Bienvenue à Sott.net
dim., 12 juil. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Histoire Secrète
Carte

Eye 2

L'histoire secrète de Fort Detrick, la base de la CIA dédiée aux expériences de manipulation mentale et de guerre biologique


Commentaire : L'article qui suit article a été publié initialement le 15 septembre 2019. Pour rappel dans l'article cité ci-dessous qui a été publié récemment :
« Une sorte d'épidémie pulmonaire grave avait été mise sur le dos des fabricants de cigarettes électroniques et un laboratoire (Fort Detrick) a dû être fermé durant l'été 2019, pour cause de fuites. (Trump vient d'ailleurs récemment d'ordonner sa réouverture pour lutter contre le coronavirus !) »

~ À lire absolument : Géopolitique du coronavirus (I) - entretien avec Valérie Bugault
Et aussi :


Aujourd'hui, c'est un laboratoire de pointe. Dans les années 1950 et 1960, il fut le centre des expériences les plus sombres du gouvernement étatsunien. En 1954, un médecin de la prison du Kentucky a isolé sept détenus noirs et leur a administré des doses « doubles, triples et quadruples » de LSD pendant 77 jours d'affilée. Personne ne sait ce qu'il est advenu des victimes. Elles sont peut-être mortes sans savoir qu'elles faisaient partie du programme très secret de la CIA visant à développer des moyens de contrôler les esprits — un programme mis en place sur une base de l'armée au passé sombre et peu connue, Fort Detrick.
Building 470 on the campus of Fort Detrick in Frederick, Md.  Building 470 on the campus of Fort Detrick in Frederick, Md.
© AP Photo/Timothy Jacobsen
Bâtiment 470 sur le campus de Fort Detrick à Frederick, Maryland
L'étalement urbain a aujourd'hui englouti ce qu'était Fort Detrick, une base militaire située à 80 km de Washington, dans la ville de Frederick, dans le Maryland. Il y a soixante-seize ans, cependant, lorsque l'armée a choisi Detrick pour développer ses plans super-secrets de guerre bactériologique, la zone autour de la base était bien différente. En fait, elle avait été choisie pour son isolement. C'est parce que Detrick, toujours florissant aujourd'hui en tant que base principale de l'armée pour la recherche biologique et comprenant maintenant près de 600 bâtiments sur plus de 5 000 hectares, fut pendant des années le centre nerveux de l'empire caché de la CIA spécialisé dans les produits chimiques et le contrôle des esprits.

Detrick est aujourd'hui l'un des laboratoires de pointe au monde pour la recherche sur les toxines et les antitoxines, le lieu où sont développées les défenses contre tous les fléaux, de la culture des champignons à l'Ebola. Son rôle de leader dans ce domaine est largement reconnu. Toutefois, une grande partie des activités menées à la base est resté un secret bien gardé pendant des décennies. Les directeurs du programme de contrôle mental MK-ULTRA de la CIA, qui utilisait Detrick comme base stratégique, ont détruit la plupart de leurs archives en 1973. Certains des secrets de ce programme ont été révélés dans des documents déclassifiés, lors d'entretiens et à la suite d'enquêtes du Congrès. Ensemble, ces sources révèlent le rôle central de Detrick dans MK-ULTRA et dans la fabrication de poisons destinés à tuer des dirigeants étrangers.


Commentaire: Le contrôle mental est une réalité ; tous les jours nous avons droit à la version « light » du procédé, par la publicité télévisuelle, la propagande journalistique et politicienne, le prosélytisme scientifique ou religieux. Hélas pour ceux qui en sont victimes, il existe aussi une version « hard » du dispositif, où s'opère, entre autres choses, une dissociation, une compartimentation de l'esprit qui fait que bien souvent les personnes qui sont victimes de ces manipulations mentales sont inconscientes de leurs actes. Pour en savoir plus sur cette réalité cauchemardesque : Voir aussi : Et :
« L'avocat et expert en armes biologiques Francis Boyle a déclaré en 2007 que le mandat de Fort Detrick comprend « l'acquisition, la culture, la modification, le stockage, l'emballage et la dispersion d'agents pathogènes classiques, émergents et génétiquement modifiés pour des programmes d'armes offensives ». Ces nouvelles pratiques de l'après-11 septembre dérogeaient complètement à la Convention des Nations Unies contre les armes biologiques de 1975 ratifiée par les États-Unis, en établissant un vaste réseau international de laboratoires d'armes biologiques coordonné depuis Fort Detrick, réseau chargé de faire une grande partie du sale boulot que les États-Unis étaient « officiellement » empêchés d'accomplir sur leur propre sol. »



Bomb

Révélations d'un agent secret qui en sait beaucoup trop - Marc Eichinger

« Je n'aurais jamais dû quitter l'ombre qui me permettait d'agir. Mais maintenant que je suis dans la lumière, je n'ai plus de raison de me taire » : Marc Eichinger est « intelligence officer ». Dit ainsi, c'est peu de choses...
rrrr
© Inconnu
MARC EICHINGER
Sauf que la vie et les affaires soulevées par cet agent-là défient les lois de la gravité. A 57 ans, il se livre dans un TPA exceptionnel par sa longueur - 1h46 minutes - et son épaisseur.

Eye 1

Ces hommes d'État qui ont révélé au monde l'État profond

puppeteer
© unknown
La manipulation consciente et intelligente des habitudes et des opinions organisées des masses est un élément important dans une société démocratique. Ce mécanisme invisible de la société constitue un gouvernement invisible qui est le véritable pouvoir dirigeant de notre pays. Nous sommes généralement gouvernés par des hommes dont nous n'avons jamais entendu parler, qui nous suggèrent d'adopter leurs idées, modelant ainsi nos esprits et nos goûts.
- Edward Bernays (« père des relations publiques »), dans son introduction de Propaganda, 1928.

Commentaire: Lire aussi :


Binoculars

Pas si lointain que ça le Crash de 1929 : causes et conséquences d'une crise internationale

cccc
© Wikipedia
Née d'un krach boursier à Wall Street le jeudi 24 octobre 1929, la crise de 1929 va se propager dans le monde entier et avoir des conséquences dramatiques jusqu'au
déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, les Etats-Unis ont connu une formidable croissance économique. Personne ne s'imagine alors qu'en une simple journée à Wall Street le pays s'apprête à provoquer l'une des plus graves crises économiques de l'Histoire : la Grande Dépression. De ce fameux "jeudi noir" de 1929 à la Seconde Guerre mondiale, la débâcle s'est propagée dans le monde entier. Au cours d'une récession de dix longues années, les pays les plus concernés connaîtront d'importants bouleversements sociaux et politiques, jusqu'à favoriser l'ascension d'un certain Adolf Hitler en Allemagne.

Black Cat

Quand la Corée du Nord se mobilisait contre la guerre biologique US

À défaut de bombes atomiques, réclamés par le général Douglas MacArthur et dont l'usage aurait pu entraîner une guerre nucléaire entre les États-Unis et l'Union Soviétique, les forces américaines ont eu recours aux armes bactériologiques et biologiques contre les troupes nord-coréennes et l'armée de volontaires chinois venus à leur rescousse.
cccc

On l’oublie souvent mais la Corée du Nord fut l’un des premiers pays à subir les affres de la guerre biologique durant la guerre de Corée (25 juin 1950-27 juillet 1953).
L'une des premières attaques biologiques US contre la Corée du Nord consista à déverser par voie aérienne des containers remplis d'insectes (mouches, araignées, cafards, etc.) imprégnés ou porteurs d'anthrax derrière les lignes nord-coréennes et chinoises. Une autre méthode fut d'employer des rats porteurs de peste et la contamination des points d'eau avec des bactéries pathogènes comme le bacille du choléra (Vibrio Cholerae).

Star

Où êtes-vous, général Smedley Butler ?

Il était une fois un étrange petit homme - haut de 1 m 75 et d'à peine 65 kilos tout mouillé - qui a bousculé le circuit des conférences et la nation elle-même. Pour tous, à l'exception de quelques initiés et érudits activistes, le major-général Smedley Darlington Butler du Corps des Marines des États-Unis est maintenant perdu dans l'histoire.
guerre
© Inconnu
Général Smedley Butler
Pourtant, il y a plus d'un siècle, cette homme étrangement contradictoire devenait un héros militaire national, célébré dans des romans d'aventure à sensation, puis, 30 ans plus tard, comme l'un des dissidents anti-guerres et anti-impérialistes les plus en vue de ce pays.

Binoculars

Le journaliste néo-zélandais Bernard Diederich témoin de l'épopée haïtienne

En décembre 1949, un jeune Néo-Zélandais du nom de Bernard Diederich, venant fraîchement de participer à la Seconde Guerre Mondiale dans le Pacifique, débarque dans la rade de Port-au-Prince. Le gouvernement haïtien ayant à sa tête le président Dumarsais Estimé, commémore à l'époque les deux cents ans de fondation de la ville. Une exposition internationale s'organise au Bicentenaire, à proximité de la baie de la capitale.
haiti

Bernard Diederich
Parades militaires, cérémonies religieuses, performances artistiques, une ambiance festive et chaleureuse bat son plein au bas de la ville. Bernard Diederich tombe sous le charme et décide de ne pas repartir dans son pays natal. C'est ainsi que ce jeune homme de 23 ans seulement à l'époque, va s'installer en Haïti et se construire une solide carrière de journaliste.

Yellow Vest

Ligue pour le Droit au Travail et le Progrès Social

journal 1936
© inconnu
Journal Le peuple, du 10 juin 1936

Commentaire : Ce manifeste, qui date de 1935, est toujours d'actualité. Le manifeste des GJ s'en rapproche. C'est comme si passé, présent et futur sont toujours là en concomitance.


Publié en 1935 notamment en fin du livre "En route vers l'abondance" de Jacques DUBOIN.

La « Ligue pour le Droit au Travail et le Progrès Social »

ESTIME que tous les Français sombreront dans la misère si l'on continue à fermer les yeux sur la cause réelle de « ce qu'on appelle la crise ».

Cette cause c'est le chômage.
Les chômeurs sont de plus en plus nombreux, leur nombre atteint près de trente-cinq millions dans le monde. Or ils ont femme, enfants, vieux parents à leur charge. Cela fait une population de plus de cent millions d'être humains que la société a rejetés de son sein sous prétexte qu'elle n'a plus besoin de leur travail.

Demain, tout travailleur peut être frappé sans qu'il y ait de sa faute. Sur l'heure, il risque, à son tour, d'être plongé dans la plus affreuse détresse.

Le travail des chômeurs est inutile, parce que, grâce au génie de l'homme, qui est le patrimoine de tous, les machines, mues par des forces extra-humaines, font aujourd'hui ce qui, autrefois, exigeait le labeur des hommes.

Or le monde regorge de richesses que l'on anéantit un peu partout : on dénature ou l'on brûle le blé, on jette le café à la mer, on raréfie la culture de la vigne, de la canne à sucre, on stérilise des millions d'hectares consacrés au coton, on lance par-dessus bord le poisson que l'on vient de pêcher, etc.

chomage bande dessinée
© placide
Il faudrait être aveugle pour nier que le développement extraordinairement rapide des progrès techniques (machines et chimie), au cours des dernières années, n'a pas eu pour conséquence immédiate de jeter à la rue, pêle-mêle, ouvriers, contremaîtres, employés, ingénieurs, artisans, petits patrons, etc.

Va-t-on laisser la situation empirer chaque jour et verrons-nous encore longtemps ce défi au bon sens : la misère sortir de l'abondance ?

Commentaire: On ne peut s'empêcher de penser aux violences policières envers des citoyens qui ne demandent qu'à faire valoir leurs droits et leurs acquis sociaux obtenus au prix de leur lutte durant des siècles.


Bulb

Rwanda : « On nous a menti pendant 25 ans »

C'est parce qu'il a pu accéder aux archives des Nations unies, « jamais exploitées auparavant », insiste-t-il, que Charles Onana a réussi à produire un narratif très différent de la version officielle sur le génocide rwandais.

rwanda
Sur 650 pages, il démontre preuve à l'appui dans «Rwanda, la vérité sur l'opération turquoise» que la doxa voulant que les autorités rwandaises de l'époque aient planifié le génocide des Tutsis et que la France y ait été impliquée en armant les Hutus est fausse du début jusqu'à la fin. Thèse révisionniste ? « Absolument pas » se défend son auteur au micro de Sputnik France, arguant que le président Paul Kagamé qui l'avait attaqué en justice a retiré sa plainte au dernier moment.

L'entrevue présentée par Christine H. Gueye :

Yoda

Louise de Bettignies, la Résistance de 1914

Louise de Bettignies

Louise de Bettignies
On l'oublie souvent, mais durant la Première Guerre mondiale, il y a aussi eu des territoires occupés avec leurs réseaux de résistance ! Et dans ceux-ci se trouvait une jeune femme avec un tel talent pour l'espionnage que le secteur où elle se trouvait était réputé "maudit" par les Allemands. Et même capturée... vous avez déjà essayé de mettre des Français au travail forcé ?