Bienvenue à Sott.net
lun., 20 sept. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Boules de feu

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Mai 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

La production alimentaire mondiale est impactée par des conditions météorologiques extrêmes aux quatre coins du globe et les prix des denrées alimentaires continuent d'augmenter, aggravant ainsi les dommages importants causés par les mesures de confinement imposées pour cause de Covid.
Résumé Sott mai 2021
© Sott.net
Les chutes de neige et les records de froid ont rythmé ce mois de mai pré-estival. Les États-Unis, le Canada, la Chine, la Russie et certaines parties de l'Europe ont été pris par surprise en dépit des efforts déployés par les médias pour normaliser ces conditions météorologiques inhabituelles pour la saison. Cette météorologie est loin d'être normale, et pourrait bien être le signe que nous sommes au seuil d'une nouvelle ère glaciaire.

En Australie, une invasion apocalyptique de souris a causé des millions de dollars de dégâts aux cultures et aux machines agricoles en Nouvelle-Galles du Sud, dans le Queensland et dans l'État de Victoria. Les agriculteurs locaux ont continué à perdre des récoltes et des céréales alors qu'ils ont dû payer des milliers de dollars pour contenir le fléau.

En Afrique de l'Est et au Moyen-Orient, les dégâts aux cultures ont persisté. Après trois années de sécheresse suivies de précipitations pluvieuses inégalées et d'inondations records, la région est confrontée à des essaims sans précédent de criquets phytophages qui compromettent les cultures et la sécurité alimentaire de millions de personnes. Un essaim d'un kilomètre carré peut consommer en une journée la même quantité de nourriture que 35 000 personnes. Les gouvernements des pays touchés dépensent des milliards de dollars pour éviter de nouvelles pertes, mais la tâche s'est avérée jusqu'à présent particulièrement ardue.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Fireball

Un météore est repéré de jour dans le ciel de Bahia

météore bahia mai 2021
Un gros météore a été repéré lundi matin (17) dans le ciel de Bahia. La trajectoire de l'objet a été enregistrée par les caméras Clima Ao Vivo, une plate-forme météorologique et climatique, dans les municipalités d'Andaraí, Ibiquera, Ibitiara et Miguel Calmon, vers 10 heures du matin.

Cependant, le lieu avec le plus de rapports de visualisation météorologique était la municipalité de Brotas de Macaúbas, située dans la micro région de Chapada Diamantina et à 580 kilomètres de Salvador. En plus des caméras dans d'autres villes, le satellite météo GOES-16 a capturé un flash lumineux.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Avril 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Une soudaine différence de pression entre le Groenland et le nord de l'Europe a déclenché un énorme front froid arctique à l'origine d'une chute drastique des températures ayant entraîné des records historiques dans toute l'Europe. Le froid extrême est arrivé moins d'une semaine après une période de chaleur record enregistrée dans les derniers jours de mars.
Résumé Sott avril 2021
© Sott.net
Les thermomètres italiens de Capanna Margherita ont plongé à -33,2° C, tandis que la slovène Novi Vasi a enregistré un record national historique de -20° C. Le Royaume-Uni a également été frappé par un nouveau record national de froid en avril avec -6° C, quelques jours seulement après un record pulvérisé pour un mois d'avril à Eskdalemuir en Écosse, avec -15,4° C. Et pendant que nous y sommes, les Alpes ont également enregistré la vague la plus froide de l'histoire pour un mois d'avril.

Des températures très basses accompagnées d'un froid record et de gelées dommageables pour les cultures ont également été signalées dans certaines régions de France, d'Allemagne et de Croatie.

Un souffle froid provenant de l'océan Arctique a plongé l'Alaska dans un gel profond, pulvérisant les records de chutes de neige et de basses températures sur deux jours consécutifs. Cette tempête historique a engendré ce qui est considéré comme l'une des chutes de neige les plus intenses depuis le début des relevés. La couverture neigeuse est descendue jusque dans le sud de l'Oklahoma.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Fireball 3

Une boule de feu brillante repérée au-dessus du Minnesota par une sonnette-vidéo

Une boule de feu éblouissante a illuminé le ciel au-dessus de Minneapolis-St. Région de Paul tôt dimanche matin (9 mai), à 3 heures du matin, heure locale, selon les rapports.

boule de feu minnesota
Le site Web de l'American Meteor Society a reçu 39 rapports sur la boule de feu (dont six vidéos et une photo), de la part d'observateurs du Minnesota, du Dakota du Nord, du Dakota du Sud et du Wisconsin. Compte tenu de l'heure matinale de la boule de feu, bon nombre de ces vidéos provenaient de caméras de surveillance à domicile.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Comet

« Les micrométéorites ne sont pas de la poussière de météorite »

micro météorite
© J. Duprat C./Engrand, CNRS
Photo Une : spherule cosmique
Récemment, une étude parue dans Earth & Planetary Science Letters évaluait à près de 5 200 tonnes la masse de micrométéorites qui atteignent chaque année le sol de notre planète. Mais les micrométéorites sont-elles de la poussière d'étoile filante ou de météorites ? Entretien avec la cosmochimiste Cécile Engrand pour y voir plus clair.

Chaque année, près de 5 200 tonnes de micrométéorites atteignent le sol de notre planète. Voici le résultat d'un programme international mené depuis près de 20 ans dont les découvertes ont été publiées récemment dans la revue Earth & Planetary Science Letters. Cécile Engrand est cosmochimiste, chercheuse au laboratoire IJCLab de l'Université Paris-Saclay (CNRS/IN2P3) et spécialiste de l'analyse de ces micrométéorites. Coauteure de cette étude, elle nous en dit plus sur les micrométéorites et l'intérêt de les étudier. Entretien.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Fireball 5

Simulation : un impact d'astéroïde détecté jusqu'à 6 mois plus tôt ne pourrait être évité

Même si nous nous trouvons dans une zone de l'Univers relativement calme, la dynamique cosmique expose inévitablement la Terre à certains dangers. Parmi ces menaces se trouvent les objets géocroiseurs ; des astéroïdes et des comètes dont l'orbite est proche de celle de la Terre. Pour faire face à ces dangers potentiels, les agences spatiales tentent de les détecter et de les surveiller du mieux possible. Pour compléter cette stratégie, les scientifiques se réunissent fréquemment pour participer à des simulations d'impact. Récemment, l'une de ces sessions s'est tenue, impliquant un scénario dans lequel un astéroïde se dirigeant vers la Terre n'avait été découvert que six mois avant son arrivée. Les experts ont conclu qu'il était impossible d'éviter l'impact en un laps de temps aussi court.
asteroide impact
© Getty
Un groupe d'experts d'agences spatiales américaines et européennes a participé à un exercice d'une semaine dirigé par la NASA dans lequel ils ont été confrontés à un scénario hypothétique : un astéroïde situé à 35 millions de kilomètres s'approchait de la planète et pourrait frapper dans les six mois.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Meteor

Un astéroïde a frappé la Terre en 2018, et maintenant nous savons d'où il vient

Lorsqu'un morceau de roche spatiale parvient à la surface de la Terre, il y a toujours une question de savoir d'où il provient. Les scientifiques sont devenus assez bons pour retracer la source de divers morceaux de débris spatiaux en fonction de la composition de la roche ainsi que de la position de la Terre et de la direction de la roche dans l'espace lorsqu'elle a rencontré notre planète. En 2018, un astéroïde qui était suivi dans l'espace a entraîné des débris qui ont impacté la Terre au Botswana en Afrique australe. Après la découverte de la roche, les chercheurs ont commencé la tâche de retracer ses origines, et un nouvel article publié dans Meteoritics and Planetary Science fournit leurs conclusions.
asteroide 2018 vesta
Selon les scientifiques, l'astéroïde provient probablement d'un astéroïde massif sur lequel les astronomes surveillent depuis un certain temps. La roche spatiale est connue sous le nom de Vesta, et c'est le deuxième plus grand astéroïde connu de notre système solaire. L'histoire de Vesta est obscurcie par le mystère, mais on pense que les impacts sur la surface de l'astéroïde ont créé de nombreux débris et il semble que l'un de ces morceaux ait trouvé son chemin vers la Terre.

Les morceaux de l'astéroïde qui a atterri au Botswana étaient relativement minuscules. L'astéroïde qui leur a donné naissance est apparu comme un éclair de lumière dans une étude du ciel menée par l'Université de l'Arizona, et lorsqu'il a atteint la Terre, il s'est fragmenté et les débris sont tombés dans la réserve de gibier du Kalahari central. Les chercheurs ont parcouru la zone et ont trouvé un total de 23 météorites.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Fireball 4

Sud de la France : une énorme boule de feu verte observée dans le ciel ce samedi soir : il s'agissait bien d'une météorite

Samedi 24 avril aux alentours de 22 h 30, une boule lumineuse a traversé le ciel. Un phénomène qui n'est pas rare en cette période de l'année.

météorite
© Capture d'écran / Ville de Cannes
La météorite observée de la baie de Cannes.
Une boule lumineuse, d'une couleur verte, suivie d'une traînée orangée. Voilà ce que de nombreuses personnes ont pu apercevoir dans le ciel aux alentours de 22 h 30 ce samedi soir. Impressionnante par sa taille, la boule de feu n'a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Mars 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

Des chutes soudaines de température, d'importantes chutes de neige en dépit du printemps et des conditions météorologiques erratiques ont continué pendant une bonne partie du mois de mars à sévir dans l'hémisphère nord, tandis que l'hémisphère sud a souffert de fortes pluies, d'inondations et de glissements de terrain, qui ont bouleversé la vie de millions de personnes et affecté les récoltes dans une vaste proportion.
Résumé SOTT mars 2021
© Sott.net
Alors que les températures continuent de baisser et que la glace de mer continue de croître de manière exponentielle aux deux pôles, l'Antarctique a enregistré sa température la plus froide pour un mois de mars : -75,3° C.

Mais on assiste également à un « bouillonnement » avec les signalements d'une augmentation spectaculaire dans le nombre de volcans actifs et un record d'éruptions volcaniques, ce qui ne constitue pas une très bonne nouvelle pour une haute atmosphère déjà très froide.

Des feux de brousse historiques aux inondations « uniques en leur genre », l'Australie a subi l'une de ses pires averses après la convergence sur le Queensland et la Nouvelle-Galles du Sud de systèmes météorologiques qui ont déversé plus de 30 centimètres de pluie en un jour au nord de Brisbane et près de 40 centimètres en une semaine en Nouvelle-Galles du Sud. Des dizaines de milliers de personnes ont été déplacées.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Fireball

Une boule de feu traverse le ciel aux États-Unis, le spectacle filmé

La caméra de surveillance d'une maison américaine a capturé les images d'un météore traversant le ciel de la Floride lundi soir, avant de créer un flash lumineux en brûlant au large de la côte de l'État.
boule de feu usa 2281-2021
© DR
Le passage du météore « 2281-2021 ».
Une chaîne de télévision locale a reçu plus de 200 signalements en provenance d'habitants ayant repéré la boule de feu vers 22h20.