© REUTERS
Un corbillard quitte l'appartement du consul de Russie retrouvé mort à Athènes
Le diplomate vivait seul dans un immeuble appartenant à l'ambassade de Russie, situé dans une rue très surveillée.

« Les premières constatations attestent d'une mort causée par une pathologie, indique un policier. Mais nous ouvrons cependant une enquête ». Le chef des services consulaires russes en Grèce a été retrouvé mort dans son appartement à Athènes, selon une annonce de la police grecque, lundi. Andreï Malanine, 55 ans, a été retrouvé au sol, allongé sur le dos, dans sa chambre à coucher, selon une source policière, précisant qu'il n'y avait pas de signes d'effraction.

Une rue très surveillée

Le diplomate vivait seul dans un immeuble appartenant à l'ambassade de Russie, situé dans une rue très surveillée où se trouvent également la résidence officielle du Premier ministre grec et celle du président, selon la même source. Les autorités russes ont confirmé la mort du diplomate, selon l'agence RIA Novosti.

Selon des médias grecs, les employés du consulats s'était inquiétés après avoir remarqué l'absence de Andreï Malanine au travail lundi matin.


Commentaire : Bah, encore une mort hasardeuse vont nous claironner les médias : et oui, un être humain, ça nait, ça vit et ça meurt, pas de quoi s'inquiéter outre mesure. Et si les diplomates russes sont fragiles en ce moment, on sait que c'est la faute aux fous, aux mauvais pilotes de ligne, à la vodka.

Accessoirement, on pourra s'intéresser à ce que nous raconte le Dr Trower, histoire de comprendre que la technologie peu aider un peu aux causes naturelles de décès des uns et des autres :