pourrait connaître un âge de glace de 15 ans
Traduction Sott

Une mini-glaciation de 15 ans pourrait se produire dans l'hémisphère nord dans seulement quatre ans, alors que le soleil se prépare à hiberner, déclenchant un déferlement d'événements cataclysmiques.

Après que des changements inquiétants à la surface du Soleil aient été observés, une équipe d'experts avertit que de grands événements sismiques, y compris des éruptions volcaniques, les températures mondiales qui plongent et la déstabilisation de la croûte terrestre deviendront plus courants.

Le retour à la normale de l''activité solaire pourrait prendre jusqu'à 15 ans. Les conditions météorologiques extrêmes et les températures glaciales persévérant jusqu'en 2035.

Cet avertissement va rendre furieux les militants environnementaux qui font valoir, que d'ici 2030, le monde va être confronté à une augmentation du niveau de la mer et des inondations dues à la fonte des glaces aux pôles.

Il est apparu que l'activité solaire, mesurée par l'apparition de taches à la surface du soleil, a diminué à un rythme plus élevé qu'à tout autre moment de l'histoire.

Le Soleil est maintenant resté sans l'apparition de taches pour la première fois en cinq ans, après que 21 jours d'activité minimale ont été observés au cours de 2016.

Commentaire: Et il semblerait bien que nous soyons déjà dans ce processus selon ce blog scientifique sur le climat :
Enregistrements sur le refroidissement global au cours des huit derniers mois

Au cours des huit derniers mois, les températures mondiales sur la terre ont refroidi avec un record de 1,2 C. Novembre voit des records de froid en Russie et en Australie du Sud, donc nous devrions voir la tendance record au refroidissement se poursuivre.

www.woodfortrees.org/data/rss-land/

Pendant que les températures se refroidissent à un rythme record, les experts estiment que le réchauffement climatique ne peut maintenant plus être arrêté :

Le changement climatique pourrait tellement accélérer que cela pourrait marquer « la fin de la partie », avertissent les scientifiques ( The Independant)

Les gens qui vivent en Russie pourraient bien ne pas être d'accord avec cette affirmation...

A noter qu'il y a bien d'autres Cassandres qui prédisent aussi un refroidissement climatique :


Map

Pérou : Phénomène inédit, deux volcans entrent en éruption en même temps. Le Sabancaya et l'Ubinas !

Il y a une première fois à toute chose, et le Pérou vient d'enregistrer un phénomène inédit sur son territoire puisque deux de ses volcans actifs sont entrés cette semaine en éruption, le Sabancaya (Arequipa) et l'Ubinas (Moquegua), des informations données par le Comité scientifique de surveillance permanente de l'Ubinas dans un communiqué.
© Inconnu
Le volcan Sabancaya au Pérou
Néanmoins, malgré la rareté du phénomène qui est tout simplement un événement historique pour ce pays d'Amérique du sud, les experts parlent d'une « pure coïncidence » et ne voient pas de liens entre les deux phénomènes, en effet, séparés par une distance d'environ 100 kilomètres en ligne droite, les deux colosses ne partagent pas une chambre de magma commune.

Le volcan Sabancaya a commencé dimanche dernier un nouveau processus éruptif après dix-huit ans d'inactivité, alors que le Ubinas connait une phase d'éveil depuis 2013, avec des explosions mineures qui génèrent des émissions de gaz et de cendres.

Les dernières explosions dans l'Ubinas ont été enregistrées ces derniers jours, il a émis à cette occasion une colonne de cendres qui a atteint 1 500 mètres au-dessus du cratère.

Ces explosions sont causées par la montée du magma à l'intérieur du volcan, selon l'institut de géophysique du Pérou (IGP) et l'Observatoire volcanologique de la Commission géologique, minière et métallurgique Comité scientifique ( INGEMMET).
Le Sabancaya a poursuivi son processus éruptif en émettant des gaz et des cendres au sein d'une colonne qui a atteint mardi 2 500 mètres au-dessus de son cratère, il s'est dispersé dans un rayon de dix kilomètres et les communautés voisines ont été touchées par la chute des particules. Le processus éruptif a commencé par une explosion à l'intérieur du volcan enregistrée dimanche à 20h40 (heure locale).

Blue Planet

Puissant séisme de 7,8 et alerte au tsunami en Nouvelle-Zélande

Un puissant tremblement de terre de magnitude a été ressenti ce dimanche matin en Nouvelle-Zélande, dans l'île du Sud. La magnitude mesurée par l'Institut de géologie américain (USGS) serait de 7,8.
© Marty Melville/AFP
Dans les rues de Wellington en Nouvelle-Zélande après le puissant séisme dans l'île du Sud
L'épicentre a été localisé à 90 km environ de la ville de Christchurch, déjà terriblement éprouvée par le séisme de février 2011, de magnitude 6,3. Il avait fait 185 morts.

« J'espère que tout le monde est sain et sauf après le séisme de cette nuit », a tweeté le Premier ministre John Key.
La première secousse s'est produite à 12h02 (heure française), à 20 km au nord-est de Culverden, à une profondeur de 39 km. Elle a été suivie d'une dizaine de répliques. Aucune victime n'a été signalée dans un premier temps. Selon la sismologue Anna Kaiser, qui travaille pour le centre gouvernemental GNS Science, les secousses se sont produites près de la côte.

Commentaire: Voir la vue mondiale des changements terrestres pour le mois dernier : Cet outil peut être utilisé pour n'importe quel catégorie présente sur le site de SOTT.net




Attention

L'est du Japon frappé par un séisme de magnitude 6,2

Un séisme de magnitude 6,2 s'est produit samedi dans l'est du Japon, où aucun dommage ni victime n'était signalé pour le moment. Ce tremblement de terre, d'une profondeur de 44 km, est survenu à 06H42 (21H42 GMT) au large de la côte nord-est de l'île principale de Honshu, soit à environ 350 km de Tokyo. Selon l'Institut de géophysique américain (USGS), aucune alerte au tsunami n'a été déclenchée. Le Japon, situé à la jonction de quatre plaques tectoniques, connaît chaque année un grand nombre de tremblements de terre relativement violents
© Google
La terre a tremblé au Japon
Les Japonais habitués aux séismes. Mais les normes de construction y sont très strictes et des exercices d'entraînement aux comportements à adopter en cas de catastrophe sont régulièrement menés, réduisant les pertes humaines et les dommages.

Commentaire: Lire aussi :


Blue Planet

Cette menace pour des millions d'humains qui dort au fond des océans

La disparition du corail de l'océan mondial représente un préjudice sans précédent pour des millions de personnes, tant sur le plan environnemental qu'économique.
© Inconnu
La barrière de corail vue du ciel de l'Australie
On savait déjà que la Grande barrière de corail — le plus grand récif corallien du monde en Australie — avait subi une soudaine décoloration et que les coraux blanchis avaient péri en grand nombre. Selon les experts, le problème était dû au « réchauffement de l'océan » et à l'augmentation de son acidité.

Les derniers calculs indiquent que si cette tendance se maintenait, d'ici 2050 la disparition massive des coraux entraînerait des conséquences catastrophiques pour des dizaines de millions d'êtres humains à travers le monde. Selon le groupe international de chercheurs, le plus important préjudice menace les régions où les récifs coralliens servent à protéger la ligne côtière. Une fois disparues, ces barrières ouvriront la voie aux vagues qui inonderont les colonies côtières.

Better Earth

Quand la nature sculpte des milliers de boules de neige en Sibérie

Alors que l'hiver et ses réjouissances ne sont pas encore à nos portes, dans un village de Sibérie, les habitants ont eu la surprise de découvrir des milliers d'énormes boules de neige au beau milieu de la nature. Un phénomène naturel rare.

C'est dans le petit village de Nyda que les quelque 2 000 habitants ont découvert ce vendredi 4 novembre 2016 des milliers de grosses boules de neige échouées au beau milieu de la nature. Certaines font la taille d'une balle de tennis, d'autres d'un ballon de basket et elles sont si parfaites qu'elles semblent avoir été modelées par l'homme. Mais il n'en est rien, c'est bien la nature qui s'est chargée de sculpter ce spectacle.

Pour les habitants de ce village situé au nord du pays, au niveau du golfe de l'Ob, « un golfe de la mer de Kara formé par l'embouchure de l'Ob au nord de la Iamalie » c'est pourtant la première fois que cela arrive. « Nous ne les avons vues qu'à un seul endroit. C'est comme si quelqu'un les avait éparpillés. Elles ont toutes une taille différente. [...] Nous avons tous été très surpris. Certains n'y ont cru qu'après les avoir vues de leurs propres yeux. Ça ne s'était jamais produit auparavant. Et il n'y avait pas beaucoup de neige pour qu'elles se forment. C'est très intéressant » déclare une habitante du village au Siberian Times.

Bizarro Earth

Une énorme doline engloutie en partie une avenue au Japon

C'est une scène digne d'un film catastrophe qui nous vient tout droit du Japon. Un effondrement de terrain a provoqué, mardi, l'apparition d'un trou géant en pleine ville. Et lorsque l'on dit "géant", il ne s'agit pas d'une hyperbole : une partie de l'artère du centre Fukuoka, au sud-ouest du pays, a ainsi été littéralement avalée par le cratère de 20 mètres sur 15.

Devant les caméras de la chaîne NHK, un jeune témoin raconte : "Il faisait encore un peu sombre dehors et ma première réaction a été de me dire 'la rue est-elle vraiment en train de s'enfoncer ?'". Il ajoute : " Quand j'ai vu cela, il y avait déjà deux trous et ils continuaient à s'étendre. J'ai commencé à prendre peur quand un feu de circulation, qui se trouvait à une intersection non loin, est tombé. Je me suis dit 'il faut partir d'ici'".
Quelques images. La première peu après 5h15 et la seconde il y a quelques minutes. #Fukuoka pic.twitter.com/MCu6SyPJIT

— Béné (ベネ) (@Bene_Fukuoka) 7 novembre 2016

Snowflake

Il neige en France et sur l'Europe, et cela n'avait plus été le cas depuis 1980 dans certaines régions

Il neige en France et sur l'Europe, et ce n'était pas arrivé depuis 1980 dans certaines régions à cette époque de l'année. Les premiers flocons de neige de la saison hivernale sont tombés sur la station météorologique de Sainte-Geneviève-des-Bois dans l'Essonne ce 7 novembre 2016, tenant temporairement au sol avec 1 cm de neige mouillée.

Il faut remonter à l'année 1980 pour retrouver des flocons aussi précoces, un peu plus précoces même, puisqu'ils étaient tombés le 4 novembre 1980.

Tornado1

Italie : une gigantesque tornade fait deux morts et de lourds dégâts à Ladispoli près de Rome (vidéos)

Une impressionnante tornade a frappé la ville de Ladispoli, sur la côte méditaranéenne, à 30 kilomètres au nord de Rome, le 6 novembre en fin de journée. Les autorités italiennes font pour l'instant état de deux morts. La première victime serait un jeune homme de 22 ans de nationalité indienne qui travaillait dans la région en tant que salarié agricole. Il est décédé après avoir été écrasé par un pan de mur arraché d'un immeuble par la tornade.
© Google
Furieuse tornade à Rome
L'autre victime serait un retraité de 60 ans, écrasé par une chute d'arbre alors qu'il se trouvait dans sa voiture, dans un village voisin de Ladispoli.

Commentaire:




Alarm Clock

Nouvelle forte secousse sismique de 6,6 de magnitude en Italie

Un fort tremblement de terre, de magnitude 6,6 selon l'institut américain de géologie (USGS), a frappé le 30 octobre vers 7h40 (6h40 GMT) le centre de l'Italie, quatre jours après deux séismes dans cette même région, selon les autorités. L'institut italien de sismologie a fait état de son côté d'une secousse d'une magnitude de 6,1.

© Stefano Pagliarini
Nouveau tremblement de terre en Italie
Ce nouveau séisme dont l'épicentre est situé dans le centre de l'Italie, à six kilomètres au nord de la petite vile de Norcia, a provoqué de nouvelles destructions mais semblait, en début de matinée, ne pas avoir fait de victimes. La plupart des habitants des villages alentours avaient en effet déjà été évacués.