Bienvenue à Sott.net
jeu., 30 mar. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Whistle

La stevia au coeur d'une affaire de biopiraterie

Marchandisation du vivant, appropriation sans autorisation et profit sans partage, sont les maux dont sont victimes les peuples premiers. Leur sagesse, la protection et l'observation de leur environnement, leur permet de se nourrir, se soigner et de vivre en symbiose avec la Nature. C'est sans compter avec les multinationales rapaces, toujours à l'affût de profits sans bourse déliée.

© Inconnu
Qui paye pour les droits de la Stevia ?
De par ses incroyables propriétés sucrantes, la stevia - plante originaire du Paraguay et découverte par le peuple Guarani - s'est imposée sur le marché alimentaire occidental. Depuis quelques années, l'on voit fleurir dans les magasins et se multiplier les produits utilisant des dérivés de la stévia, pour le plus grand bonheur des adeptes des boissons et autres produits allégés en sucres. Seulement voilà : il s'agirait là d'un cas patent de biopiraterie, et d'une violation des droits des peuples autochtones.

Pistol

Un autre docteur holistique attaqué par balles dans sa clinique, il meurt quelques heures plus tard

Mise à jour : Le médecin holistique, Fred Mejilla, est mort en fait de blessures par balles. Nos pensées vont vers sa famille et ses amis.
© Inconnu
Fred Mejilla
Mejilla laisse derrière lui cinq enfants. La police a déclaré que sa famille demande que leur vie privée soit respectée pendant cette période difficile. Vous pouvez lire sur tous les décès des médecins holistiques (dont beaucoup étaient nos amis et nous sommes proches avec les familles qui enquêtent encore sur les cas ici et ici

Bad Guys

Plus ça change, plus c'est pareil : Attaque à Orly, l'assaillant aurait été identifié

L'homme abattu samedi à l'aéroport d'Orly après avoir tenté de s'emparer de l'arme d'une militaire de Sentinelle, est un Français de 39 ans, connu pour des faits de droit commun, a-t-on appris de sources proches de l'enquête. Selon le Parisien, l'auteur de l'agression s'appelait Zied B.

© AFP
Les morts ne parlent pas
Il est fiché « J » au Fichier des personnes recherchées (FPR), c'est-à-dire qu'il était recherché par la police judiciaire. Son casier judiciaire comporte « neuf mentions » pour des faits de droit commun dont des vols à main armée et du trafic de stupéfiants. « Détecté comme radicalisé », il avait fait l'objet en 2015 d'une perquisition administrative, qui « n'avait rien donné », a précisé une source policière.

Commentaire: Lire aussi :


Yoda

François Asselineau de l'UPR présente son programme lors du journal de TF1

Il est intéressant de voir que François Asselineau, malgré qu'il soit issu du sérail, ne se couche pas complètement devant l'histoire officielle qui veut que les questions qui dérangent soient marquées du sceau du complotisme.


Pistol

Grabuge à Orly : L'aéroport évacué après un échange de tirs, un homme abattu par les forces de l'ordre

Une opération de police est en cours à l'aéroport d'Orly après qu'un homme a jeté sur des militaires de l'opération Sentinelle en patrouille à Orly-Sud pour tenter de s'emparer d'une de leurs armes. Selon le ministère de l'Intérieur, l'assaillant a été abattu par les forces de l'ordre. Suite à l'incident, le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux est attendu sur place.

© CHRISTOPHE SIMON / AFP
L'aéroport d'Orly a été évacué après une fusillade
Vers 08h30 « un homme a dérobé une arme à un militaire de Sentinelle puis s'est réfugié dans un commerce de l'aéroport à proximité avant d'être abattu par les forces de sécurité », a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet. Il n'y a pas de blessé, a-t-on précisé de même source.

Attention

La terrible situation des réfugiés de Mossoul-Ouest : « L'aide humanitaire n'arrive pas »

Craignant de mourir de faim et de soif, les réfugiés de Mossoul-Ouest envoient un appel à l'aide aux organisations humanitaires. Ils ont réussi à fuir la ville, mais malheureusement restent sans eau et sans nourriture. Une réfugiée a partagé avec Sputnik les nombreuses difficultés auxquelles sont confrontées les personnes déplacées.
© Inconnu
Réfugiés de Mossoul
Une citoyenne de la partie occidentale de Mossoul a raconté à Sputnik les épreuves de la vie des réfugiés au camp de déplacés de Hammam al-Alil, situé à 30 kilomètres au sud de Mossoul. Selon elle, tout ce que les habitants demandent aux organisations humanitaires afin d'assurer leur survie, c'est de l'eau et du pain.

Commentaire: Comment se fait-il qu'avec les milliards d'euros que nos gouvernements dépensent en matériel nucléaire, en bombes, en armement sophistiqué, en technologie avancée... que nous ne puissions pas aider les habitants de Mossoul, victimes de la guerre, victimes de quelques djihadistes, victimes de l'avidité de l'Occident et que nous les laissions mourir de faim ? Peut-être que l'ONU devrait se mettre des batteries et bouger un peu pour aider tant de souffrance !

Lire aussi :


Ambulance

Frappe US contre une mosquée syrienne au moment de la prière : 42 morts

Entrée dans sa septième année de guerre, la Syrie n'en finit pas de compter ses morts : au moins 42 personnes, des civils pour la plupart, ont été tuées et une centaine blessées jeudi dans des raids aériens de la coalition internationale sur une mosquée du nord du pays, a indiqué ce matin le journal Haaretz, citant les rapports de plusieurs ONG présentes sur le terrain. Les avions de chasse ont frappé au moment de la prière, alors que l'édifice religieux du village d'Al-Jineh était bondé de fidèles, ajoute le quotidien.

© Sputnik
42 morts, une centaine de blessés après une ataque des USA sur une mosquée au moment de la prière
Bien qu'à contre cœur, les militaires américains ont de leur côté reconnu avoir effectué une frappe dans le nord de la Syrie contre Al-Qaïda, mais nié avoir délibérément visé la mosquée : « Nous n'avons pas visé une mosquée, mais le bâtiment que nous avons ciblé, là où avait lieu le rassemblement [d'Al-Qaïda], se trouve à environ 15 mètres d'une mosquée qui est toujours debout », a plaidé jeudi soir le colonel John J. Thomas, porte-parole du Centcom, le commandement des forces américaines au Moyen-Orient.

Commentaire: Les enquêtes ne donnent rien. La guerre en Syrie continue, sournoise.

Lire aussi :


Propaganda

Défense russe : les rapports mainstream sur la Syrie,« une poubelle de fakes »

Les rapports sur la crise humanitaire en Syrie, que publient régulièrement les médias mainstream et les organisations internationales des droits de l'homme, ne font que nuire au pays, au lieu d'aider la population civile, fustige le ministère russe de la Défense.

© Inconnu
Des enfants en Syrie
Lors d'une nouvelle conférence de presse, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, a vivement critiqué les récents rapports des médias mainstream et des organisations internationales sur la crise humanitaire en Syrie.

Commentaire: Monsieur Knonachenkov est ironique et diplomate lorsqu'il dit que l'attitude des médias alignés et des ONGs suscitent un certain étonnement. La propagande de la part de ces ONGs et des médias alignés est une autre arme de guerre pour continuer la guerre. C'est tout simplement honteux et malveillant.

Lire aussi :


Pistol

France : fusillade dans un lycée à Grasse, plusieurs blessés

Une fusillade s'est produite jeudi dans un lycée à Grasse, dans les Alpes-Maritimes (sud-est de la France), faisant des blessés. Selon les dernières informations, deux élèves ont tiré sur le proviseur du lycée Tocqueville. L'un d'entre eux a été interpellé.

© Inconnu
Des policiers au lycée de Tocqueville à Grasse
Un fusillade a retenti ce jeudi dans le lycée Alexis de Tocqueville de Grasse, dans les Alpes-Maritimes, faisant deux blessés, a annoncé l'agence AFP, se référant à des sources proches de l'enquête. On évoquait alors l'intrusion d'une personne dans l'enceinte du lycée Tocqueville.

Commentaire: Mais comment se fait-il que des jeunes aient accès à des fusils, revolvers et grenades ?

Mise à jour 17.03.2017 : Selon Le Figaro et « une source proche de l'enquête, il s'est procuré son équipement chez des membres de sa famille: le revolver venait de chez son grand-père, et le fusil de chez ses parents. ».


Info

Enveloppe piégée au siège du Fonds monétaire international à Paris

Une enveloppe piégée a explosé au 66, avenue d'Iéna, dans le 16e arrondissement de Paris, où siège le Fonds monétaire international (FMI), signale BFM TV. La structure du bâtiment n'a pas été endommagée, selon la chaîne. « Une enveloppe a explosé à l'ouverture et a fait un blessé léger dans les locaux du FMI », a précisé à Reuters une source policière.

© AFP, CHRISTOPHE ARCHAMBAULT
Des policiers français arrivent au siège du Fonds monétaire international, à Paris, jeudi.
« La Brigade de recherche et d'intervention (BRI) est sur place pour procéder à des vérifications », a ajouté le source. La Direction de la police judiciaire et le parquet antiterroriste français ont été saisis.