Bienvenue à Sott.net
mer., 29 jan. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Feu dans le Ciel
Carte


Fireball 2

Un météore filmé au-dessus d'Israël

Meteor fireball over highway

Météore au-dessus de l'autoroute.
La caméra de bord d'une voiture a capturé le moment ou le météore a traversé le ciel au-dessus de l'autoroute israélienne. La vidéo :

Moon

La première pleine lune de 2020 est aussi une éclipse lunaire

L'éclipse pénombrale de Lune du 10 janvier est la première d'une série de quatre éclipses pénombrales consécutives, toutes se produisant au cours de l'année 2020 (10 janvier, 5 juin, 5 juillet, et 30 novembre).
Lune pleine
© VladGans/iStock
Lors d'une éclipse pénombrale, l'astre lunaire devient un peu plus sombre, parce que la Lune passe dans la pénombre de la Terre et non dans le cône d'ombre comme cela se produit lors d'une éclipse dite totale.
L'éclipse pénombrale du 10 janvier, qui se produit deux semaines après l'éclipse annulaire de Soleil du 26 décembre 2019, est visible depuis l'Europe, l'Afrique, l'Asie, et l'Australie.

Le maximum de l'éclipse a lieu à 19h10 UTC. L'éclipse se produit au nœud ascendant de la Lune dans la constellation des Gémeaux (Gemini). Le diamètre apparent de la Lune est plus grand que la moyenne puisque l'éclipse survient trois jours avant le passage au périgée.

Pour cette éclipse, la trajectoire orbitale de la Lune l'amène dans la moitié nord de l'ombre de la Terre.
Eclipse lunaire 10 janvier 2020
© Inconnu

Fireball 5

L'effervescence volcanique et sismique associée au cycle cométaire de 3 600 ans

Pour expliquer les événements qui ont déclenché la période du Dryas récent, j'ai présenté dans deux articles précédents un certain nombre d'hypothèses.
Comet impact
© Shutterstock
« La Terre a-t-elle « volé » l'eau de Mars ? » décrit comment, il y a environ 12 500 ans, une décharge électrique a pu provoquer le transfert d'une partie de l'eau et de l'atmosphère de Mars sur Terre — voir flèche rose sur le diagramme ci-dessous.

« Mammouths gelés et catastrophes cosmiques » décrit comment, environ quatre siècles plus tôt, soit il y a environ 12 900 ans, plusieurs fragments cométaires ont pu frapper l'hémisphère nord de la Terre provoquant le refroidissement global subséquent — voir la flèche turquoise sur le diagramme ci-dessous.

Ces deux articles portaient en germe l'évidence grandissante qu'un troisième événement catastrophique, préludant aux deux suscités dans le déclenchement du Dryas récent, s'est produit il y a environ 14 400 ans — voir la ligne verticale verte sur le diagramme ci-dessous.

Fireball 3

Un essaim d'astéroïdes arrive : La NASA détecte QUATRE autres géocroiseurs se dirigeant vers nous

asteroids
© Thomas Breher from Pixabay
Le Center For Near Earth Object Studies (CNEOS) de la NASA surveille actuellement un essaim miniature de quatre astéroïdes se dirigeant vers la Terre, dont deux n'ont été détectés que le 1er janvier.

Le CNEOS a pour mission de surveiller le ciel à la recherche de tout astéroïde potentiellement dangereux, mais étant donné l'immensité de l'espace, cela représente beaucoup de ciel à vérifier, ce qui pourrait expliquer pourquoi deux des quatre astéroïdes n'ont été repérés qu'hier.

2020 AC, d'un diamètre d'environ 27 mètres et se déplaçant à environ 21 000 km à l'heure, mènera la charge, passant devant la Terre à 1 h 56 EST.

Il sera suivi peu après par le 2020AD de 22 mètres de large, qui se déplace à une vitesse de 56 000 km à l'heure, et qui fera vibrer la terre à 4 h 12 EST.

Commentaire: Avec le ciel qui est si grand on a de la chance qu'ils les aient repérés, combien d'autres se dirigent vers nous ?


Telescope

Des étoiles disparaissent du ciel

sky, space, nebula
Des scientifiques ont constaté ce qui ressemble à de curieuses disparitions d'étoiles inexpliquées. Leur projet est de comprendre ce qui se passe sur le plan astrophysique, mais l'hypothèse d'une explication extraterrestre n'est pas exclue.

Une étrange disparition d'objets célestes qui seraient semblables à des étoiles intrigue des scientifiques. Dans une étude publiée le 12 décembre au sein de la revue The Astronomical Journal (une prépublication du texte est accessible ici) et repérée par Gizmodo, ces chercheurs n'écartent pas une hypothèse, celle que cette situation surprenante soit liée à une intelligence extraterrestre.

Les auteurs présentent un projet baptisé VASCO, pour « Vanishing & Appearing Sources during a Century of Observations » (que l'on pourrait traduire par « Disparition et apparition de sources pendant un siècle d'observations »). « VASCO est principalement centré sur la recherche d'objets qui disparaissent observés dans le ciel et au-delà de l'environnement local de la Terre », écrivent les chercheurs.

Commentaire: Il est bien possible que ceci soit une manifestation de l'Onde. Gardez les yeux ouverts pour 2020 sur les signes des temps !


Question

Un plasma ? Un phénomène atmosphérique étrange, semblable à celui d'un ange, photographié au-dessus du Brésil

La silhouette massive et brillante a été enregistrée s'envolant dans un ciel nuageux, changeant de direction mais conservant sa forme bizarre. Il n'est pas clair si l'objet filmé est une source d'énergie ou une réfraction lumineuse notable.
Plasma, ange, Brésil, ciel
© YouTube / Disclose Screen 'The Grimreefar'
Un phénomène atmosphérique étrange et unique a été filmé au Brésil. Une vidéo mise en ligne par un chasseur d'ovni sous le nom de Disclose Screen "the Greemreefar" montre un objet brillant en forme de T dans le ciel nuageux, qui ressemble aux contours d'un ange en longue robe.

Commentaire: Un événement similaire a été capturé au-dessus du Missouri en avril de l'année dernière : Phénomène de plasma ? Un phénomène fou filmé dans le ciel à Raytown, Missouri (article en anglais).

Ces derniers temps, les observations de "Steves" (Strong thermal emission velocity enhancement) ainsi que le nombre d'autres événements atmosphériques bizarres, semblent en augmentation. La théorie de l'univers électrique peut donner une explication rationnelle et intelligible à ces phénomènes atmosphériques que sont la foudre en boule, les décharges de plasma, les nuages noctulescents, la foudre, les ouragans et les tornades. Pour plus d'informations à ce sujet et bien d'autres choses encore, lisez « Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique ».


Meteor

Espace : un astéroïde frôle la Terre et passe à travers les radars

asteroide 2019 OK
© France2
De la taille d'un gratte-ciel, il est passé à 73 000 km de la Terre. Jeudi 25 juillet, l'astéroïde "2019 OK" a été repéré au dernier moment par les scientifiques, seulement 24 heures avant son passage. Les télescopes constamment braqués sur l'espace sont placés dans des endroits secs où les nuages se font rares, comme au Chili, à Hawaï ou en Italie. Malgré cette surveillance constante, l'astéroïde est passé à travers les radars à cause de sa taille et de sa position.

Meteor

En Inde une météorite de 15 kg frappe un champ près d'un village et fait un cratère d'une profondeur de 1 m 50

météorite, Inde
Le 22 juillet 2019, une météorite présumée a touché une rizière près du village de Mahadeva, dans le nord du Bihar, en Inde, vers 14 h 30 LT.

Les paysans travaillant sur le terrain au moment de l'événement ont déclaré avoir vu un objet ressemblant à une boule de feu descendre du ciel et avoir entendu un bruit inhabituel lorsque l'objet a heurté un champ où ils travaillaient.

Ils sont partis à la recherche de la source du son et, après un certain temps, ont trouvé un cratère d'une profondeur de 1,5 m (5 pieds) avec un objet ressemblant à une météorite à l'intérieur.

Bizarro Earth

Une tempête solaire dévastatrice frappe la Terre, des dysfonctionnements satellitaires à attendre ?

Ce jeudi 1er août, notre planète est exposée à un puissant flux de particules chargées émises par le Soleil qui donnent non seulement naissance aux aurores boréales, mais qui sont aussi capables d'influencer le fonctionnement des satellites et donc des télécommunications.
Earth/Satellite
© istock
Depuis quelques jours, la Terre est confrontée à un trou coronal, zone sombre à la surface du Soleil, émettant une vague de particules chargées qui s'abat sur notre planète après avoir traversé l'espace, indique le site Space Weather.
« La Terre est frappée par un vent solaire qui provient d'un trou coronal. Pour l'instant, son intensité n'a pas causé de fortes tempêtes géomagnétiques. Néanmoins, avec la nouvelle Lune qui offrira un ciel très sombre ce soir, les observateurs se trouvant à haute latitude devront seront se protéger face à l'apparition des aurores boréale », indique un communiqué du site.

Meteor

Un astéroïde de la taille d'une voiture a été repéré quelques heures seulement avant son explosion au-dessus de Porto Rico

asteroid
© iStockphoto

Commentaire : Récemment, la NASA a créé un « Bureau de coordination de la défense planétaire » en vue de suivre les météores se dirigeant vers la Terre et de « rediriger » les astéroïdes potentiellement dangereux dans le cadre d'un objectif de défense à long terme de la planète.

Cependant, la « réorientation » ou la « déflexion » de l'astéroïde reste purement théorique. Une façon plus juste de voir les choses est que la NASA finance le détournement et la réorientation du sujet des menaces spatiales en « faisant passer le message » que « tout va bien ».


asteroid
© iStockphoto
Des astronomes ont découvert un astéroïde de la taille d'une voiture quelques heures avant qu'il ne s'écrase sur Terre et ne brûle dans l'atmosphère le week-end dernier, selon ce que rapportent les actualités.

Les scientifiques d'Hawaï ont d'abord repéré l'astéroïde, nommé 2019 MO, le samedi (22 juin). Peu de temps après, le voyageur céleste s'est brisé en une grosse boule de feu lorsqu'il a frappé l'atmosphère à environ 380 kilomètres au sud de San Juan, Puerto Rico, selon l'Université d'Hawaii.

C'est seulement la quatrième fois dans l'histoire que des scientifiques repèrent un astéroïde si près de l'impact. Les trois autres détections se sont toutes produites au cours des 11 dernières années, y compris 2008 TC3, 2014 AA et 2018 LA, qui ont atterri sous forme de météorite en Afrique australe seulement 7 heures après que les scientifiques l'ont remarqué.

Commentaire: Alors que le nombre de boules de feu augmente, il vaut mieux se souvenir que le ciel peut nous tomber sur la tête sans aucun avertissement :