Les Maîtres du MondeS

Gear

Julian Assange de Wikileaks accusé de viol par un personnage lié aux groupes anti-castristes financés par la CIA

Traduit par VD pour Le Grand Soir

Image
Hier, Alexander Cockburn nous a rappelé l'information révelée par Israel Shamir et Paul Bennet dans Counterpunch au mois de septembre. Le principal accusateur d'Assange en Suède a un lourd passé de collaboration avec les groupes anticastristes dont au moins un est financé par les Etats-Unis et ouvertement soutenu par un ex-agent de la CIA condamné pour son implication dans l'assassinat de 73 cubains dans un attentat en plein vol contre un avion de ligne.
Anna Ardin (la plaignante officielle) est souvent décrite par les médias comme une « gauchiste ». Elle est liée aux groupes anticastristes et anticommunistes financés par la CIA. Elle a publié ses diatribes anticastristes (voir ici et ici) dans le journal de langue suédoise Revista de Asignaturas Cubanas publié par Misceláneas de Cuba. A Oslo, le professeur Michael Seltzer souligne que ce journal est produit par une organisation anticastriste en Suède grassement financée. Il remarque aussi que le groupe est lié à l'Union Libérale Cubaine dirigée par Carlos Alberto Montaner dont les liens avec la CIA sont exposés ici.

Gear

Le danger terroriste est quasiment inexistant...

Quelles sont les chances de mourrir dans un crash d'avion causé par une attaque terroriste ? Selon le Prof. Paul Campos, juriste à l'Université de Colorado (Boulder, Co.) elles sont de 1 sur 25 millions, soit quasiment proches de zéro.

En comparaison, les chances de mourir dans un accident d'avion « standard » sont de une sur 9,2 millions, selon les données compilées par la base de données « OAG Aviation Database » aux Etats-unis. Cela signifie que, en moyenne, un pilote d'avion tue bien plus de personnes qu'un terroriste.

Dans la même veine, aux Etats-unis, vous avez 87 fois plus de chances de mourir par noyade que dans un attentat terroriste et 50 fois plus de chances de mourir en étant frappé par la foudre. Quand aux victimes des bavures policières, elles sont 8 fois plus nombreuses que celles des terroristes, si l'on en croit les chiffres pour 2004 du National Safety Council. Aux Etats-unis, la police tue donc huit fois plus de personnes que ne le font les terroristes - et ces chiffres incluent les morts du 11 septembre 2001!

Cult

Espionnage des mosquées et fabrication de terroristes aux USA, le cas Craig Monteilh

Image
Craig Monteilh alias Farouk al-Aziz
Quand Farouk al-Aziz a, allègue-t-on, tenté d'inciter des fidèles d'une mosquée californienne) faire sauter un centre commercial, ils l'ont signalé au FBI, mais rien ne s'est passé.

C'est semble-t-il parce que al-Aziz était en réalité Craig Monteilh, un informateur rémunéré par le FBI, un repris de justice envoyé pour infiltrer la mosquée et dénoncer un terroriste potentiel. Mais c'est au contraire la démarche du FBI consistant à espionner la mosquée qui a été mise au jour, une affaire qui a fragilisé les relations entre le FBI et les Musulmans.
.
Elle a aussi suscité d'âpres questions chez des détracteurs qui affirment que les procédés utilisés par le FBI avec les communautés musulmanes s'apparentent parfois à des pièges, à de la provocation.

"La question est celle-ci: ces 'complots' présumés auraient-il existé sans une implication active du FBI?" a déclaré aujourd'hui à AOL Ibrahim Hooper, porte parole du Council on American-Islamic Relations. "Et nous voyons trop souvent qu'ils sont en réalité fabriqués par le FBI et utilisés de sorte à y attirer des gens qui autrement, n'auraient jamais choisi de leur propre chef de commettre ce genre d'actions."

Star of David

Wikileaks - Plus de guerres selon la théorie des jeux israélienne?

Traduit par Nicole pour Les attentats du 11 septembre vus par une conspirationniste

Image
Dans les guerres livrées par le biais du renseignement, le timing est souvent le facteur critique pour les planificateurs de guerre selon la théorie des jeux. Le résultat des communications WikiLeaks donne à penser à des psy-ops menées contre les U.S.
"Les Etats-Unis sont la véritable victime de WikiLeaks.C'est une action dont le but est de les discréditer". Francesco Frattini, Ministre des Affaires Etrangères d'Italie.
L'impact de la divulgation par WikiLeaks de câbles diplomatiques correspond au profil comportemental des personnes versées dans la guerre livrée par la théorie des jeux.

Quand le mathématicien Israélien Robert J. Aumann a reçu le Prix Nobel de 2005 en sciences économiques pour son travail sur la théorie des jeux, il a admis, "toute l'école de pensée que nous avons développée ici en Israël" a fait d'"Israël l'autorité de référence de ce domaine".

La franchise de cet Israélo-Américain a donné un rare aperçu de cette enclave connue depuis longtemps pour faire la guerre dans l'ombre. Le succès le plus notable d'Israël à ce jour réside dans le renseignement "arrangé" qui a conduit l'Amérique à envahir l'Irak, réalisant par là un ordre du jour longtemps recherché par Tel Aviv.

Dans les guerres livrées par le biais du renseignement, le timing est souvent le facteur critique pour les planificateurs de guerre selon la théorie des jeux. Le résultat des communications WikiLeaks donne à penser à des psy-ops menées contre les U.S.

Pourquoi maintenant ? Tel Aviv sentait la pression monter pour que se termine l'occupation de la Palestine, vieille de six décennies. Avec ces divulgations, ses atermoiements sur le processus de paix ont été déplacés vers l'évocation d'une attaque contre l'Iran.

Gear

Meilleur du Web: Le hoax Wiki

Image
N'a t'on pas déjà vu cette pose, en 1932 ?
Traduction : Nicole. Modifications : SOTT

La conspiration mondiale derrière le rayonnant sourire enfantin

Les vraies couleurs, c'est maintenant que nous les voyons. Ceux qui tentent encore de nous fourguer le mythe Wikileaks, le sourire enfantin masquant la puissante conspiration, l'espionnage et la trahison aux plus hauts niveaux de la société Américaine, ce sont les vrais ennemis de l'âge de l'information.

Star of David

Connection Assange Netanyahou - Le consulat US à Jérusalem a vendu aux enchères des documents secrets

Image
Les « fuites « de Wikileaks/Assange motivées par des propos « de paix » de Netanyahou. Le Consulat américain à Jérusalem avait déjà vendu aux enchères des documents secrets.

A tous ceux qui traitent la Connection Wikileaks -Israël comme une nouvelle « théorie du complot » -comme c'est la cas de la Pravda sioniste Le quotidien français Libération qui reçoit désormais depuis cet été ses ordres directement des Rothschild installés à Tel Aviv - voici des preuves de plus que ces « fuites » ont probablement été orchestrées par Tel Aviv.

Dans une interview au Magazine Time réalisée mercredi Julian Assange avoue s'inspirer des désidératas du premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

Assange « se cache » dit-on dans les médias au parfum quelque part en Grande Bretagne.
En fait les renseignements de plusieurs pays savent où il se trouve comme dans le cas de Ben Laden qui a servi la cause de la «guerre contre le terrorisme» de Bush rebaptisée «guerre sans fin» et devenue les «guerres d'Obama» par le biais de publications de vidéos attribuées à cet ex agent de la CIA et que certains considèrent comme fabriquées par des agences de renseignements américaines.

Il y a donc peu de chance qu'Assange soit arrêté car ses « fuites » sont particulièrement utiles dans la guerre de l'information pour mobiliser les médias aux ordres qui diffuseront en boucle à profusion et à des moments politiquement choisis le monticule de rumeurs, cancans, mensonges, et autres fausses informations utilisées pour couvrir les plans guerriers des Américano Sionistes.

Gear

WikiLeaks : Scotland Yard savait où était Julian Assange

Cependant, l'arrestation du fondateur du site WikiLeaks n'a pas encore été autorisée...


Commentaire :
Évidemment, puisque Wikileaks est une psy-op made in Israël destinée à donner l'illusion d'une « information libre et renégate », et à couvrir les exactions de l'État-voyou sioniste.
Si nous interrogions l'auteur Jeff Gates, il soulignerait l'aspect « storytelling » [fabulation] de Wikileaks, Assange et ses accusations « intermittentes » de viol, ou le fait que quelqu'un qui réussit à décrocher continuellement des interviews à la télé ne puisse être retrouvé par la police ou les services de sécurité. Nous appelons ça du « storytelling », et Jeff Gates nous dit qu'Israël, la puissance qui tire les ficelles d'Hollywood et de la presse étasunienne, est le « storyteller » [affabulateur] entre tous.
Gordon Duff


Julian Assange, l'Australien le plus recherché de la planète et fondateur de WikiLeaks, ne serait pas si introuvable que ça. Selon The Independent, il se trouve en Grande-Bretagne et la police sait à quel endroit, mais elle s'abstient pour le moment de l'arrêter.

Gear

Meilleur du Web: Wikileaks, un programme secret ?

Image
Il semble se créer depuis quelque temps tout un « buzz » autour de Wikileaks. Par nature, je me méfie de tout « buzz » amplifié par les médias de masse.

Quelle est la véritable nature de Wikileaks? On y laisserait ressortir des documents compromettants pour les pouvoirs dominants de la planète, dont les États-Unis, et ce, par centaines de milliers de documents. Ce n'est pas peu dire! Les médias de masse reprennent instantanément les infos Wikileaks, ils publient sans recul, alors que les bases mêmes de la rigueur journalistique voudraient qu'on valide chaque source. Qui a le temps de valider des centaines de milliers de documents, à la vitesse où l'information doit circuler de nos jours? Les médias sont placés dans une situation d'hypercompétitivité où on a de moins en moins le temps de classer et valider les informations, la nouvelle à sensation divertie et dissout assurément l'analyse critique.

Bad Guys

Wikileaks : à qui profite le crime ?

Les « révélations » du site Wikileaks, qui vient de publier plusieurs dizaines de milliers de correspondances diplomatiques états-uniennes, sont hélas des plus décevantes, à ce stade du moins, car d'un commun navrant.
Image de documents mis en lignes par Wikileaks
© Inconnu

Vader

Flashback Meilleur du Web: Les sept péchés capitaux de Dominique Strauss-Kahn

Image
© Bouzon
Ministre des Finances de Lionel Jospin, DSK incarne, à lui seul, tous les renoncements de la gauche plurielle. Les « succès de ce modernisateur », point par point.

Le carcan monétaire : sans conditions

« Dominique Strauss-Kahn convainc Lionel Jospin de jouer à fond la carte de l'euro », Le Monde.

« Sous conditions ». Voilà la formule que trouvent, sur la monnaie unique, Dominique Strauss-Kahn et Lionel Jospin dans la soirée du 4 septembre 1996. C'est qu'en ces journées où le Parti socialiste concocte son programme, le Mouvement des Citoyens de Jean-Pierre Chevènement et les communistes réclament un nouveau référendum. Les Verts demeurent, à l'époque, opposé à Maastricht. Et même au sein du PS, la majorité soutient Henri Emmanuelli : « Si on veut retrouver la croissance, il faut sortir du carcan monétaire. »