Bienvenue à Sott.net
jeu., 23 fév. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Feu dans le Ciel
Carte

Fireball 4

En 2015 la photographie primée d'un météore vert brillant au-dessus de l'Inde du Sud

© Prasenjeet Yadav
En explorant les îles du ciel des Ghâts occidentaux en 2015, l'écologiste moléculaire Prasenjeet Yadav reconvertie en photographe a obtenu un cliché plutôt rare avec un météore vert dans le ciel et les lumières scintillantes de la ville en dessous. L'image lui a valu une pléthore de prix, y compris du National Geographic, photographe de l'année, 2016, et aussi une mention honorable dans la catégorie Paysage par le National Geographic. La photo a été prise le 9 octobre 2015, et Yadav était à Nilgiri près d'Ooty quand il a capturé le météore vert. La ville qu'il surplombe est Mettupalayam.

« C'est probablement la seule photo composée d'un météore vert. Aucun photographe ne peut planifier un tel cliché. Ceci peut arriver pendant une fraction de seconde n'importe où dans l'univers, et la partie amusante, c'est que je dormais quand ma caméra l'a capturé. Tout le reste a été un travail difficile, mais pour ces 15 secondes, j'étais le photographe le plus chanceux sur la planète », a déclaré Yadav, qui travaillait sur une histoire sur sky islands des Ghats occidentaux quand il a photographié cela. Avec l'écologiste des oiseaux Dr Robin Vijayan, Yadav travaillait sur un projet pour comprendre le rôle de ces montagnes dans la formation de nouvelles espèces.

Fireball 4

Un météore vert et brillant illumine le ciel d'Exeter en Angleterre

© John Maclean
Le météore au-dessu d'Exeter
Une « boule de feu » vert vif a illuminé les cieux au-dessus d'Exeter tandis que le météore traversait l'atmosphère et a donné un spectacle lumineux spectaculaire.

Le bolide était une boule quelconque de métaux qui a explosé lors de l'entrée dans l'atmosphère - et les experts disent qu'il a peut-être atterri avant de brûler complètement.

Le flash a été capturé pendant plus de sept secondes alors qu'il colorait nos cieux, grâce à une caméra d'observation des météores à l'Observatoire d'Exeter.

John Maclean, de l'observatoire, membre de la Royal Astronomical Society, a déclaré que le flash était si brillant qu'il était facilement visible à l'œil nu.

Commentaire:

© AMS
Évènements d'entrées atmosphériques par années et par catégories depuis 2006



Fireball 2

Un météore flambe dans le ciel Sibérien de la ville d'Omsk

© CEN
Motorists were given an extraordinary experience as the meteor blazed across the sky.
Les automobilistes dans la ville d'Omsk en Sibérie ont été exposés au phénomène rare de la chute d'une roche spatiale s'écrasant sur la terre. Le météore, apparu dans l'oblast (NDT : unité administrative) d'Omsk, semblait être une boule de feu massive et était visible des kilomètres aux alentours. Toutefois, les experts disent que l'objet embrasé était en fait probablement assez petit pour tenir dans votre poche.

Vladimir Krupko, le chef du planétarium local, a déclaré: "Il est probable qu'il s'agissait d'une petite météorite, de la taille d'une noix."

"Comme il se déplaçait haut en l'air, il était visible d'autres villes aussi."

"Quand il est entré dans l'atmosphère, il a pris feu à environ 120 kilomètres (74.5 miles) au-dessus du sol, et au moment où il était à 40-60 kilomètres (25-37 miles) au-dessus du sol, le feu avait disparu."

Fireball 5

Une boule de feu vue au-dessus de la ville de Donegal en Irlande

© Via YouTube/Donegal Weather Channel
La nuit dernière samedi 21 janvier, j'ai eu droit à un ciel clair pour la première moitié de la nuit ici à Donegal, en Irlande et j'avais mon appareil photo pour parcourir le ciel de la nuit quand une belle boule de feu est tombée dans la partie nord du ciel. J'ai eu de la chance de la capturer, car il commençait à y avoir des nuages.

J'ai eu un certain nombre de témoignages sur ma page Facebook de la même boule de feu qui a été vue dans quelques autres endroits du nord-ouest et du nord de l'Irlande.

La boule de feu a été visible à 21h32 le 21 janvier 2017.

Commentaire:

© AMS
Évènements d'entrées atmosphériques par années et par catégories depuis 2006



Fireball 4

Un météore se fragmente au-dessus de la ville de Victoria en Australie

Un météore en feu dans le ciel de Mallee vendredi soir a fait jaser ceux qui l'ont vu.

L'astronome amateur Wollongong, David Finlay, a déclaré que la boule de feu « massive » avait été vue vers 13h05 le 13 janvier.

« Depuis Melbourne et Shepparton, ce météore est apparu très bas vers le sol au nord-ouest, mais je pense qu'il a pu être très proche de la région de Mildura », a déclaré M. Finlay.

« Il s'est divisé en plusieurs morceaux à la fin et une équipe de l'Université Monash et moi-même essayons de les retrouver à terre. »

Traduction Sott

Fireball

Un météore « de jour » explose au-dessus de la Norvège

© norskmeteornettverk.no
La météorite au-dessus de la Norvège
Un flash lumineux impressionnant est apparu au-dessus du centre de la Norvège le 15 janvier 2017, et a été observé à l'ouest ainsi qu'à l'est de la Norvège. Les témoins oculaires sont invités à soumettre leurs rapports.

Selon le Norwegian Meteor Network, l'événement s'est produit autour de 13:48 UTC et a été accompagné par un boom sonore quelques minutes plus tard, ce qui suggère que l'événement était une boule de feu qui descend très bas dans l'atmosphère avant d'exploser.

Le réseau de surveillance des météores exploite de nombreuses caméras, mais l'événement n'a apparemment été enregistré par aucune d'entre elles. Si vous avez vu l'événement, merci d'envoyer votre rapport.

Nebula

Des piliers de lumière photographiés dans l'Ontario au Canada

© Timmy Joe Elzinga/YouTube
Timmy Joe Elzinga a capturé cette image de piliers de lumière dans le nord de l'Ontario le 6 janvier 2017, à 1h30 du matin heure locale.
Malgré les apparences, les extraterrestres ne sont pas descendus sur un paysage enneigé en Ontario, au Canada. C'est plutôt, un phénomène terrestre qui est la cause d'un anneau de brillants rayons de lumières colorées de couleurs pastels, capturées dans les premières heures du matin par Timmy Joe Elzinga en utilisant l'objectif de son smartphone.

Il était 1h30 du matin heure locale dans le nord de l'Ontario le 6 janvier quand Elzinga a repéré le phénomène.

« Quand j'ai vu ces rayons de lumière descendre du ciel depuis la fenêtre de ma salle de bain, j'étais sûr que c'étaient des aurores boréales », a déclaré Elzinga à Live Science dans un courriel. « J'ai pu capturer ces images à la fois parce que les lumières étaient si lumineuses et prononcées et parce que je suis un peu un photographe amateur. » Cette expérience, a-t-il dit, l'a amené à utiliser « les paramètres manuels sur mon téléphone pour ajuster le temps d'ouverture de l'ouverture à 8 secondes. »

Elzinga a dit qu'il n'était pas au courant de ce phénomène de piliers de lumière jusqu'à ce qu'il l'ait vu par lui même.

De la glace en haute altitude explique les piliers qu'Elzinga a vu, a précisé la NASA. Pendant certaines nuits froides et hivernales, les cristaux de glace plats qui demeurent habituellement plus haut dans l'atmosphère viennent voltiger plus près du sol, selon la NASA. Ces cristaux de glace qui oscillent de façon originale sont parfois appelés brouillard cristallin. Lorsque les cristaux reflètent les lumières du sol des voitures voisines et d'autres parties de la civilisation, le résultat peut être glorieux: des colonnes de lumière appelées « piliers de lumière ».

Fireball 2

Un météore brillant explose au-dessus de Puerto Rico

© YouTube/Frankie Lucena (screen capture)
Une boule de feu très brillante a explosée dans le ciel juste au-dessus de Cabo Rojo, Puerto Rico le 12 janvier 2017 à 5h11, heure locale.


Fireball 2

Une boule de feu dans le ciel Brésilien

© YouTube/Exoss Citizen Science (screen capture)
Une boule de feu lumineuse a été enregistrée au nord de Rio de Janeiro, au Brésil, le 7 janvier 2017 par les caméras de surveillance du réseau Exoss dans les villes de São José de Ubá et Campos dos Goytacazes.


Fireball

Un astéroïde a frôlé la Terre le 9 janvier

© NASA/JPL-Caltech
Imagen ilustrativa
Surprise : un astéroïde a frôlé la Terre ce lundi 9 janvier, en début d'après-midi alors qu'il n'a été découvert que deux jours avant. Même s'il ne représente pas un grand danger, sa détection au dernier moment rappelle que nous ne connaissons pas bien encore notre environnement.

Repéré par les télescopes du sondage Catalina Sky Survey de l'université de l'Arizona le 7 janvier, l'astéroïde nommé 2017 AG13 n'est vraiment pas passé loin de la Terre, deux jours plus tard, le lundi 9 janvier. Il était 13 h 47, heure de Paris, quand il nous a frôlés à quelque 209.000 km, soit presque la moitié de la distance moyenne entre la Terre et la Lune.

D'après les premières estimations, il mesure entre 11 et 34 mètres de diamètre et croise régulièrement l'orbite de la Terre. Au plus près du Soleil, autour duquel il gravite en 347 jours, il en est à environ 75 millions de kilomètres, et au plus loin à 204 millions de kilomètres. Il s'agit donc d'un géocroiseur, un de plus parmi des dizaines de milliers d'autres (15.000 ont été découverts).

Un nouveau, inconnu jusqu'à ce début d'année et, surtout, que personne n'a vu venir. Petits, froids et sombres, ils sont nombreux comme lui à échapper encore à notre vigilance. Pourtant, ce n'est pas faute de fouiller le ciel nocturne à leur recherche.