Bienvenue à Sott.net
jeu., 23 mai 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Binoculars

Prochain arrêt dans le train de guerre - Iran, Venezuela ou Corée du Nord ?

Si vous apprenez une règle sur la façon dont les gouvernements fonctionnent aujourd'hui, ce devrait être que les dirigeants politiques sont habituellement des marionnettes et que les vrais décideurs n'apparaissent presque jamais à visage découvert. La question est de savoir comment on peut être certain que c'est le cas avec un leader en particulier.
uncle
© Inconnu
Sa rhétorique peut être convaincante, il connaît probablement tous les mots à la mode pour susciter votre intérêt, et il peut même vous jeter des os à ronger législatifs de la table politique de temps à autre pour vous faire croire qu'il va tenir ses promesses électorales, mais croit-il vraiment aux principes qu'il a initialement défendus ?

Bad Guys

Macron rejette les critiques de l'ONU relatives aux violences policières contre les « gilets jaunes »

Le gouvernement Macron a rejeté les déclarations de l'ONU qui condamnent sans ambiguïté les violences policières commises contre les « gilets jaunes ». De la part de l'ONU, une organisation à la botte des puissances impérialistes qui a donné son aval à des guerres de l'OTAN comme celle de Libye en 2011, ces déclarations constituent un aveu que la répression brutale menée par Macron choque des millions de gens dans le monde.
gilet
© Inconnu
Selon le ministère de l'Intérieur, il y a eu plus de 1900 blessés parmi les « gilets jaunes » dont 94 blessés graves, victimes des tirs de balles de défense ou des grenades de la police. La famille de Zinab Redouane, une octogénaire tuée en décembre à Marseille par un tir de grenade lacrymogène en plein visage alors qu'elle fermait ses volets au 4e étage, porte plainte. L'agression violente par la police de personnes âgées témoigne de la violence généralisée des forces de l'ordre, qui ont éborgné ou arraché des mains à des dizaines de manifestants.

Snakes in Suits

La locomotive USA de la dépense militaire mondiale

porte-avions, plane
La dépense militaire mondiale -selon les estimations du Sipri, le 29 avril- a dépassé les 1800 milliards de dollars en 2018, avec une augmentation en termes réels de 76% par rapport à 1998. Selon cette estimation, on dépense chaque minute dans le monde environ 3,5 millions de dollars en armes et armées.

À la première place se trouvent les États-Unis avec une dépense en 2018 de 649 milliards. Ce chiffre représente le budget du Pentagone, comprenant les opérations guerrières à l'étranger, mais pas toute la dépense militaire étasunienne. S'y ajoutent en effet d'autres postes de caractère militaire. Le Département pour les anciens combattants, qui s'occupe des militaires à la retraite, a eu en 2018 un budget de 180 milliards de dollars.

La Communauté d'intelligence, composée de 17 agences (dont la plus connue est la CIA), déclare un budget de 81,5 milliards, qui cependant n'est que la pointe de l'iceberg de la dépense réelle pour opérations secrètes.

Le Département pour la sécurité de la patrie a dépensé en 2018 70 milliards, surtout pour "protéger avec le service secret notre infrastructure financière et nos dirigeants les plus hauts placés".

Le Département de l'Énergie a dépensé 14 milliards, correspondants à la moitié de son budget, pour la maintenance et la modernisation de l'arsenal nucléaire.

En tenant compte de ces postes et quelques autres, la dépense militaire des États-Unis se monte, en 2018, à environ 1000 milliards de dollars. En dépense pro capite, elle équivaut à 3 mille dollars par habitant des États-Unis. La dépense militaire est la principale cause du déficit fédéral, grimpé à 1000 milliards, et en forte augmentation. Avec d'autres facteurs, elle fait gonfler la dette publique USA, montée en 2019 à plus de 22 000 milliards de dollars, avec des intérêts annuels de 390 milliards qui doubleront en 2025.

Star of David

Selon le JT de 20h de la chaîne d'Etat, France 2, l'escalade de la violence entre Israël et Gaza s'expliquerait par... la tenue prochaine de l'Eurovision en Israël

Eurovision
Selon le JT de 20h de la chaîne d'Etat, France 2, l'escalade de la violence entre Israël et Gaza s'expliquerait par la tenue prochaine de l'Eurovision en Israël. Cela ne s'invente pas, lisez ou écoutez plutôt :

"Tout le week-end des 4 et 5 mai, une véritable escalade de la violence a été observée entre les Palestiniens et les Israéliens. "Cela va sans doute vous paraître inattendu, mais cela s'explique en partie par la tenue de l'Eurovision qui doit avoir lieu à Tel-Aviv dans huit jours. Car en menaçant le bon déroulement de l'événement, le Hamas espère peser sur les négociations entamées depuis des mois avec Israël et qui doivent aboutir à un cessez-le-feu de longue durée en échange d'un allégement du blocus sur Gaza", explique Franck Genauzeau, en direct de Jérusalem.

Le Premier ministre israélien face à un dilemme

"Le problème, c'est que dans le même temps, Benyamin Netanyahou, le Premier ministre [israélien], fraîchement réélu, essaie de composer un gouvernement et pour cela, il a besoin de son aile droite, de sa droite dure, farouchement opposée à un accord avec le Hamas"
, poursuit le journaliste de France 2. Et de remarquer : "Voilà donc le Premier ministre israélien face à un dilemme : frapper fort et satisfaire ses alliés ou son opinion publique, ou faire des concessions au Hamas en espérant protéger l'Eurovision, qui est aussi un enjeu d'image important pour l'État hébreu."

Star of David

Les crimes de guerre israéliens provoquent le troisième jour de chaos pour les civils palestiniens

Le nombre de morts a continué d'augmenter dimanche 5 mai, alors que les forces d'occupation israéliennes ont déployé leur terrorisme contre des civils, faisant de nombreuses victimes. Israël a lancé environ 100 missiles sur des zones civiles de Gaza au cours des dernières 24 heures, l'une des plus fortes montées de violence depuis longtemps dans la région.
israel
© Mohammed Asad
Al Khuzundar, à Gaza, l'immeuble détruit par les attaques israéliennes ce 4 mai 2019
Sept Palestiniens, dont une mère enceinte et son bébé, ont été tués et cinquante autres ont été blessés dans l'enclave palestinienne, selon Ashraf al Qudra, un porte-parole du ministère palestinien de la Santé, qui a nommé les morts sur Facebook.

Stop

Le bal des menteurs : ces fake news marquantes de la Macronie

Depuis son arrivée au pouvoir en 2017, l'entourage d'Emmanuel Macron a été plusieurs fois montré du doigt pour diffusion de fausses nouvelles, comme dernièrement avec l'intrusion dans les locaux de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Petit florilège.
menteurs
© Inconnu
On ment comme on respire
Emmanuel Macron a fait de la guerre contre les fausses informations un véritable cheval de bataille. Le gouvernement a même fait voter en décembre 2018 une loi relative à la manipulation de l'information. Or, depuis sa prise de fonction, le président de la République et ses ministres les ont accumulées. Retour sur les cinq plus grosses fake news véhiculées par le pouvoir exécutif.

Black Cat

Les images de manifestants allongés face contre terre à la Pitié-Salpêtrière font surface

De nombreux manifestants allongés en ligne devant des CRS... Quelques mois après l'arrestation polémique de lycéens à Mantes-la-Jolie, des images diffusées sur les réseaux sociaux ainsi que des témoignages variés indiquent que les forces de l'ordre ont procédé à de nouvelles interpellations « humiliantes », cette fois-ci à la Pitié-Salpêtrière.
images
© Gaspard Glanz
Un autre fait lié à l'intrusion de manifestants dans l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière a provoqué la polémique. Il s'agit de la manière dont les forces de l'ordre ont arrêté 31 d'entre eux. Selon l'AFP, 31 personnes ont été interpellées et non pas 32 comme indiqué dans un premier temps par le parquet.

Question

Gilets jaunes : qui organise le désordre ? L'exemple de Bordeaux

Gilets Jaunes
Bordeaux : la politique de maintien de l'ordre dénoncée par un rapport de l' L'Observatoire Girondin des Libertés Publiques

Les preuves s'accumulent donc que c'est en premier lieu le pouvoir qui cherche à attiser les tensions et à provoquer les violences urbaines afin de diviser et de discréditer le mouvement social montant et convergeant contre sa politique de casse et de régressions sociales. Le pouvoir franchissant une nouvelle étape dans ses provocations en faisant usage des motards voltigeurs de sinistre mémoire du temps de Malik Oussekine en 1986 et en annonçant la présence de chiens d'attaque sans muselière!

War Whore

1er mai : « On a été bloqué contre le mur, mis à genoux les mains sur la tête, sinon coups de matraque - On vous cassera »

RMC, Bourdin, CRS
© RMC
Apolline de Malherbe reçoit le témoignage d'un auditeur dans "Bourdin Direct" sur RMC.
Un auditeur de RTL dénonce la violence des CRS, la journaliste lui demande si ce ne serait pas justifié. La vidéo :

War Whore

Un autre tir de LBD envoyé en plein visage

Tir LBD, visage, 1er mai
© Allan Kaval ‏ @allankaval
Jessie dit avoir reçu un tir de LBD le 1er Mai 2019.
Le compte Twitter du journaliste indiquant qu'il est de Paris, on peut imaginer que les faits ont eu lieu dans la capitale.