Braquez les yeux vers le ciel ce soir : des étoiles filantes et une superlune sont au rendez-vous !
© Wally Pacholka/Astropics.com/Twan
La pluie d'étoiles filantes des Géminides peut occasionner un spectacle nocturne impressionnant.
Décembre est le mois des Géminides, une belle pluie de météores dont le maximum d'activité est attendu dans la nuit du 13 au 14 décembre. Cette année, l'évènement coïncide avec la « super Lune », c'est-à-dire la période du cycle où notre satellite est le plus proche de la Terre. Elle ne sera cependant pas aussi proche que lors de la super Lune du mois de novembre 2016.


Commentaire : La pleine Lune causera un important rayonnement lunaire qui ne rendra visible qu'un quart des météores. Cela représentera environ 40 étoiles filantes par heure, ce qui reste considérable pour une observation.

La météorologie s'annonce clair sur l'ensemble de la France, amateurs levez les yeux vers le Ciel !


Mais même si la pleine Lune risque d'occulter une partie des étoiles filantes, les Géminides sont connues pour générer des étoiles filantes très lumineuses qui seront visible malgré la clarté nocturne. L'essaim des Géminides garantit 50 à 80 étoiles filantes par heure, jusqu'à 120 pour le maximum. L'œil nu est un très bon outil d'observation, pas besoin de plus pour profiter de la beauté du spectacle. Contrairement à d'autres essaims connus, comme les Léonides ou les Perséides, les Géminides ne proviennent pas d'une comète mais d'un objet astronomique intrigant, qualifié d'astéroïde ou de comète éteinte, 3200 Phaethon. Il doit son nom - celui du fils d'Helios, dieu grec personnifiant le Soleil- à sa trajectoire étonnante, qui l'amène très près de notre étoile.

Cet astre est principalement composé de roches et non de glace comme les comètes et ses particules quand elles atteignent l'atmosphère terrestre se consument avec plus de brillance et pendant une période plus longue. Cela procure donc l'occasion d'observer de magnifiques étoiles filantes, à condition de braver la rigueur des températures. Pour ne rien manquer du spectacle, il faudra scruter le ciel en-dessous et à droite de la lune comme l'indique cette infographie de la Nasa.