Bienvenue à Sott.net
mer., 20 mar. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Bad Guys

Que cache Pierre Omidyar ?

Détenus par une poignée de milliardaires aux agendas cachés, les médias classiques fabriquent le consentement, c'est un secret de polichinelle. Qu'en est-il des médias alternatifs qui foisonnent sur internet, aux modes de financement divers, participatifs pour la plupart, publicitaires pour certains ?
couple
© Inconnu
Le couple Omidyar
Les journalistes Alexander Rubinstein et Max Blumenthal signent une enquête sur le site web d'actualité MintPress News sur les engagements énigmatiques et souvent contradictoires, de l'investisseur et « philanthropreneur » irano-franco-américain, Pierre Omidyar, fondateur de l'entreprise de courtage en ligne « eBay », dans divers médias progressistes et organisations non gouvernementales (ONG).

Vader

« Gilets jaunes » : Macron affirme l'inverse de ce que disent ses services de renseignement

macron
© Reuters / Philippe Wojazer
Face à des journalistes fin janvier, Emmanuel Macron évoquait « 40 000 à 50 000 militants ultras » à l'origine de l'embrasement des manifestations des « gilets jaunes » et mettait en garde contre ces violences orchestrées par les extrêmes. Problème : au même moment, ses propres services de renseignement dressaient un constat exactement inverse. L'ultradroite et l'ultragauche seraient « quasi inexistantes au sein des cortèges ».

C'est l'histoire d'un président qui raconte le contraire de ce que lui résument ses services de renseignement. La scène ne se déroule pas sur le continent nord-américain mais en plein cœur de la vieille Europe, elle ne se situe pas à l'intérieur du Bureau ovale mais dans un salon de l'Élysée.

---

Handcuffs

Chelsea Manning, l'ex-informatrice, placée en détention pour avoir refusé de témoigner dans une enquête sur WikiLeaks

Chelsea Manning, l'ex-analyste du renseignement américain qui avait fait fuiter des milliers de documents classés secret-défense, a été placée en détention le 8 mars en raison de son refus de témoigner dans le cadre d'une enquête sur WikiLeaks. « Je vous déclare coupable d'entrave à la bonne marche de la justice », a déclaré le juge fédéral Claude Hilton, qui a écroué la femme de 31 ans après l'avoir convoquée devant son tribunal en banlieue de Washington.
chelsea

Chelsea Manning
L'ancienne informatrice de WikiLeaks refuse de répondre aux questions d'un grand jury supervisant une enquête sur l'organisation fondée par Julian Assange, qui a donné une audience mondiale aux « lanceurs d'alertes ».

Commentaire: Chelsea Manning fait preuve d'intégrité en refusant de dénoncer d'autres journalistes. Et l'intégrité, de nos jours, est rare.

Lire aussi :


Attention

La tragédie vénézuélienne : les États-Unis projettent un nouveau coup d' État en Amérique latine

Washington mène une opération de grande ampleur visant à renverser le gouvernement légitime du Venezuela. Afin de promouvoir leurs intérêts dans la région, les pouvoirs américains envisagent d'aller jusqu'à l'assassinat du président Maduro.
venezuela
© Inconnu
Lors de son intervention à CNN le 24 février, le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, a ouvertement annoncé l'intention de Washington de « passer aux actes » pour soutenir l'opposant Juan Guaido. Il n'a pas manqué d'ajouter que « les jours de Nicolas Maduro étaient comptés ».

Commentaire: Lire : « Un serpent à la peau dure » : Elliott Abrams désigné pour instaurer la « démocratie » au Venezuela


Play

Elliot Abrams piégé par deux prankeurs : il dévoile les projets des USA concernant le Venezuela ( vidéo )

Deux prankeurs russes se sont entretenus avec l'envoyé spécial des États-Unis pour le Venezuela, Elliott Abrams. Interrogés par Sputnik, ils précisent ce qu'ils ont appris sur les projets d'invasion américaine au Venezuela, le gel des comptes de Nicolas Maduro en Suisse et les mécanismes secrets de la politique.
abra
© Inconnu
Elliot Abrams
Croyant s'entretenir avec le Président suisse, Ueli Maurer, le représentant spécial des États-Unis pour le Venezuela, Elliott Abrams, a insisté sur le gel des comptes de sociétés et fonctionnaires vénézuéliens et aidé à organiser une attaque médiatique contre une fondation choisie au hasard par des prankeurs, a expliqué à Sputnik l'un des organisateurs du canular téléphonique, Alexeï Stoliarov.

Commentaire: Lire aussi :


USA

« Un serpent à la peau dure » : Elliott Abrams désigné pour instaurer la « démocratie » au Venezuela

Le 11 décembre 1981, au Salvador, un escadron militaire salvadorien entreprit de massacrer jusqu'au dernier les habitants d'un village isolé, appelé El Mozote. Avant de les mettre à mort, les soldats violèrent à de multiples reprises les femmes et les filles, dont certaines n'avaient que dix ans, tout en riant de leur préférence pour celles âgées de douze ans. Un témoin décrivit un soldat qui jetait en l'air un enfant de trois ans pour qu'il s'empale sur sa baïonnette. Le bilan final s'éleva à plus de 800 morts.
elliot
© Inconnu
Elliot Abrams
Le lendemain, 12 décembre, Elliott Abrams commençait son travail en tant que secrétaire d'État adjoint à la démocratie, aux droits humains, et au travail, de l'administration Reagan. Abrams passa aussitôt à l'action, au sein de l'équipe dirigeante chargée d'étouffer le massacre. Devant le Sénat, Abrams affirma que les bulletins d'informations relatifs aux évènements n'étaient « pas crédibles », et que les guérillas anti-gouvernementales avaient « outrageusement dévoyé » toute l'affaire à des fins de propagande.

Vendredi dernier, le Secrétaire d'État Mike Pompeo nommait Elliott Abrams au poste d'envoyé spécial du gouvernement des EU, en charge du Venezuela. Selon Pompeo, Abrams « aura la responsabilité de tout ce qui a trait à nos efforts pour restaurer la démocratie », dans la nation riche en ressources pétrolières.

USA

Hillary Clinton renonce à se présenter à la présidentielle de 2020

La candidate malheureuse à l'élection présidentielle américaine de 2016, qui soufflera ses 73 bougies peu avant la prochaine élection de 2020, a annoncé, après avoir longtemps entretenu le mystère, qu'elle ne serait pas candidate.
clinton
© Inconnu
Hillary Clinton a exclu pour la première fois de se présenter à la présidentielle américaine de 2020, lors d'un entretien à News 12, une chaîne de télévision locale de New York. « Je ne me présente pas mais je vais continuer à parler et à défendre ce en quoi je crois », a déclaré Hillary Clinton, qui a perdu la présidentielle en 2016 face au candidat républicain Donald Trump.

Commentaire: Au revoir.


Evil Rays

Thomas Legrand (France Inter) se lâche sur les gilets jaunes

Thomas Legrand

Thomas Legrand
Lundi 11 février, Thomas Legrand était l'invité de 24h Pujadas sur LCI. L'éditorialiste politique de France Inter y a livré une prestation d'une suffisance et d'une morgue sans pareilles. Son appréciation du mouvement des gilets jaunes ? « Incohérent », « débile », « abject » et bien sûr « violent ». Morceaux choisis.

Ce jour-là sur le plateau de LCI, à l'exception de la chroniqueuse Rokhaya Diallo, tout le monde semblait d'accord pour condamner doctement le mouvement des gilets jaunes : depuis Dominique Seux, des Échos et de France Inter, à Eugénie Bastié du Figaro, en passant par l'animateur, David Pujadas. Mais c'est bien Thomas Legrand, éditorialiste politique à France Inter, qui s'est illustré par le mépris et la suffisance de ses interventions.

A commencer par cette première sortie, fulgurante :
Il y a dans le mouvement des gilets jaunes une incapacité à s'exprimer, une incapacité à hiérarchiser ses revendications, une incapacité à dire ce qu'ils veulent. Et quand on ne peut pas exprimer ce qu'on veut dire, on finit par taper. Les enfants, c'est comme ça - je ne veux pas infantiliser les gilets jaunes - mais nous-mêmes, quand on engueule nos enfants et qu'on en a marre, qu'on n'arrive plus à exprimer, on se met... à donner une petite tape.
Sourires gênés autour du plateau ; Dominique Seux rappelle tout de même à son collègue de France Inter qu'il n'a pas le droit de « donner des petites tapes ». Ce dernier fait la moue, visiblement pas convaincu. Il s'apprête à poursuivre quand David Pujadas lui fait remarquer qu'avec les réseaux sociaux, « jamais il n'y a eu autant de canaux pour s'exprimer ». Thomas Legrand corrige donc le tir : « pour s'exprimer, pour parler et faire du bruit, oui, mais pour dire quelque chose de cohérent... »

Star of David

Sionisme vs Antisionisme : entretien avec Bruno Guigue

La chaîne Guerre & Paix consacre sa dernière interview aux sujets du sionisme et de l'antisionisme ; elle a choisi d'interroger Bruno Guigue, géopoliticien, écrivain, et professeur en relations internationales, sur une séquence médiatique récente d'événements :
bruno
© Prise d'écran
Bruno Guigue

Vader

Un couple frappé par des CRS à Toulouse

CRS, Toulouse
La scène s'est déroulée le samedi 2 mars en fin de manifestation des Giles jaunes (copyright : Born to be media rider).

La vidéo :