Bienvenue à Sott.net
jeu., 08 déc. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Feu dans le Ciel
Carte

Fireball

Un astéroïde a « frôlé » la Terre le 31 octobre

Un nouveau système de surveillance spatiale de l'agence spatiale américaine, la Nasa, a récemment repéré un astéroïde faisant route vers la Terre. Rapidement, il a été conclu que ce dernier ne représentait pas une menace pour la Terre, qu'il a « frôlée » ce matin aux alentours de 04h00.

Il n'a été repéré pour la première fois que la semaine dernière, mais pas d'inquiétude, cet astéroïde a déjà « frôlé » la Terre à une distance d'environ 498 000 km, soit 1,3 fois la distance qui sépare la Terre de notre satellite naturel, la Lune. C'est seulement le 25 octobre dernier que cet astéroïde baptisé 2016 UR36 a été détecté par un télescope basé à Hawaï.

Les données ont rapidement été transférées vers le nouveau système d'alerte précoce de la Nasa, baptisé Scout, et en moins de 10 minutes, le logiciel avait projeté les potentielles trajectoires de l'astéroïde. Ce système a alors immédiatement alerté trois autres télescopes pour que ceux-ci effectuent des observations de suivi et affinent les potentielles trajectoires de l'astéroïde, pour finalement conclure qu'il n'entrerait pas en contact avec la Terre, mais qu'il ne passerait pas bien loin.

Fireball

Une météorite se serait écrasée à proximité du lac Baïkal

Le lac Baïkal est au centre de toutes les attentions depuis quelques heures. Plusieurs riverains prétendent en effet avoir aperçu une mystérieuse météorite verte s'écraser dans la région au début de la semaine. Certains d'entre eux ont même filmé la scène avec leur téléphone et leurs images ont été reprises par plusieurs médias russes et américains dans les heures qui ont suivi.


Le lac Baïkal se trouve dans le sud de la Sibérie, et donc en Russie orientale. Il est assez connu et cela n'a rien de surprenant, car il s'agit de la plus grande réserve d'eau douce liquide de la planète.

Il s'étend en effet sur un peu plus de trente mille kilomètres carrés, avec une profondeur maximale atteignant les 1 600 mètres.

Fireball 4

Un météore vert illumine le ciel japonais


Qu'est-ce qui a illuminé le ciel japonais, lundi 31 octobre? C'est la question que se sont posée de nombreux internautes. Vers 5h30 du matin, plusieurs témoins ont pu apercevoir en levant la tête une sorte de "boule de feu verte".

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux ont dévoilé le phénomène, qui a évidemment attiré nombre de fans d'extraterrestres, voyant ici la présence de petits hommes verts.

Comme toujours dans ce genre de cas, l'explication est plus terre à terre et moins incroyable que les fantasmes d'aliens. Interrogé par le Japan Times, Hitoshi Yamaoka, en charge de la communication de l'Observatoire astronomique nippon, a expliqué qu'il s'agit vraisemblablement d'un "bolide", soit une météorite très rapide qui traverse l'atmosphère.

Comet 2

Une mystérieuse météorite verte tombe en Russie

Une météorite tombé aux alentours du lac Baïkal (Russie), ressemblant à s'y méprendre à une énorme bulle lumineuse verte, intrigue les autochtones. Le 25 octobre, plusieurs habitants de Bouriatie, région bordant la rive sud du lac Baïkal, ont pu observer un phénomène pour le moins étrange: un éclat de lumière vert foncé a déchiré le ciel nocturne et un corps céleste a filé en direction du lac Baïkal, « la Mer sacrée » des Bouriates.

© Google
Une météorite tombe sur la Russie
D'après les médias russes, la chute a eu lieu aux alentours de sept heures (heures locale) non loin des Monts de la Bargouzine. Certains habitants ont même réussi à filmer la météorite en direct.

Fireball

Les météorites frappent la Lune plus souvent que prévu : 222 cratères au cours des sept dernières années

Les météorites ont perforé au moins 222 cratères sur la surface de la Lune au cours des sept dernières années.

Les géologues planétaires ont comparé les images les plus récentes de la surface de la Lune avec celles datant de 2009, obtenues par la sonde spatiale Lunar Reconnaissance Orbiter. Lors de leur recherche, les scientifiques ont établi que la Lune subit des frappes sur sa surface 100 fois plus souvent qu'on ne le pensait.

Au total, les chercheurs ont détecté 222 nouveaux cratères, annonce la revue Nature.

Les cratères découverts récemment sont répartis de manière aléatoire sur la surface lunaire, et varient entre 2 et 43 mètres de diamètre.

Fireball

Cessoy-en-Montois : une météorite tombée en pleine nuit dans la cheminée

Il y a un mois, la famille Saulnier a été réveillée en pleine nuit par un bruit sourd. Il se pourrait bien qu'une météorite ait fini sa course dans leur cheminée

La cheminée va garder les traces de l’impact avec la météorite.
François Saulnier n'en revient toujours pas. Depuis la semaine dernière il est persuadé qu'une météorite a fini sa course dans sa cheminée. Il faut dire que les éléments lui donnent raison. « Il y a un mois, dans la nuit, on a entendu un bruit sourd sur un choc. Ma femme et moi dormions et cela nous a réveillé. On c'est dit que c'était un chasseur même si on trouvait cela bizarre en pleine nuit », explique l'homme qui s'est rendormi aussi vite qu'il ne s'était réveillé.

10 cm de profondeur

Le choc entendu cette nuit-là s'est rappelé à son bon souvenir il y a une dizaine de jours lorsque son fils constate qu'un trou se serait formé dans la cheminée : « On ne savait pas de quoi il s'agissait. De loin, on pensait qu'il s'agissait d'un nid de guêpe ». Son fils, Stéphane, décide de monter sur le toit. Il y découvre un trou de 10 cm de profondeur pour autant de diamètre et des bouts de pierre. « Il a récupéré quelques bouts et on a vu que c'était métallique car cela réagit aux aimants » montre François Saulnier en approchant son aimant des morceaux de pierres.

Fireball 2

Une boule de feu entrant dans l'atmosphère a été observée en Oregon


Une boule de feu entrant dans l'atmosphère a été observée vendredi dernier dans l'État de l'Oregon aux États-Unis.

De nombreux habitants de la région affirment, vidéo à l'appui, avoir aperçu une boule de feu non identifiée vendredi dernier, peu avant minuit.

"Il est difficile de dire s'il s'agit de débris issus d'un engin spatial ou non", a expliqué Jim Todd, responsable de la section spatiale du musée des Sciences et de l'Industrie de l'Oregon à KOIN 6 News.

"Je n'avais jamais rien vu de tel", avouait un témoin. "C'était incroyable", s'enthousiasmait un autre.


Fireball

Algérie : un bolide traverse le ciel de Constantine

Un bolide a traversé, samedi soir aux environs de 21 heures, le ciel de Constantine, rapporte Canal Algérie. Selon le président de l'association Sirius Djamel Mimouni, « un bolide aurait fait un passage entre Constantine et Ain M'lila (dans la wilaya d'Oum El Bouaghi) ». Il a expliqué que l'objet observé dans le ciel de Constantine était « vraisemblablement un bolide et non pas une météorite ».


Fireball

Une météorite explose dans le ciel australien et provoque un séisme

Lundi soir, le ciel de l'Australie a été parcouru de vives lumières assorties d'un fort bruit. Certains spécialistes penchent pour une météorite.

Un porte-parole de l'agence gouvernementale Geoscience Australia a confirmé un « tremblement » autour de la ville de Gladstone, dans le Queensland, ayant précisé qu'il n'avait pas été causé par un séisme.

L'astrophysicien Johnathan Powel a annoncé dans le Gladstone Observer que cela ressemblait à une grande météorite. L'éclat de la lumière tient évidemment à l'entrée du corps dans l'atmosphère. Jacques Reimers qui se trouvait à la plage de Boyne Island, située à 25 km de Gladstone, fait état d'un spectacle infernal. « Cela ressemblait à une étoile filante qui a illuminé la plage. Environ une minute plus tard il y a eu une forte explosion suivie d'une onde de choc qui a provoqué des vagues sur l'eau et secoué ma voiture », a-t-il écrit sur Facebook.

Meteor

Un météore traverse le ciel du sud du Québec



Image du météore captée par une caméra de l'ASTROLab du Mont-Mégantic. Photo : Parc national du Mont-Mégantic
Une boule blanche qui a traversé le ciel du Québec vers 21 h 40 mercredi a suscité bien des questionnements sur les réseaux sociaux. Il s'agirait d'un météore, selon les premières constatations.

« Avec toutes les informations que nous avons présentement, c'était un super gros météore. Parfois, on appelle ça un bolide. Un bolide, c'est une super grosse étoile filante. C'est loin d'être sûr que c'est un météorite parce qu'un météorite, c'est une étoile filante qui va réussir à se rendre au sol. C'est loin d'être ça pour l'instant », explique le coordonnateur scientifique de l'ASTROLab du Mont-Mégantic, Sébastien Giguère.

Pour l'instant, rien n'indique que l'étoile filante s'est posée au sol. « Quand on a la chance de voir une super étoile filante comme ça, la plupart des gens ont l'impression que ça tombe au sol, au bout de notre champ, de notre terrain. Mais il y a des témoignages jusqu'aux États-Unis, jusqu'au nord, jusqu'au Saguenay. On a cette illusion, mais ça se passe à une centaine de kilomètres au-dessus de nos têtes. Quand ça s'en va à l'horizon, on a l'impression que ça tombe au bout du terrain, mais non! »

Ce phénomène, causé par l'entrée atmosphérique d'un gros caillou, a été observé de Saguenay jusqu'à Montréal, ainsi qu'en Ontario, dans le Maine, au Nouveau-Brunswick, dans l'état de New York et au Massachusetts.