Bienvenue à Sott.net
sam., 25 fév. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Syringe

Pr Luc Montagnier sur les vaccins

Franchement, comment s'étonner que les vaccins, qui contiennent un cocktail de substances chimiques, dont plusieurs notoirement cancérogènes (comme le formaldéhyde) alors que les vaccins restent pourtant tous dispensés de tests destinés à évaluer leur potentiel cancérogène (!), puissent leurrer encore davantage des systèmes immunitaires déjà lourdement affaiblis et provoquer des flambées cancéreuses??
© Reuters
Le Pr Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, en 2009
Seules les personnes les plus naïves ou les plus mal informées pourront croire le contraire, hélas aidées par les affirmations gratuites des pseudos experts officiels qui concluent fallacieusement de l'absence d'études officielles de cancérogénicité des vaccins que ceux-ci ne peuvent pas induire le cancer !

Oui, même le vaccin contre la grippe est donc une hérésie chez les patients cancéreux, en cours ou au sortir de chimiothérapies, déjà en elles-mêmes lourdement dévastatrices..... il y a bien d'autres moyens alternatifs non nocifs de renforcer son système immunitaire et de se protéger (sans risque de s'auto-saboter!)

Commentaire: Lire aussi :




Bulb

Le bon clou de girofle pour la santé

Le Clou de Girofle, de son nom latin « Syzygium aromaticum », trouve son origine en Indonésie dans l'archipel des Moluques. Son origine fut un mystère durant des dizaines et des dizaines d'années : Marco Polo croyait qu'il était issu du sud du Tibet et Vasco De Gama, quant à lui, croyait que c'était un produit des îles Célèbes. Ce n'est qu'Afonso De Albuquerque qui découvrit que le Giroflier, arbre portant les Clous de Girofle, était cultivé dans Les Moluques.

© Inconnu
Le clou de girofle
Pour terminer avec la petite histoire, les Clous de Girofle sont les boutons floraux du Giroflier qui sont en forme de clou. Ils sont cueillis à la main avant la floraison puis séchés au soleil.

Syringe

Adjuvants des vaccins : nocivité confirmée, par le Pr. Gherardi


Commentaire : Eh oui, Le Monde veut modifier notre perception de la réalité avec son prozac médiatique Deconnex Decodex, mais on peut constater qu'il n'a pas fait parfaitement le ménage dans ses bureaux, avec ce bon article sur les adjuvants vaccinaux. Pas de quoi tomber à genoux non plus : on parle bien des substances inutiles et dangereuses qui rentrent dans la composition des vaccins, et non pas de l'utilité de la vaccination elle-même... Ça, on peut s'en occuper nous-même : N'oublions pas enfin que l'on nous répète depuis des décades que les vaccins sont sans dangers ou que leurs effets secondaires sont négligeables, qu'ils sont utiles, qu'ils fonctionnent, qu'ils nous protègent. Inutile de dire que sur une si longue période, et après tant de problèmes causés par leur utilisation, il y a une volonté délibérée de tromper le public quant à leur efficacité. Ceci expliquant cela :

Chef du service du Centre expert de pathologie neuromusculaire de l'hôpital Henri-Mondor à Créteil (Val-de-Marne), Romain Gherardi a signé, fin 2016, un ouvrage (Toxic Story, Actes Sud) dans lequel il narre son odyssée de lanceur d'alerte concernant les effets des adjuvants aluminiques présents dans les vaccins. De quoi revenir sur le temps médical et la recherche fondamentale.
© Inconnu
Vous faites partie des premiers à avoir détecté la myofasciite à macrophages et avez débuté vos recherches sur les effets des adjuvants à la fin des années 1990. Quand vous regardez le chemin parcouru, que ressentez-vous ?

On a vu apparaître cette lésion musculaire inconnue en 1993, et c'est ensuite que nous avons compris qu'elle est induite par l'aluminium. On est allé de surprise en surprise, en découvrant l'origine vaccinale de cet aluminium [depuis 1926, 60 % des vaccins contiennent des adjuvants aluminiques pour renforcer la réponse immunitaire] puis en comprenant que l'innocuité de ces adjuvants ne repose sur aucune base expérimentale solide. On a longtemps cru qu'ils étaient rapidement évacués dans les urines sous forme d'atomes d'aluminium, mais les toxicologues n'avaient pas compris que les microparticules d'adjuvants sont capturées par les cellules immunitaires et ont un comportement très différent de celui des atomes d'aluminium. Comprendre que, en matière de sécurité des adjuvants, tout était faux, fragmentaire et non pensé fut un choc.
Découvrir le fonctionnement des agences sanitaires fut un second choc. Je pensais, par exemple, que l'agence du médicament était la police du médicament, avec pour rôle de comprendre, de mettre en demeure, etc. Mais non : après le scandale du Mediator, le rapport de l'IGAS [l'Inspection générale des affaires sociales] a parfaitement décrit l'Afssaps [l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé] comme un bastion de l'industrie pharmaceutique, s'évertuant à temporiser et à empêcher que la lumière soit faite sur les questions dérangeantes. L'Afssaps, dissoute en 2012, a été remplacée par l'ANSM [l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé] mais il demeure une profonde réticence à remettre en question l'industrie pharmaceutique.

Commentaire: Concernant l'aluminium :


Heart

Le contact retrouvé : les bienfaits du massage pour les bébés

Le mot masser vient du verbe arabe mass et signifie toucher. Se faire masser, c'est se faire toucher, physiologiquement mais aussi psychologiquement, tant il est vrai que le massage est le moment de détente par excellence. C'est un moment de pur abandon durant lequel on se remet aux mains de l'autre. Le massage est pratiqué depuis la nuit des temps à travers le monde entier. Comme toutes les civilisations, nous pratiquions le massage adulte et le massage bébé.

© Inconnu
Les bienfaits du massage pour les bébés
Au moyen âge, les maîtres masseurs s'occupaient des adultes et les mamans de leurs enfants. Ces massages avaient lieu dans les bains publics. Interdit par le clergé qui voulait éviter de « ramollir les chairs » le massage bébé a progressivement disparu. Au milieu du 19 ème siècle, les découvertes scientifiques révolutionnent la médecine intuitive. La médecine scientifique est née. Des spécialités comme l'obstétrique, la puériculture, la rééducation voient le jour. Il y a maintenant ce qui savent et ceux qui doivent apprendre.

Commentaire: Lire aussi :


Microscope 1

Pourquoi la théorie des germes est la seule chose que la grippe peut tuer

Des recherches médicales révolutionnaires indiquent que presque tout ce que nous avons cru au sujet des propriétés présumées mortelles du virus de la grippe pourrait n'être basé que sur un mythe et une superstition institutionnalisée.
© Inconnu
La théorie du germe
Affectant les interactions quotidiennes qui vont d'une simple poignée de main jusqu'à l'échelle nationale des programmes de vaccination et des campagnes d'éradication mondiale, la théorie des germes est une force immensément puissante sur cette planète. Mais que faire si la recherche fondamentale sur ce que sont exactement ces « pathogènes » et la manière dont ils nous infectent n'a pas encore été effectuée ? Que faire si une grande partie de ce que l'on suppose croire sur le danger des microbes, en particulier les virus, se retrouve complètement compromis à la lumière de nouvelles découvertes radicales en microbiologie?

Certains de nos lecteurs savent déjà que dans mes écrits précédents, j'aborde le pourquoi du concept « les germes sont nos ennemis » a été ébranlé par la découverte relativement récente du microbiome. Pour le contexte, n'hésitez pas à lire « Comment le microbiome a détruit l'ego, la politique de vaccination et le patriarcat » [en anglais, NdT].

Dans l'article d'aujourd'hui, je vais adopter une approche moins philosophique et me concentrer sur la grippe en tant qu'exemple plus concret du changement de paradigme du système copernicien au sein de la biomédecine et des sciences de la vie dans lesquelles nous sommes actuellement tous entièrement immergés, même si beaucoup parmi les institutions médicales ne le reconnaissent pas encore pleinement.

Bullseye

7 bienfaits du Yoga du Rire pour votre bien-être

Le Yoga du Rire est une pratique qui donne du plaisir et procure une immense détente émotionnelle. Il faudrait rire 15 minutes tous les jours car le rire est indispensable pour la santé de notre corps et de notre esprit. Mais combien de fois riez-vous dans votre journée ? Le rire est un relaxant, un anti-stress, une soupape contre la tristesse. C'est un remède naturel pour mieux gérer les difficultés du quotidien et les bienfaits sur la santé sont scientifiquement prouvés.

© Inconnu
Yoga du rire
Pour profiter pleinement des effets bénéfiques du rire, pratiquer le Yoga du Rire est une approche innovante qui combine la respiration et le rire sous forme d'exercices physique, respiratoire et émotionnel accessibles à tous sans histoire drôles, nez rouge ou comédie.

Commentaire: Lire aussi :


Butterfly

Comment dormir vite sans médicament ?

Il faut d'abord connaître l'heure de ses cycles du sommeil. Tous les 1h30 environ, un cycle recommence. Vous avez envie de dormir (envie de bailler, les yeux qui se ferment...). C'est à ce moment-là qu'il faut impérativement être couché et éteindre la lumière pour s'endormir.
Attention: Si vous baillez mais que vous devez encore vous déshabiller et vous laver... Le temps de vous mettre au lit il sera déjà trop tard, le cycle sera déjà trop avancé. Il vous faudra attendre le prochain.
© Inconnu
Le sommeil
Il est totalement inutile de vouloir absolument s'endormir au milieu d'un cycle (c'est ce que la plupart d'entre nous voulons absolument). Il vaut mieux par exemple, lire un peu jusqu'à ce que de nouveau les yeux se ferment, la fatigue revienne.

Commentaire: Lire aussi :




Cow Skull

Afrique : une maladie ulcérante d'origine inconnue sème l'inquiétude à Sao Tomé

© Eduardo Munoz/REUTERS
Patrice Emery Trovoada, Premier ministre de Sao Tomé, le 23 septembre 2016 à New York
La maladie se manifeste sous la forme d'un ulcère qui laisse d'énormes plaies à vif sur la peau. La guérison est difficile. Une maladie d'origine inconnue, qui se manifeste par un violent ulcère cutané, tourmente les habitants de Sao Tomé. 1094 cas ont été enregistrés depuis octobre pour une population de moins de 200 000 habitants, annoncent les autorités sanitaires du petit archipel africain, ce vendredi.

"La majorité des cas sont guéris. La guérison est difficile. Il y a des patients qui sont à l'hôpital depuis octobre", a indiqué la directrice des services de Santé, Maria Tomé Palmer. "La situation est préoccupante. On ne connaît pas l'agent pathogène qui provoque cette maladie."

Des plaies à vif sur les pieds

La maladie se manifeste sous la forme d'un ulcère qui laisse d'énormes plaies à vif sur la peau. "Cet ulcère attaque seulement les membres inférieurs, les pieds", a expliqué Maria Tomé Palmer. Les autorités ont demandé le soutien de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui a dépêché un spécialiste bénoinois de l'ulcère de Buruli. "Mon travail consiste à faire des biopsies qui seront analysées dans les laboratoires internationaux pour comprendre l'origine de la maladie", a précisé ce spécialiste de l'OMS, Ghislain Emmanuel. Des prélèvements ont aussi été envoyés au laboratoire de Yaoundé, au Cameroun.

Mesures d'hygiène renforcées

Face à cette pathologie inconnue, les médecins santoméens n'ont pas de réponses thérapeutiques. "On fait des combinaisons d'antibiotiques. Il y a des cas où cette combinaison fonctionne bien, avec la guérison de l'ulcère. Mais il y a d'autres cas où cela ne fonctionne pas bien", a expliqué Maria Palmer. A titre préventif, la direction des services de santé a demandé aux citoyens de renforcer les mesures d'hygiène. La population active de Sao Tomé et Principe vit majoritairement de la pêche et l'agriculture, dans ce pays pauvre dépendant à 90% de l'aide internationale.

Commentaire: A propos de cette petite île presque inconnue, mais pas si insignifiante que cela, on apprend que :
La découverte de pétrole devrait toutefois changer de façon radicale l'économie de Sao Tomé-et-Principe.
  • Les réserves seraient de deux milliards de barils.
  • Cet archipel de plus de 200 000 habitants (estim. 2009) est au centre d'une lutte entre Taïwanais, Américains et Chinois.
  • Les États-Unis auraient l'idée d'y établir une base militaire.
  • Sao Tomé est l'un des derniers alliés de Taipei en Afrique et Pékin soutient en coulisse l'opposition qui réclame la rupture avec Taïwan dont l'aide est passée de 10 à 15 millions de dollars en 2007.
L'Afrique, si riche de ses ressources, si « malchanceuse »... en tout.


Butterfly

Connaissez-vous la relaxation progressive de Jacobson ?

Edmund Jacobson s'attacha à expliquer les bases physiologiques de l'émotion et, à partir de là, à définir une méthode de relaxation. La pensée classique croyait que l'émotion naissait dans le cerveau pour se propager ensuite dans nos muscles. Aujourd'hui on sait que l'organisme réagit comme un tout.

© Inconnu
Relaxation progressive
La relation entre les muscles et l'émotion.En effet, non seulement une seule région du cerveau (l'hypothalamus) en est responsable, mais plusieurs systèmes (système limbique, néo-cortex...) et, enfin, nos muscles eux-même participent à l'émotion. A ce propos, Jacobson disait d'ailleurs : « il serait naïf de dire que nous pensons avec nos muscles, mais nous avons tord d'affirmer que nous pensons sans eux. »

Commentaire: Vous pouvez poursuivre votre lecture :


Ambulance

Qui veut son foie gras ?


Commentaire : Les aliments modernes, industriels, sont saturés de sucres et de mauvaises graisses. Inutile d'aller chercher plus loin : nous tenons là les responsables de l'épidémie de stéatoses hépatiques qui sévit en occident et qui transforment le foie, merveilleux organe multifonction d'importance capitale, en un « foie gras » perfusé au sirop de fructose et aux acides gras trans. Le faisant ressembler à la spécialité culinaire du même nom dont on se régale pendant les fêtes de fin d'année... Pour autant, rien n'est jamais trop tard : notre corps possède une capacité de régénération exceptionnelle à cet endroit et il est possible qu'en modifiant notre alimentation, celle-là même qui nous a rendu si malade, nous puissions recouvrer la santé. Sans surprise, les labos cherchent à créer, absurdement, la pilule magique qui évitera aux gens d'avoir à prendre conscience de leur mal et de cette capacité qui est la leur de pouvoir prendre en main leur propre santé.


Foie normal - Stéatose non-alcoolique - stéatohépatite non-alcoolique
Fréquente, cette maladie se caractérisant par une accumulation de graisse dans le foie touche avant tout les pays industrialisés. Elle est devenue la première cause de transplantation du foie aux États-Unis.

Due à nos régimes alimentaires trop chargés en sucres et en glucides, la maladie Nash progresse de façon inquiétante. Cette surcharge en graisse du foie - nouvelle cause de cirrhoses et de cancers hépatiques - devient en effet de plus en plus fréquente, selon les spécialistes, alors même que des traitements efficaces permettent désormais de guérir la majorité des hépatites virales C.

Liée à l'épidémie d'obésité, de surpoids et de diabète dans le monde, cette maladie surnommée "Nash" est devenue la première cause de transplantation du foie aux Etats-Unis, a souligné le Pr Lawrence Serfaty, à l'occasion du congrès dédié à cet organe "Paris Hepatology Conference", organisé depuis lundi.