Bienvenue à Sott.net
mer., 24 août 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Ambulance

Attentat en Turquie : plusieurs morts, 120 blessés

.La Turquie à nouveau frappée par un attentat. Cette fois, c'est le siège de la police de la ville d'Elazig qui a été touché. Selon l'agence de presse Dogan, une violente explosion s'est produite dans le jardin du complexe qui a subi de très importants dégâts. D'après les autorités, on compterait au moins trois victimes et plus de 120 blessés.

© iulutag
Attentat en Turquie
Dogan précise que les ravages de l'explosion sont considérables autour du bâtiment de quatre étages, qui comprend des logements pour les familles de policiers. Les chaîne de télévisions ont montré de nombreuses ambulances, sirènes hurlantes, se dirigeant vers les lieux de l'explosion.

Commentaire: Lire aussi :


Arrow Up

La situation dans l'est d'Alep

Selon Wael Malas, employé du Croissant rouge et vice-président du Centre syrien pour la lutte contre l'idéologie terroriste, la situation dans l'est d'Alep reste tendue. Décryptage. Les actions de la soi-disant "opposition modérée" empêchent le retour à la vie normale dans l'est d'Alep. En revanche, la situation dans les quartiers contrôlés par les forces gouvernementales s'est nettement améliorée, a déclaré Wael Malas.

© Google
Alep
« La situation dans l'est d'Alep reste très difficile. Il s'agit de quartiers occupés par les combattants de la soi-disant opposition modérée. En ce qui concerne la situation dans la partie sous contrôle de l'armée syrienne, elle est meilleure. Dans le même temps, les habitants de ces quartiers courent toujours un risque à cause des bombardements incessants », a déclaré M.Malas.

Commentaire: Écoutons Poutine :

Lire aussi :


Cow Skull

Petite contamination OGM de-ci de-là

© rcphoto
Champ de blé dans l’État de Washington
Du blé GM non autorisé à la culture a été retrouvé dans une exploitation agricole de l'État de Washington. Ce blé a été modifié par Monsanto pour qu'il tolère son herbicide Roundup. Testé par la multinationale entre 1998 et 2001 dans le cadre d'essais en plein champ, ce blé transgénique n'a jamais été commercialisé. A ce jour, aucun pays au monde n'autorise la culture de blé transgénique. Du blé GM avait déjà été retrouvé en 2013 dans l'Oregon et, un an plus tard, dans le Montana. Plusieurs pays asiatiques, dont la Corée du Sud, avaient alors stoppé les importations de blé en provenance des États-Unis.

Les autorités étasuniennes craignent de nouvelles mesures de quarantaine après les récentes découvertes. La Corée du Sud a déjà fait savoir qu'elle analyserait le blé importé des Etats-Unis pour détecter d'éventuelles contaminations. Elle a enjoint les Etats-Unis de lui fournir sans délai des informations supplémentaires sur les plants de blé découverts et sur les possibilités d'analyse. Les Etats-Unis ont homologué entretemps un procédé de test développé par Monsanto, qu'il est prévu de mettre à la disposition des pays importateurs de blé américain. Selon un communiqué de Reuters, la Corée du Sud vient de refuser une livraison de blé argentin, après y avoir découvert des impuretés provenant de plantes génétiquement modifiées. L'on ne sait pas encore de quel type d'impuretés il s'agit.

Commentaire: Merci à Monsanto de nous prouver qu'ils sont bien ce que nous pensons qu'ils sont : des criminels à l'échelle planétaire ayant à leur disposition les armes de destruction massive que sont des organismes génétiquement modifiés auxquels il est presque impossible d'échapper.


Robot

L'homme augmenté : interface électronique tactile sur la peau


Comment: Nous ne nous posons plus la question de savoir si les nouvelles technologies répondent à un besoin réel. Est-ce nouveau ? Que puis-je faire avec ? A quel prix ? Telles sont plutôt les interrogations du consommateur que nous somme tous devenus. Plutôt que d'imposer un puçage électronique à la population, pourquoi ne pas attendre que celle-ci choisisse elle-même les modalités et la mise en forme de son propre esclavage ? C'est l'une des possibilités qui semble s'offrir a nous.

© Jimmy Day
Curseur tactile DuoSkin fait à partir de feuilles d'or et d'argent
DuoSkin est un procédé de fabrication qui permet à quiconque de créer des éléments fonctionnels sur-mesure qui peuvent être fixés directement sur la peau. À l'aide de la feuille de métal or, un matériau bon marché, respectueux de la peau et robuste pour un usage quotidien, MIT Media Lab et Microsoft Research nous montrent trois types d'interfaces sur la peau : détection par saisie tactile, affichage de sortie et la communication sans fil. DuoSkin s'inspire de l'esthétique des bijoux métalliques comme des tatouages temporaires pour créer des dispositifs pour la peau qui ressemblent à des bijoux. Les dispositifs DuoSkin permettent aux utilisateurs de contrôler leurs appareils mobiles, d'afficher des informations et de stocker des informations sur leur peau tout en agissant comme une déclaration de style personnel. Ils croient que dans le futur, l'électronique sur la peau n'aura plus rien de mystérieux ; tout ceci convergera vers une facilité d'emploi, une extensibilité et une esthétique de décorations corporelles, formant un « DuoSkin » intégré à tel point qu'il aura disparu en apparence.

© Jimmy Day
Trois classes d’interfaces utilisateur sur la peau : entrée de données, de sortie et communicante

Attention

Congo : massacre à Béni, au moins 50 personnes assassinées

En République démocratique du Congo, au Nord-Kivu, la population continue de fuir la zone périphérique de Beni. Dans la nuit de samedi 13 à dimanche 14 août, selon la société civile, 51 personnes ont été massacrées, la plupart à l'arme blanche. Une tuerie attribuée aux rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF). Après le numéro deux de la Monusco ce lundi 15 août, une délégation gouvernementale est arrivée ce mardi matin à Beni. Elle s'est rendue à Rwangoma, en brousse, où s'est déroulé une partie du massacre.
© Inconnu
Un étudiant de Butembo pleure le massacre de Beni
Il y avait le Premier ministre congolais Augustin Matata Ponyo, le vice-Premier ministre en charge de l'Intérieur et de la sécurité, Evariste Boshab. C'est tout le Conseil de défense qui a visité les différents lieux du massacre du week-end. Une visite en voiture, mais aussi à pied en brousse à Rwangoma, à Mbelu aussi qui est un peu le cœur de la zone de massacre, à travers des pistes. La délégation était entourée d'un important dispositif sécuritaire et guidée par le maire de Beni.

Sur place, le conseil de sécurité et de défense a pu découvrir le problème d'accessibilité : véhicules bloqués, pistes envahies par la brousse... Le maire de la ville expliquait qu'ici cinq personnes ont été tuées, elles avaient été ligotées, là une maison a été brûlée, les habitants sont morts ou sont rescapés. La délégation a eu un aperçu de ce qui s'est passé, et c'était bien là l'objectif de cette visite envoyée par le président de la République, c'est ce qu'a dit le Premier ministre Augustin Matata Ponyo. Une visite pour faire une évaluation de la situation et essayer de comprendre ce qui est arrivé dans la périphérie de Beni.

Chess

Guerre à l'Islam !


Comment: « Diviser pour régner » est bien l'expression qui semble le mieux décrire le jeu auquel se livrent nos politiciens tarés et opportunistes, cramponnés qu'ils doivent être à leur siège présidentiel, ministériel, sénatorial. Pour rappel, histoire de prendre conscience que nous sommes toujours aussi vulnérables face aux stratagèmes employés par nos dirigeants ; stratagèmes que l'on croirait pourtant éculés :
En politique et en sociologie, diviser pour régner est une stratégie visant à semer la discorde et à opposer les éléments d'un tout pour les affaiblir et à user de son pouvoir pour les influencer. Cela permet de réduire des concentrations de pouvoir en éléments qui ont moins de puissance que celui qui met en œuvre la stratégie, et permet de régner sur une population alors que cette dernière, si elle était unie, aurait les moyens de faire tomber le pouvoir en question.
Cela permet, en sus, de détourner les attentions et de distraire la population :

La psychose anti-burkini a au moins un mérite : démontrer par l'absurde la stratégie du pouvoir visant à attiser les communautarismes. Diviser les classes populaires en désignant un bouc émissaire est toujours une recette utile à l'heure où la France comme le reste de la zone euro est plus que menacée par la récession économique. Parallèlement au front géopolitique (guerre militarisée contre la Syrie) et au front national (lois discriminatoires anti-musulmans), un troisième front s'est même ouvert : celui des municipalités qui légifèrent contre le burkini présentée comme une menace pour la sécurité (!), l'arrêté pris en Corse semblant faire boule de neige. Et les deux derniers fronts ont fusionné, Manuel Valls ayant apporté son soutien aux maires qui veulent chasser des plages de France le burkini (et les musulmanes qui le portent par la même occasion), en affirmant que le burkini était la traduction vestimentaire d'un projet politique dangereux. Emboîtant ainsi le pas à la ministre du droit des femmes, Laurence Rossignol, en guerre contre la mode pudique qui permet aux femmes musulmanes de se vêtir conformément à leurs valeurs. Les mêmes arguments faisant toujours recette, Manuel Valls a enfoncé le clou en assimilant burkini et asservissement de la femme.

Cow Skull

L'avènement des chimères, mi-homme, mi-bête


Comment: On se doute bien que dans le secret de certains laboratoires se déroulent déjà les expériences les plus inimaginables. Aujourd'hui, un pas est sur le point d'être franchi : tenter de faire accepter au public que le génie génétique est le Saint-Graal médical de l'humanité. Que nous sommes, on en est sûr, à l'orée d'une révolution sans précédent qui verra l'abolition de nos maladies, de nos limitations. Que si nous devons pour cela faire souffrir, nous le faisons ; que si nous devons créer des monstruosités, nous le faisons ; que si nous devons diluer notre conscience et notre essence d'être humain parce que la fin justifie les moyens, qu'il en soit ainsi.

Nous l'avons répété maintes fois : la caution médicale, moralement inattaquable, est toujours utilisée pour obtenir l'accord du public. Une fois obtenu, les idées les plus folles voient enfin le jour. L'Homme-chimère, augmenté technologiquement et génétiquement, est-il le symbole d'une humanité victorieuse qui a gagné sa liberté face à Dieu ou n'est-il qu'un symptôme engendré par l'application concrète des idées tordues issues des cerveaux malades de notre temps ? On connaît bien sûr la réponse :

En France, l'heure est toujours aux vagues terroristes. Urgent : Martine Aubry vient d'annuler la grande braderie de Lille. On brade la braderie. Les opinions sont partagées. Victoire de l'État islamiste ? Principe de précaution savamment soupesé ? Pourquoi ne revient-on pas, comme aux temps de la vache folle à la dissociation entre l'évaluation scientifique du risque et, ensuite, à sa gestion politique ?
© Dark Castle Entertainment
Image issue du film Splice sorti en 2010
Au Brésil, ouverture des Jeux Olympiques d'été. Premiers JO à l'ombre d'un virus : Zika. Puis, venue des Etats-Unis, un papier du New-York Times et une dépêche de l'Agence France Presse :
« Le gouvernement américain pourrait bientôt débloquer des fonds pour financer la recherche associant des cellules souches humaines à des embryons animaux, une perspective qui soulève une multitude de questions éthiques et scientifiques.

Ils ouvrent d'immenses perspectives médicales, depuis le traitement de maladies dégénératives jusqu'à la création d'organes destinés à des greffes... mais suscitent aussi des questions si profondes que les Instituts nationaux américains de santé (NIH), qui dépendent du ministère américain de la Santé, avaient placé il y a un an un moratoire sur ce type de travaux. Après avoir consulté chercheurs, biologistes et spécialistes du bien-être des animaux, le NIH se propose de lever ce moratoire, ouvrant la porte au financement public de ce type de recherches. »
C'est là une annonce d'une portée éthique considérable : seraient alors autorisées les expériences « où des cellules humaines pourraient apporter soit une contribution substantielle soit une modification fonctionnelle substantielle au cerveau de l'animal » (communiqué des NIH). Et, dans un souci bien compris d'apparence démocratique, ces mêmes NIH ont ouvert une période de 30 jours pour que spécialistes et grand public soumettent leurs commentaires en ligne. Après cette période, l'organisme décidera ou pas de lever le moratoire.

Vader

Canada : quand la police manipule des toxicomanes dans le but de perpétrer un faux attentat islamiste


John Nutall et Amanda Korody
Vendredi 29 juillet, la justice canadienne a accusé la police fédérale d'avoir manipulé John Nutall et Amanda Korody, deux ex-toxicomanes, dans le but de perpétrer un faux attentat à caractère islamiste {https://youtu.be/8WVY7tFnw9A}.

La juge Catherine Bruce de la Cour suprême de Colombie-Britannique a estimé que des agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) avaient piégé le couple lors d'une opération d'infiltration de plusieurs mois ayant mené au projet d'attentat qui devait se concrétiser durant la fête du Canada en 2013 {http://panamza.com/buh}.

Les policiers infiltrés avaient ainsi joué le rôle d'un homme d'affaires arabe assisté par des musulmans extrémistes qui ont progressivement approché le couple afin de l'encourager à commettre un acte terroriste {http://panamza.com/bui}.

Che Guevara

Castro, toujours

L'histoire de l'humanité est sillonnée de ces hommes et de ces femmes qui rappellent par leurs actions et leurs discours les voies à suivre pour que les personnes et les peuples retrouvent la voie du respect et de la dignité. Cette voie est celle de la justice, de la vérité, de la solidarité, de l'éducation, de la santé et du bien-vivre. Elle est tout à l'inverse de celle de l'empire qui repose avant tout sur la cupidité et le pouvoir du plus fort.

© Google
Fidel Castro et son éternel cigare cubain
Le mensonge, la manipulation, les guerres et la justice à deux poids deux mesures en sont les principaux ingrédients. Pas surprenant que les prophètes qui en dénoncent l'ignominie ne soient pas les bienvenus dans ce monde où le Veau d'or trône sur tous les autels. Voici ce que proclamait le prophète Isaïe, sept cent ans avant Jésus-Christ :

Commentaire: Lire aussi :


Red Flag

Un documentaire sur la pédophilie à Hollywood que l'on ne risque pas de voir au cinéma

A la mi novembre, un documentaire explosif est passé presque inaperçu à Hollywood. An Open Secret raconte le parcours de quelques enfants acteurs qui ont vite été embarqués dans le système pédophile local. Ce film raconte l'embrigadement de ces victimes, des enfants acteurs, dans le système, la broyeuse du show biz. Un système qui ne date pas d'hier et qui a encore de beaux jours devant lui.
La réalisatrice Amy Berg, qui avait déjà fait un documentaire sur les abus sexuels commis dans l'église catholique [1], a connu quelques déboires avec ce dernier film. En plus des procédures judiciaires lancées par les intéressés, une diffusion pour la presse prévue le 4 novembre a été annulée, et personne ne veut distribuer le film. L'omerta. Si bien que lors de l'avant première le 14 novembre, certains journalistes se demandaient si ce ne serait pas aussi la dernière diffusion du film.

Le documentaire évoque un certain John Connolly, ancien agent du New York police Department qui est devenu journaliste et a tenté de dénoncer le réseau pédophile d'Hollywood il y a 10 ans. Connolly parlait d'un réseau pédophile concernant le milieu hollywoodien, ce qui lui a valu quelques problèmes, notamment avec un "détective privé des stars" sulfureux d'Hollywood, un dénommé Anthony Pellicano qui l'a menacé de mort après ses révélations. Pellicano était, par exemple, l'homme de main de Steven Seagal, qui lui a demandé de faire taire une journaliste (celle-ci enquêtait sur les liens de Seagal avec la mafia).