Image

Les pesticides peuvent faire chuter la libido, en diminuant la production de testostérone chez l'homme.
© AFP / Sean Prior
Les pesticides pourraient avoir plus d'incidence sur les problèmes d'infertilité masculine que ne le laissaient croire de précédentes enquêtes sur le sujet, d'après une étude de l'Université de Londres publiée dans la revue Environmental Health Perspectives.

Les scientifiques auteurs de l'étude ont sélectionnés trente-sept des 134 pesticides auxquels la population européenne semble le plus exposée. Les tests in vitro de 23 d'entre eux ont prouvé leurs caractères anti-androgènes, soit inhibiteur de libido par chute de la testostérone.

Censés prévenir le développement des champignons parasites, les fongicides sont particulièrement décriés par les auteurs de l'étude car «employés en mélange avant la récolte, ils peuvent engendrer une exposition considérables des consommateurs à ces pesticides anti-androgènes», insistent-ils.