Bienvenue à Sott.net
ven., 30 oct. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Science et Technologie
Carte

Attention

Le Dr Madej tire la sonnette d'alarme au sujet de la nanotechnologie dans le vaccin COVID-19

Que signifie « Human 2.0 » ?
vfvfv
Selon le Dr. Carrie Madej, il s'agit d'un transhumanisme où les humains se fondent avec l'intelligence artificielle, comme dans le film Matrix.

Le transhumanisme a une incidence sur l'avenir de l'humanité.

Il se produit en ce moment même. Et nous devons prendre une décision.

Le vaccin Covid-19 est effrayant. C'est quelque chose de complètement expérimental qui a un impact sur l'humanité.

Vous pouvez modifier génétiquement les humains.

Regardez la vidéo ci-dessous.

Nebula

L'Univers électrique « hérétique » — Un nouveau paradigme

Dans cet article novateur, Wallace Thornhill présente une nouvelle théorie du tout : l'Univers électrique. Mettez de côté tout ce que vous croyez savoir sur toutes les choses, grandes et petites, car les idées présentées ici bouleversent la donne. Y a-t-il eu un big bang ? Peu probable. La relativité d'Einstein ? Ne tient pas la route. Le Soleil est-il un réacteur à fusion thermonucléaire qui finira par manquer de combustible et par brûler ? Non. Y a-t-il des trous noirs ? Rien de tel. Qu'en est-il de la matière noire et de l'énergie noire ? Oubliez ces absurdités et commencez à vous intéresser à la science du 21e siècle. « [...] l'Univers électrique est la seule cosmologie cohérente ayant correctement prédit et expliqué les découvertes de l'ère spatiale. » Par exemple, Thornhill a spécifiquement prédit les résultats inattendus de la mission Deep Impact pour la comète Tempel 1 en octobre 2001, presque quatre ans avant l'événement. Il a été le seul à réussir à prédire ce qui serait observé sous les nuages de Titan, la lune de Saturne.
Note du traducteur : Nous avons ajouté des éléments de compréhension contextuels et visuels.
Toile cosmique composée de filaments cosmiques électriques
© Joshua Borrow - Cluster-Eagle
Amas massif de galaxies composé de filaments cosmiques électriques les reliant entre elles.
L'expérimentation du Soleil électrique

En 1972, un article paru dans une obscure revue scientifique a attiré mon attention. Il avait été écrit par l'ingénieur Ralph Juergens de Flagstaff, en Arizona :
Je ne trouve aucun moyen d'affirmer cela de manière diplomatique, alors laissez-moi être franc : le concept moderne d'astrophysique qui attribue l'énergie du Soleil à des réactions thermonucléaires au plus profond de ses entrailles est contredit par presque tous les aspects observables du Soleil[1].
En s'intéressant à toutes les caractéristiques les plus évidentes du Soleil, à savoir les granules photosphériques, les spicules, les taches solaires, la chromosphère et la couronne, Juergens a produit un modèle d'ingénieur détaillé d'un Soleil alimenté de façon électrique qui semblait rendre compte de tous les phénomènes de manière logique et simple. La croyance bien ancrée selon laquelle les étoiles sont des corps isolés dans l'espace, nécessitant une énergie thermonucléaire interne pour les alimenter pendant des milliards d'années, a entraîné un gaspillage incalculable dans les domaines de l'astrophysique et de l'énergie nucléaire.

Commentaire: Et, en ce qui concerne l'état actuel de la planète et les changements qu'elle a connus récemment, nous sommes d'avis que le cycle des catastrophes reflète le cycle empirique de l'humanité [ce qui est en haut est comme ce qui est en bas - NdT]. En termes simples, au fur et à mesure que nous semons le désordre sur Terre, la Nature se livre à un grand chambardement. Comme l'écrit McCanney :
« Les guerres mesquines et l'utilisation des ressources pour les mener ne peuvent avoir qu'un seul résultat possible... et la Nature en son temps et à sa manière rendra la pareille... collectivement... à ces espèces incapables de contrôler leurs dirigeants qui aspirent aux champs de bataille. » (p. 103)

« Ceci illustre le dessein qu'a la Nature d'une transformation radicale par la violence que peuvent représenter les inondations, les feux de forêt, etc., et doit être son remède propre à assurer le mélange continu des éléments par des événements aléatoires [cosmiques - NdT] permettant à la vie de s'épanouir et de changer. »

~ Article sur les comètes en trois parties, partie III, p. 49)
Voici quelques articles si vous voulez poursuivre, découvrir ou redécouvrir les données disponibles en français [trop rares] sur le sujet.

Les changements terrestres et les rencontres cosmiques rapprochées Les articles de Laura Knight-Jadczyk Série d'articles expliquant les comètes électriques Quelques articles généraux sur les comètes Les mystères de la nature électrique de notre Système solaire et de ses conséquences en partie révélés avec ces quelques ouvrages en français :
  • Hiver cosmique, Dr Victor Clube et Dr Bill Napier
  • Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique, Pierre Lescaudron
  • Mondes en collision, Dr Immanuel Velikovsky
  • Les comètes et les cornes de Moïse, Laura Knight-Jacdzyk
  • Les grands bouleversements terrestres, Dr Immanuel Velikovsky
Et en anglais :
  • Cosmic Serpent, Victor Clube and Bill Napier
  • From Exodus to Arthur, Michael Baillie
  • New Light on the Black Death, Michael Baillie
  • Where Troy Once Stood, Iman Wilkens
  • The Cycle of Cosmic Catastrophes, Richard Firestone, Allen West and Simon Warwick-Smith



Bomb

Sur Doctolib, le secret médical est soigné avec beaucoup trop de légèreté

Doctolib
© Thomas Baas pour Télérama
Aujourd’hui, la plateforme compte 1 300 salariés, 125 000 médecins et 38 millions de patients.
Doctolib, leader européen de la santé en ligne, est utilisé par 38 millions de patients en France. Alors que la start-up convoite le marché américain, est-elle en mesure d'assurer la confidentialité de nos données personnelles de santé ? En période de crise sanitaire, la question est encore plus sensible et de nombreuses voix s'en inquiètent. Enquête.

3 avril 2019 : fraîchement nommé au secrétariat d'État chargé du Numérique, Cédric O effectue sa première visite officielle chez le joyau de la « start-up nation », à deux pas du parc Monceau, dans le Paris chic et consulaire. Chez Doctolib, le trésorier de campagne d'Emmanuel Macron est comme à la maison, à tu et à toi avec Stanislas Niox-Chateau, président et cofondateur de l'entreprise, diplômé comme lui de HEC. C'est que l'affaire est politique. Fondée en 2013, Doctolib est devenue en quelques années le leader européen de la santé en ligne, un secteur exponentiellement lucratif. Aujourd'hui, la plateforme compte 1 300 salariés, 125 000 médecins ‒ qui paient 129 euros par mois ‒ et 38 millions de patients ravis. De quoi l'installer dans le paysage quotidien.

Commentaire: Voir : Doctolib victime d'un vol de données portant sur 6.000 rendez-vous


Bomb

Doctolib victime d'un vol de données portant sur 6.000 rendez-vous

Doctolib
© Eric Piermont - AFP
Le leader français de la téléconsultation Doctolib a annoncé avoir été victime d'un vol de données portant sur près de 6.000 rendez-vous, tout en assurant qu'"aucune information relative au dossier médical des patients" n'avait été dérobée.
Le leader français de la téléconsultation Doctolib a annoncé jeudi avoir été victime d'un vol de données portant sur près de 6.000 rendez-vous, tout en assurant qu'"aucune information relative au dossier médical des patients" n'avait été dérobée.

"Notre équipe sécurité a détecté et stoppé un acte malveillant contre Doctolib, qui a permis d'accéder illégalement aux informations administratives de 6.128 rendez-vous", a indiqué dans un communiqué la société, qui a porté plainte.

Cette attaque informatique, survenue mardi, ne concerne pas "les rendez-vous pris sur doctolib.fr ou sur le logiciel de gestion de cabinet de Doctolib" mais "des rendez-vous pris sur certains logiciels tiers connectés à Doctolib", a-t-elle précisé.

Selon un porte-parole de l'entreprise, il s'agit de programmes utilisés par les professionnels de santé pour gérer leurs agendas et rendez-vous, et qui disposent d'une "interface" avec Doctolib.

Commentaire: "Aucune donnée médicale" mais les coordonnées des patients elles, ont bien été volées. Et quid de la prochaine fois ?
Pour information, Doctolib est une entreprise franco-allemande.

Voir aussi : Sur Doctolib, le secret médical est soigné avec beaucoup trop de légèreté


Microscope 2

Une pharmacienne espagnole a mis en culture en laboratoire des masques et le résultat n'est pas beau à voir

bactéries, masques
Une pharmacienne clinique espagnole, chef d'un laboratoire médicale, décide de faire une expérience inédite motivée par le témoignage d'une amie, laquelle était tombé malade d'une rhino-pharyngite après avoir été exposée à l'utilisation du masque, censé de nous protéger et de protéger les autres... Voir référence : Marisa García Alonso
bactéries

Pi

La science est concluante : les masques n'empêchent PAS la transmission des virus


Commentaire : Nous republions cet article puisque le port du masque devient obligatoire à compter de ce lundi 20 juillet, dans les lieux suivants :
« les salles d'audition, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, les établissements d'éveil, d'enseignement, de formation, les centres de vacances, les centres de loisirs sans hébergement, les bibliothèques, les centres de documentation, les établissements de culte, les établissements sportifs couverts, les établissements de plein air, les chapiteaux, tentes et structures, les hôtels-restaurants d'altitude, les établissements flottants, les refuges de montagne, les gares routières et maritimes ainsi que les aéroports. »
Mais aussi dans les
« commerces, les établissements recevant du public, les marchés couverts ou encore les banques. Ce que la DGS reprend en évoquant les magasins de vente, les centres commerciaux, les administrations et les banques, les marchés couverts, et dans l'ensemble des magasins des grandes enseignes alimentaires notamment Auchan, Aldi, Carrefour, Colruyt, Cora, Groupe Casino, Intermarché, Leclerc, Lidl, Netto, Supermarché Match et Système U. »
Le port du masque peut par ailleurs être rendu obligatoire par l'exploitant au sein d'autres catégories d'établissements.

Rappelons que la revue de la littérature médicale suivante qui concerne le port de masques chirurgicaux et autres dispositifs de protection faciale dans le but de prévenir la transmission du SRAS-CoV-2 et donc la contamination par le « Covid-19 » a été publiée en avril dernier. À moins de faire fi de décennies de découvertes scientifiques et de données irréfutables sur la transmission des virus, on peut dire que l'affaire est classée... sauf qu'elle ne l'est pas. L'insensé prend le pouvoir.


Résumé

Les masques - y compris les masques de protection anti-particules - ne fonctionnent pas. Des études approfondies d'essais contrôlés randomisés (ECR) et des méta-analyses d'études d'ECR ont montré que les masques ne fonctionnent pas pour prévenir les maladies respiratoires de type grippal, ou les maladies respiratoires que l'on pense être transmises par des gouttelettes et des particules d'aérosol.

face mask
En outre, les données physiques et biologiques pertinentes que j'ai examinées sont telles que les masques ne devraient pas fonctionner. Il serait paradoxal que les masques fonctionnent, compte tenu de ce que nous savons sur les maladies respiratoires virales : La principale voie de transmission est celle des particules d'aérosols à long temps de séjour (< 2,5 μm), qui sont trop fines pour être bloquées, et la dose infectieuse minimale est inférieure à une particule d'aérosol.

Le présent document sur les masques illustre la mesure dans laquelle les gouvernements, les médias grand public et les propagandistes institutionnels peuvent décider d'opérer dans le vide scientifique ou de ne sélectionner que des données scientifiques incomplètes qui servent leurs intérêts. Une telle insouciance est certainement aussi le cas avec l'actuel confinement mondial de plus d'un milliard de personnes, une expérience sans précédent dans l'histoire médicale et politique.

Revue de la littérature médicale

Voici les principaux points d'ancrage de la vaste littérature scientifique qui établit que le port de masques chirurgicaux et de masques de protection anti-particules (par exemple, "N95") ne réduit pas le risque de contracter une maladie avérée :

Commentaire: Voir aussi de Denis Rancourt :


Bulb

Résonance morphique — La mémoire de la Nature à travers l'espace et le temps

Dans cet article, Rupert Sheldrake clarifie son hypothèse controversée des champs morphiques et de la résonance morphique, une expansion révolutionnaire du concept d'évolution darwinienne qui décrit la manière dont les organismes vivants acquièrent leurs différentes formes et développent leurs caractéristiques uniques. Les implications sont considérables et permettent d'expliquer les phénomènes d'interconnexion — comme la télépathie — négligés par la science traditionnelle.
Darlingtonia californica
© Wikimedia Commons
La forme complexe du Darlingtonia californica ressemble à un cobra prêt à frapper de ses crocs dénudés. Comment le « Cobra Lily » acquiert-il sa forme bizarre et distinctive ?
Les champs morphiques sont à la base de l'organisation des animaux, des plantes, des cellules, des protéines, des cristaux, des cerveaux et des esprits. Ils permettent d'expliquer les habitudes, les souvenirs, les instincts, la télépathie et le sens de l'orientation. Ils possèdent une mémoire inhérente. Ils laissent à entendre que les nombreuses soi-disant lois de la Nature sont plutôt des habitudes.

Il s'agit, bien sûr, d'une hypothèse controversée.

Les champs de la morphogenèse

Mon intérêt pour ce nouveau type de domaines s'est développé à l'époque où j'effectuais des recherches sur le développement des plantes à l'université de Cambridge. Au départ, je ne m'intéressais qu'à un type particulier de champ morphique, à savoir les champs morphogénétiques.

Galaxy

Toutes les planètes seront visibles à l'aube en juillet et peut-être aussi une comète brillante

Les nuits sont courtes dans l'hémisphère boréal aux abords du solstice d'été, elles sont même inexistantes si vous habitez à une latitude très septentrionale, mais que cela ne vous empêche pas d'observer le ciel.
aass

De Mercure à Neptune, les planètes du Système solaire peuplent la fin de la nuit en ce début d’été.
Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne, les planètes les plus brillantes, celles que l'on peut voir sans difficulté à l'œil nu dans un ciel clair, vous donnent rendez-vous à l'aube.

Bulb

La science relative à l'intelligence végétale prend racine

Pendant des siècles, la philosophie occidentale a considéré les animaux et les plantes comme des automates irréfléchis. Le célèbre scientifique et philosophe René Descartes soutenait au XVIIe siècle que les organismes non humains ne peuvent ni raisonner ni ressentir la douleur ; ce sont des machines robotisées qui agissent uniquement sur impulsion.[1]
resurrection of gaia, by billelis
© billelis on DeviantArt
Alors que la science a récemment prouvé que les animaux sont des créatures intelligentes, capables de penser logiquement et d'éprouver des émotions, l'idée que les plantes possèdent un type d'intelligence similaire est largement ignorée par la communauté scientifique. On suppose que les plantes sont dénuées d'expérience consciente parce qu'elles ne possèdent pas de cerveau.

Goethe et d'autres philosophes ont, au fil du temps, observé que les plantes constituent une forme de vie intelligente, développent des relations symbiotiques avec d'autres organismes et peuvent répondre à des changements complexes dans l'environnement. Alors que la communauté scientifique explique l'intelligence du comportement végétal en termes de réponses électriques et chimiques aux stimuli sensoriels, d'autres pensent que les plantes pourraient offrir un enseignement précieux sur d'autres formes de conscience.

Galaxy

Une étoile hypergéante disparaît mystérieusement dans la galaxie de Kinman

Les étoiles variables lumineuses bleues sont des hypergéantes très massives mais rares. L'une d'elles semble avoir disparu sans exploser en supernova, ce qui est possible en devenant directement un trou noir. Ce serait la première observation de ce type de phénomène pour des étoiles aussi massives, mais l'hypothèse n'a rien qui va de soi.

étoile kinman
© ESO, L. Calçada
Sur cette illustration figure l'étoile variable bleue lumineuse de la galaxie naine de Kidman telle qu'elle pouvait être avant qu'elle ne disparaisse mystérieusement.
Les étoiles très massives jouent un rôle important dans l'évolution chimique et physique des galaxies. Elles produisent des éléments lourds, comme le carbone, l'oxygène, l'azote et le fer que l'on retrouve dans les cellules vivantes, via des réactions thermonucléaires qui les conduisent ensuite à exploser en supernovae. D'autres éléments lourds sont aussi synthétisés à cause du flux de neutrons et sont également injectés dans le milieu interstellaire par l'explosion. La métallicité, c'est-à-dire le contenu en éléments plus lourds que l'hydrogène et l'hélium, de ce milieu va donc croître, influençant la naissance et la composition chimique des autres générations d'étoiles qui vont suivre. Le souffle des explosions des supernovae de ces étoiles et leur rayonnement ultraviolet font également évoluer les galaxies, par exemple en perturbant et rendant turbulent les filaments de matière froide qui alimentent la croissance des galaxies.