Bienvenue à Sott.net
mar., 24 avr. 2018
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Changements Terrestres
Carte

Snowflake Cold

Froid : au moins 24 morts en Europe

ice snow boat
© REUTERS/Antonio Bronic
Les vents glaciaux ont touché aussi le sud de l’Europe, comme ici sur la côte croate.
Les températures devaient rester glaciales dans la nuit de mardi à mercredi : -24°C attendus par endroits en Allemagne, -18°C en République tchèque.

De la Baltique à la Méditerranée, l'Europe restait saisie mardi par un froid glacial venu de Sibérie qui a fait plus d'une vingtaine de morts en quatre jours.

Cette vague de froid, surnommée « La Bête de l'Est » par les médias britanniques, « L'Ours de Sibérie » aux Pays-Bas, le « canon à neige » en Suède ou le « Moscou-Paris » en France, fait craindre pour la santé des plus fragiles, sans-abri ou personnes âgées en particulier, et perturbe les transports. Les températures devaient rester glaciales dans la nuit de mardi à mercredi, avec par exemple -24°C attendus par endroits en Allemagne, -29°C en Estonie et -18°C en République tchèque.

Au moins 24 morts. Depuis vendredi, au moins 24 personnes ont péri à cause du froid depuis vendredi : neuf en Pologne dont cinq durant la nuit de lundi à mardi, quatre en France dont une nonagénaire retrouvée mardi matin devant le portail de la maison de retraite où elle résidait dans l'Ain, cinq en Lituanie, trois en République tchèque -des sans-abri-, deux en Roumanie dont une femme de 83 ans retrouvée mardi recouverte par la neige dans la rue, et un sans-abri en Italie. En Estonie, le froid a fait sept morts mais sur l'ensemble du mois de février.

Commentaire: Le froid et la neige tout autour du globe cette année : Résumé SOTT des changements terrestres - Janvier 2018 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites


Airplane

Après-midi d'enfer dans l'espace aérien des Îles Canaries dû au mauvais temps

Des visages décomposés, des dizaines de vols détournés ou annulés, des voix brisées, des nerfs cassés et un contrôleur de la circulation aérienne au service d'urgence sont les conséquences de la situation sans précédent vécue dimanche après-midi dernier au centre de contrôle aérien des îles Canaries", ont rapporté les contrôleurs aériens de l'aéroport de Gran Canaria dans sa publication officielle des contrôleurs aériens nationaux. org.
canarias
© La Provincia
Nuit d'enfer dans l'espace aérien des Îles Canaries dû au mauvais temps

Commentaire: Non, nous ne sommes pas préparés aux grands changements terrestres qui nous font signe.


Snowflake Cold

Froid polaire : l'Europe claque des dents, plus d'une vingtaine de morts

PARIS | De la Baltique à la Méditerranée, l'Europe restait saisie mardi par un froid glacial venu de Sibérie qui a fait plus d'une vingtaine de morts en quatre jours.
froid
© Inconnu
Nous sommes en plein froid
Cette vague de froid, surnommée « La Bête de l'Est » par les médias britanniques, « L'Ours de Sibérie » aux Pays-Bas, le « canon à neige » en Suède où le « Moscou-Paris » en France, fait craindre pour la santé des plus fragiles, sans-abri ou personnes âgées en particulier, et perturbe les transports.

Commentaire: Lire aussi :


Snowflake

Le Colisée et des sites touristiques de Rome fermés à cause de la neige

Le Capitole, le Forum ou la place Saint-Pierre sous la neige, de rares chutes de neige se sont abattues tôt lundi sur Rome, causant de légères perturbations. Le Colisée a même été fermé au public.
rome
© Inconnu
Il a neigé à Rome
Alors que la vague d'air froid venue de Sibérie a atteint l'ouest de l'Europe lundi matin, amenant des températures sibériennes, l'Italie a reçu dans le même temps d'inhabituelles chutes de neige.

Seismograph

Un séisme de magnitude 5,7 frappe le Japon

Un séisme de magnitude 5,7 s'est produit dans le Japon, non loin de la préfecture de Fukushima, théâtre du plus grave accident nucléaire de l'histoire provoqué par un tremblement de terre et un tsunami en mars 2011.
seisme
© LastQuake
​Selon l'agence, l'épicentre du séisme était situé dans le Pacifique, à l'est de la préfecture de Fukushima. Le foyer du tremblement de terre se trouve à 40 km de profondeur.

Snowflake Cold

Alerte générale ! Le froid et la neige arrivent et menacent les réseaux de transport de la Côte d'Azur

sandblaster, snow, France
© Patrice Lapoirie
Neige attendue sur les Alpes-Maritimes et le Var.
Les différents gestionnaires des réseaux de transport de la Côte d'Azur ont, depuis plusieurs jours, les yeux rivés sur les bulletins de Météo France.

Les différents gestionnaires des réseaux de transport azuréens ont, depuis plusieurs jours, les yeux rivés sur les bulletins de Météo France. Ils se préparent à un début de semaine difficile. En cause, le froid et la neige qui sont annoncés dès demain jusque sur le littoral.

Les difficultés devraient débuter en deuxième partie de nuit, lorsqu'à la faveur d'une chute des températures, les flocons remplaceront les gouttes de pluie. Ce qui ne va pas sans poser de problème. Notamment sur certains secteurs comme Sophia Antipolis.

Salage pas forcément efficace

"Dans ces conditions le salage préventif risque de s'avérer impossible, prévient Marc Javal, le directeur général adjoint pour les services techniques du département. À cause de la pluie, le sel finirait dans les caniveaux." "Il n'est pas toujours la solution, acquiesce-t-on du côté d'Escota. Tout dépend des conditions météorologiques."

Pour autant, les stocks ont été reconstitués. Escota dispose de 6.000 tonnes de sel. Le département en a dans ses 24 centres techniques, dont 700 tonnes rien qu'au dépôt de Carros. Et la Métropole a alerté ses sociétés prestataires pour qu'elles fassent de même.

Personnels en pré-alerte

Tous les opérateurs ont également battu le rappel des troupes. Ou tout au moins dressé la liste dès vendredi de ceux qui pourraient être rappelés en cas de coup dur dès ce dimanche ou demain. De l'autoroute au réseau départemental en passant par l'aéroport ou la SNCF, ce sont plusieurs centaines de personnes qui sont en pré-alerte.

Cloud Precipitation

Résumé SOTT des changements terrestres - Janvier 2018 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et météorites

Le froid extrême est en train de devenir la nouvelle norme dans le monde entier, avec de multiples records de chutes de neige enregistrés chaque hiver dans un contexte climatique extrêmement froid. Ce phénomène a déjà un impact mondial significatif sur les cultures, les infrastructures de base et la vie quotidienne.
Océan gelé Massachussets janvier 2018
© Sott.net
Les États-Unis ont continué cette année à connaître l'un des pires hivers de leur histoire avec la plupart des États touchés. Alors que les températures y sont devenues par la suite un peu moins froides, la fonte du manteau neigeux et de la glace a causé des inondations dévastatrices dans le centre et le nord-ouest du pays.
Sculptures de glace lac Michigan janvier 2018
© Sott.net
Pendant ce temps, la Chine, le Japon et l'île de Taïwan ont également enregistré des chutes de neige et des températures glaciales records, et des lieux inhabituels comme le Maroc, la Tanzanie, la Turquie, l'Iran, Israël et l'Arabie saoudite ont aussi enregistré des températures extrêmement froides. Et bien sûr, l'Europe a comme d'habitude obtenu sa juste part.
Chaleur Australie janvier 2018
© Sott.net

Snowflake Cold

Neige et températures en baisse jusqu'à vendredi en Corse

Corse

Quelques centimètres de neige sont tombés hier matin sur le Centre Corse, en Castagniccia ainsi que sur l'ancien canton de Moïta-Verde, comme ici à Zuani.
Annoncée depuis lundi par les services de Météo France, la neige a fait son apparition hier sur l'île.

Dès 4 heures, hier matin, les premiers flocons tombaient sur le col de Vizzavona. La limite pluie-neige s'abaissait par la suite jusqu'à 500 mètres.

Quelques flocons voltigeant même sur Corte en tout début de matinée. Mais, fort heureusement, les quantités n'ont pas été importantes.

Malgré tout, la circulation a été interdite à Vizzavona pour les véhicules articulés jusqu'à 10 heures, tandis que les équipements spéciaux étaient obligatoires pour les autres.

Le temps pour les équipes du service des routes de la collectivité de Corse de déneiger. En milieu de matinée, la circulation est redevenue normale.

"Nous avons eu effectivement un peu de neige, à Vizzavona gare. Il est tombé près de 5 cm, pas suffisamment pour bloquer la circulation. D'autant que la température est remontée vers 2º avant midi, faisant ainsi fondre le peu de neige que nous avions", a expliqué Pasquà Pinelli, gérant du restaurant Chez Pasquà à Vizzavona.

Snowflake Cold

En attendant le réchauffement climatique, un froid glacial va s'installer sur la France pendant 10 jours

cold snow road winter
© AFP/Sébastien Bozon
Un camion sur la route de Mouthe (Doubs), village réputé comme étant le plus froid de France. Archives.
Un anticyclone installé sur le nord de l'Europe amène progressivement sur la France une masse d'air sibérien. Les températures chuteront plus nettement encore en début de semaine prochaine.

Attention, gros coup de froid en vue ! Le thermomètre a commencé à chuter ce mercredi et devrait s'installer durablement dans les négatifs jusqu'à la fin du mois. La faute à un anticyclone qui s'est positionné au nord de l'Europe, barrant la route aux dépressions et nous envoyant un flux d'air froid venu de Russie et de Scandinavie.

Cette configuration devrait donner pendant 10 jours, sur la majeure partie du pays, un temps dégagé mais très froid et surtout très venteux. Avec des températures ressenties pouvant tutoyer les -20 °C la nuit et au petit matin dans la moitié nord, la semaine prochaine.

anticyclone

Position de l’anticyclone au nord de l’Europe et de la dépression en Méditerranée ce 21 février/Meteo News

Commentaire: blabla anticyclone ... blablabla masse d'air froid ... blablabla basse pression... blablabla ...-10° ... blablabla


Snowflake Cold

Bouleversement de la circulation atmosphérique et coup de froid en vue

temperature
© Meteociel
Température vers 1400 m prévue par le modèle GFS lundi 26 février.
L'écoulement atmosphérique à grande échelle devrait connaitre un bouleversement important pour cette dernière décade de février. En effet, les hautes pressions sont prévues migrer massivement vers les latitudes nordiques ce qui ouvrirait la porte à un flux de nord-est apportant une masse d'air très froid sur l'Europe d'ici la fin février. Dernière cartouche hivernale avant le printemps ou prémices d'un hiver jouant les prolongations ?

Le réchauffement stratosphérique soudain (SSW) de type scission qui s'est mis en place il y'a environ une semaine a, comme attendu, été intense et a complètement déstructuré l'intense tourbillon cyclonique habituellement présent en hiver au pôle dans la stratosphère. Lorsque les vents s'inversent totalement et forment une faible circulation anticyclonique comme ça a été le cas on parle de SSW majeur. Cela se produit en moyenne une fois tous les 2 ou 3 hivers.

Cette déstructuration du tourbillon polaire en stratosphère (aussi appelé vortex polaire) a ensuite tendance à se propager vers la surface. Cette propagation peut avoir une vitesse variable suivant les évènements et elle n'atteint pas toujours la troposphère, la couche d'atmosphère située plus bas et dans laquelle l'essentiel des phénomènes météorologiques se produit. Dans le cas du SSW actuel, la perturbation se propage effectivement et va commencer à influencer la troposphère les prochains jours. Cette influence « par le haut » tend à être suivie d'une hausse des circulations anticycloniques vers les latitudes polaires. Une telle disposition des centres d'actions favorise l'advection de masses d'air froid vers les moyennes latitudes. Toutefois, bien que ce schéma de circulation soit favorisé après un SSW majeur, il ne se produit pas forcément.