Image

Des voitures dans la ville de Tsu, dans la préfecture de Mie, au Japon, pendant le passage du typhon Halong. | AFP/JIJI PRESS
Le typhon Halong a balayé l'ouest du Japon, dimanche 10 août, accompagné de pluies torrentielles et de vents violents qui ont fait au moins un mort, un disparu et des dizaines de blessés, avant de s'éloigner des côtes.

Halong se trouvait vers 10 heures, heure de Paris, en mer du Japon, à 60 kilomètres au nord-ouest de la ville de Kanazawa (centre), après avoir touché Honshu, la principale île de l'archipel nippon. Déplaçant des vents de plus de 160 km/h, Halong progressait vers le nord-nord-est à la vitesse de 40 km/h en s'éloignant du littoral. L'Agence météorologique japonaise a levé son alerte maximale aux pluies.

Dans la province de Wakayama (sud-ouest), un homme qui pratiquait vraisembablement le surf dans l'océan Pacifique a été porté disparu tôt dimanche, selon la police locale. Les gardes-côtes ont envoyé des hélicoptères à sa recherche. Les intempéries ont fait 70 blessés à travers le pays, selon la télévision publique NHK. Le typhon avait déjà apporté de fortes pluies la semaine dernière dans le nord du pays, y faisant un mort.

TROIS CENTS VOLS ANNULÉS DIMANCHE

Halong a d'abord touché terre sur l'île de Shikoku, formant des vagues de 10 mètres de hauteur le long des côtes. Puis il a atteint Honshu, près de la ville d'Ako. Les chaînes de télévision ont montré de très fortes vagues et des torrents dévalant les pentes boueuses. Rizières et maisons ont été inondées, des arbres déracinés et des poteaux électriques arrachés, selon ces images. La préfecture de Mie, à environ 300 km à l'ouest de Tokyo, avait été mise en alerte maximale par crainte de dégâts et de victimes.

Les autorités des villes de Yokkaichi et Suzuka, dans le nord de la préfecture de Mie, avaient donné des instructions d'évacuation - plus strictes que les avis mais pas obligatoires - pour environ 512 000 habitants. Au total, les autorités japonaises ont lancé des appels à l'évacuation de 1,6 million de personnes dans l'ouest du pays.

Plus de 300 vols ont dû encore être annulés dimanche, après 470 samedi, bloquant des milliers de vacanciers au moment du début des congés d'été au Japon. La plupart des services de ferry et de train sur l'île de Shikoku ont également été suspendus samedi, tandis que les autoroutes ont été fermées en plusieurs endroits.