Bienvenue à Sott.net
mer., 26 avr. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Arrow Down

France : Fillon appelle à suspendre la campagne électorale à la suite de la fusillade à Paris

À trois jours du premier tour de l'élection présidentielle française, François Fillon s'est prononcé pour la suspension de la campagne à cause de l'attaque contre la police à Paris. François Fillon, candidat de la droite à la présidentielle française, a annoncé jeudi soir l'annulation de ses déplacements prévus vendredi, après une attaque qui a entrainé jeudi la mort d'un policier sur les Champs-Élysées, à Paris.

© REUTERS/ Benoit Tessier
Fançois Fillon
« Il n'y a pas lieu ce soir et demain de poursuivre la campagne électorale. Nous devons montrer notre solidarité avec les policiers — les policiers qui ont été tués, ceux qui ont été blessés et ceux qui risquent leur vie pour assurer notre sécurité. Et puis nous devons montrer nptre solidarité avec une population française qui est à juste titre de plus en plus inquiète devant la multiplication de ces actes terroristes », a-t-il déclaré.

Commentaire: Ils ont beau dire ... cependant le terrorisme continue. On se demande bien pourquoi.


Pistol

Champs-Élysées : un homme a ouvert le feu sur la police avant d'être abattu, un policier tué

Dans la soirée du 20 avril, un homme ayant ouvert le feu sur un car de police a été tué sur l'avenue des Champs-Élysées à Paris. Un policier a également perdu la vie. Deux autres sont blessés. Selon un porte-parole du ministère de l'Intérieur, « un tireur a ouvert le feu sur un car de police » dans la soirée du 20 avril sur l'avenue des Champs-Elysée.
© FranceNews24
« L'agent de police a été tué par le conducteur d'un véhicule qui s'était arrêté à un feu rouge », a expliqué sur Twitter un syndicat de police. L'origine du drame n'est pour l'instant pas connue. Selon Reuters, il pourrait s'agir de la conséquence d'un vol à mains armées. La piste terroriste n'est cependant pas écartée. La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête.

Attention

L'attentat de Saint-Pétersbourg a été financé depuis la Turquie

L'attentat survenu le 3 avril dans le métro de Saint-Pétersbourg a été financé par les membres d'un groupe terroriste international en Turquie. Le financement de l'attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg a été effectué depuis la Turquie par les membres d'un groupe terroriste international, a déclaré aujourd'hui la juge du tribunal Basmanny de Moscou Eléna Lenskaya. Le nom de l'organisation n'a pas été mentionné.
© Inconnu
Un groupe terroriste en Turquie aurait fait l'attentat
« Selon les pièces du dossier, Akram Azimov [le frère de l'homme soupçonné d'avoir formé le kamikaze, ndlr] contactait Akbarjon Djalilov [l'auteur de l'attentat, ndlr] et lui envoyait de l'argent. Il a reçu ces fonds de la Turquie de la part d'un membre d'une organisation terroriste internationale. En outre, Azimov s'est également occupé de la falsification des documents afin que les membres de cette organisation traversent la frontière sans entrave et se déplacent sur le territoire de la Russie », indique la juge.

Commentaire: Lire aussi :


Megaphone

Alerte à la propagande ? Des produits chimiques pouvant servir à confectionner des explosifs dérobés près de Paris

Plus d'une vingtaine de litres de produits chimiques pouvant servir à fabriquer des explosifs ont été volés à l'Ecole nationale vétérinaire d'Alfort (Enva), située à Maisons-Alfort (Val-de-Marne), près de Paris. L'école vétérinaire de Maisons-Alfort a été victime d'un vol d'une vingtaine de litres de produits chimiques dangereux rentrant dans la composition d'explosifs, a-t-on appris le 20 avril.

© Inconnu
Le lieu du vol : Ecole nationale vétérinaire d'Alfort
Parmi les principaux ingrédients dérobés : du trichloréthylène, de l'acétone et du fluorure de zinc. « Vu les produits, c'est évident que ça peut servir à fabriquer des engins explosifs », a expliqué une source policière à l'AFP, confirmant une information du journal Le Parisien.

Commentaire: Les élections approchent et la peur empêche de bien réfléchir lorsqu'il est temps de voter.


Cult

Jean Lassalle explique avoir été victime d'une tentative de corruption et de chantage


Jean Lassalle
Dans le livre "un berger l'Elysée", Jean Lassalle raconte que suite à sa candidature « Un riche homme d'affaires, très puissant qui possède des médias » tente de le corrompre. Devant le refus de Lassalle, celui-ci lui aurait déclaré :
« On m'avait prévenue, il parait que vous gueulez très fort, vous allez gueuler très fort mais on va vous mettre sous l'édredon, comme ça on n'entendra pas vos hurlements tant que vous aurez de la force. On n'entendra même pas votre dernier murmure lorsque votre dernière instance sera venue. Bonne chance. Vous apprendrez que tout ce que vous racontez n'est que billevesées, c'est toujours la finance qui a mené les affaires et l'argent aussi et vous payerez très cher le fait de ne pas accepter ce que vos amis ont déjà accepté mais eux vont continuer à faire partie du cercle de pouvoir auquel vous n'arriverez jamais. »

Jean Lassalle est connu, entre autres, pour s'être rendu en Syrie et avoir rencontré Bachar el-Assad en 2015 et 2017. Il s'est également rendu en Yougoslavie et dans l'Espagne de Franco.

Blackbox

2 ans de prison pour celui qui révélera des informations sur le Boeing malaisien disparu

La direction de l'agence australienne de sécurité des transports (ATSB) a fermement interdit à ses employés de révéler des informations concernant les possibles causes de la disparition du Boeing malaisien 777 en 2014. La personne « prise en faute » sera punie de deux ans de prison.

© AP Photo/ Wong Maye-E
Le mystère continue
En février, l'agence a refusé de communiquer les matériaux sur les recherches de l'avion en question ayant déclaré que « cette information pourrait affecter les relations de la communauté internationale ».

Commentaire: Lire aussi :


Clipboard

« Le non a gagné ! » : des milliers d'opposants au référendum turc manifestent à Istanbul

« Nous avons raison, le non gagnera», «le non n'est pas fini», «le non a gagné»... Des milliers de soutiens du «non» sont descendus dans les rues à Istanbul, lundi soir, pour contester le résultat du référendum sur le renforcement des pouvoirs présidentiels en Turquie.
© altmisbirhayat
Le non a gagné
Après le référendum sur l'extension des pouvoirs du Président Recep Tayyip Erdogan, passé à une courte majorité dimanche dernier, une vague de manifestations a déferlé un peu partout en Turquie. Environ 2 000 personnes ont débarqué dans les rues de Kadiköy sur la rive asiatique d'Istanbul. Un millier de personnes étaient simultanément réunies à Besiktas, sur la rive européenne.

À Besiktas, les manifestants brandissaient des tracts sur lesquels il était inscrit « Nous avons raison, le non gagnera », indique l'AFP. Au cours de leur marche, ils scandaient « le non n'est pas fini », et « le non a gagné », slogans qui circulent largement sur les réseaux sociaux.

Dans les rues où passaient les manifestants, aux fenêtres des appartements, les gens tapaient sur des casseroles avec des ustensiles de cuisine, en signe de solidarité.

Eye 1

Linky vendra les données de votre vie

Linky, qu'Enedis veut installer chez tout le monde, n'est pas un simple compteur électrique. Il permettra de récolter des données sur la vie des consommateurs, des données commercialisables sur le marché des « big data », explique l'auteur de cette tribune.

© Inconnu
Le Linky c'est plus qu'un compteur
L'âge de faire publie Sexy, Linky ?, un livre qui explique ce qui se cache derrière les nouveaux compteurs : questions sanitaires, enjeux industriels, problématique environnementale, etc. Nous en publions ici un extrait consacré au recueil d'informations.

Commentaire: Lire aussi :


Butterfly

Un photographe syrien fond en larmes suite à l'attaque d'un convoi

Alors qu'il était censé capturer les images de l'attaque d'un convoi de bus perpétrée par un kamikaze de Daech, ce photographe syrien n'a pas pu cacher sa douleur et a fondu en larmes devant la tragédie qui a coûté la vie à une centaine de personnes dont 68 enfants. Des photos partagées sur Internet ont profondément touché les internautes.
© capture d'écran: Twitter
Abd Alkader Habak
Il est impossible de s'habituer aux horreurs de la guerre et encore moins aux violentes attaques terroristes qui emportent des milliers de vies. Les images de ce photographe syrien en sont une nouvelle preuve.

Abd Alkader Habak, photographe syrien présent dans les batailles d'Alep et d'Idlib, est habitué à voir des choses terrifiantes : victimes, destructions, détresse des survivants font partie du lot quotidien. Mais son travail l'obligeait à rester fort face à ces atrocités pour pouvoir capturer ces moments et en parler au monde entier.

Cependant, il n'a pas pu cacher sa douleur face à l'attaque à la camionnette piégée du 15 avril à Rachidine, perpétrée par un kamikaze de Daech qui a coûté la vie à plus d'une centaine de personnes dont 68 enfants.

Candle

Mise à jour : au moins 68 enfants parmi les 126 morts de l'attentat contre des habitants évacués

Le bilan de l'attaque sanglante contre des civils qui évacuaient des localités loyalistes ne cesse de s'alourdir. Le pape François a condamné une attaque « ignoble », qui aurait coûté la vie à 68 enfants selon l'OSDH. Il s'agit de l'un des attentats les plus sanglants depuis le début du conflit il y a plus de six ans. Ce dernier a déjà fait plus de 320 000 morts, ainsi que des millions de déplacés et de réfugiés.
© Ammar Abdullah
L'attaque s'est produite dans la localité de Rachidine, où avaient été bloqués des dizaines de bus transportant des personnes évacuées de Foua et Kafraya, des localités loyalistes assiégées par les rebelles dans la province d'Idleb, dans le nord du pays.

Commentaire: Aussi :