Un nouveau système de surveillance spatiale de l'agence spatiale américaine, la Nasa, a récemment repéré un astéroïde faisant route vers la Terre. Rapidement, il a été conclu que ce dernier ne représentait pas une menace pour la Terre, qu'il a « frôlée » ce matin aux alentours de 04h00.

Il n'a été repéré pour la première fois que la semaine dernière, mais pas d'inquiétude, cet astéroïde a déjà « frôlé » la Terre à une distance d'environ 498 000 km, soit 1,3 fois la distance qui sépare la Terre de notre satellite naturel, la Lune. C'est seulement le 25 octobre dernier que cet astéroïde baptisé 2016 UR36 a été détecté par un télescope basé à Hawaï.

Les données ont rapidement été transférées vers le nouveau système d'alerte précoce de la Nasa, baptisé Scout, et en moins de 10 minutes, le logiciel avait projeté les potentielles trajectoires de l'astéroïde. Ce système a alors immédiatement alerté trois autres télescopes pour que ceux-ci effectuent des observations de suivi et affinent les potentielles trajectoires de l'astéroïde, pour finalement conclure qu'il n'entrerait pas en contact avec la Terre, mais qu'il ne passerait pas bien loin.

« Quand un télescope spatial repère un astéroïde, au départ, on ne voit qu'un point qui se déplace dans le ciel« , déclare l'astronome Paul Chodas du Jet Propulsion Laboratory de la NASA, qui gère le programme Scout. « Vous n'avez aucune information sur la distance. Ainsi, plus vous pointez de télescopes dessus, plus vous obtiendrez des données et plus vous en saurez sur sa taille et sa trajectoire. Mais parfois, il n'y a que peu de temps pour effectuer ces observations » poursuit-il.

C'est là tout l'objet du nouveau système d'alerte Scout, à savoir accélérer le processus d'identification des astéroïdes et être en mesure de comprendre rapidement si ceux-ci représentent une menace pour la Terre ou pas. Comme prévu, l'astéroïde 2016 UR36 est passé proche de la Terre aux alentours de 04h00 la nuit dernière.

Source