Image

Pesée de l'un des fragments de météorite à l'Institut coréen pour la recherche polaire. Crédit : AFP.
Depuis le 9 mars 2014, la chasse aux météorites est ouverte dans la région de Jinju, en Corée du Sud. Ce soir-là, un bolide très brillant avait illuminé le ciel...

Quatre fragments retrouvés

Dès le lendemain de la chute, une première météorite de plus de 9 kg était trouvée dans une serre. L'objet était enfoncé dans la terre. Le même jour, un habitant trouvait un autre morceau à quelques kilomètres de là, ce deuxième fragment pesant environ 4 kg.

L'Institut coréen pour la recherche polaire (KOPRI) confirmait une semaine plus tard que les deux morceaux trouvés dans la région de Jinju, à 434 km au sud de Séoul, avaient bien une origine extraterrestre.

Le KOPRI a décrit ces fragments comme étant des «chondrites ordinaires» contenant un fort taux de fer. Du fait de la proximité de la chute des deux objets et la similitude de leur composition, l'institut suppose qu'ils proviennent de la même météorite.

Une troisième météorite de 427 g est retrouvée ensuite par l'Américain Robert Ward, un chasseur de météorites. Puis une quatrième, qui correspondrait au corps principal, avec une masse de matière extraterrestre de 20 kg.

Un terrain difficile

Jinju semble donc être une grosse chute. Le terrain de prospection n'étant pas idéal (rizières), seuls les gros morceaux ont pu être trouvés rapidement. Les plus petits seront bien plus difficiles à récupérer, voire perdus définitivement.

Sur un petit territoire comme la Corée du Sud, les découvertes sont rares. La dernière remonte à 1943.