Interrogé par le Daily Mail début avril 2017, le biologiste Neil Gemmell, de l'université d'Otago (Nouvelle-Zélande), explique son projet d'analyser l'eau du loch Ness pour y découvrir les éventuelles traces d'ADN d'un animal inconnu... ou pour en démontrer l'absence.

© Inconnu
Ichthyosaurus
Ce n'est pas la première fois que des scientifiques étudient un hôte mystérieux de l'un de ces longs lacs d'Écosse. L'an dernier, des paléontologues écossais analysaient le squelette complet d'un ichtyosaure fossile, le monstre du loch Storr...

Article paru le 11 septembre 2016

Découvert en 1966 près du loch Storr, sur l'île de Skye, au nord-ouest de l'Écosse, ce fossile, âgé de 170 millions d'années, était inclus dans une gangue rocheuse, faisant renoncer à son extraction. Pieusement conservé au National Museum of Scotland, il vient d'être analysé, grâce à l'aide financière d'une société de production d'énergie, SSE, propriétaire d'une usine près de laquelle ce squelette avait été trouvé... par le directeur de cette centrale.

Comme l'explique le communiqué de l'université d'Édimbourg, c'est un ichtyosaurede quatre mètres de longueur du Jurassique moyen. Son étude va faire progresser les connaissances sur ces reptiles marins, aussi bien adaptés au milieu aquatique que les cétacés actuels. L'île de Skye a déjà fourni des fossiles de ce genre. En janvier 2015, des chercheurs écossais décrivait un animal très semblable et le baptisait Dearcmhara shawcrossi, reconnaissant en lui une espèce jusque-là inconnue et de cette région que nous appelons aujourd'hui Écosse.

Article initial paru le 15/01/2015 à 17:24

On vient enfin de mettre un nom sur des restes fossilisés retrouvés en Écosse en 1959 : Dearcmhara shawcrossi. Ce robuste nageur de 4 mètres est unichtyosaure, donc un reptile marin ressemblant aux dauphins et vivant à l'époque des dinosaures. Son originalité : il est considéré — pour l'instant — comme aussi endémique à l'Écosse que le monstre du loch Ness.

L'île de Skye, la plus vaste et la plus septentrionale de l'achipel des Hébrides intérieures, en Écosse, fait partie du Highland Council area dans lequel se trouve également le château d'Eilean Donan, bien connu des fans de Highlander. Il y a environ 170 millions d'années, pendant l'époque géologique dite du Jurassique moyen, cette île était largement sous l'eau, dans une mer qui préfigurait l'Atlantique Nord. Elle était alors rattachée au reste de l'Écosse.

Un paléontologue amateur, Brian Shawcross, y a découvert en 1959, dans les couches sédimentaires de cette époque du Jurassique, les restes d'un reptile marin. Les spécialistes viennent juste de reconnaître que cet animal, membre de l'ordre des Ichthyosauria, appartient en réalité à une nouvelle espèce d'ichtyosaure jusque-là inconnue. Elle a été baptisée Dearcmhara shawcrossi. Dearcmhara, à prononcer « jark vara » en gaélique écossais, signifie « lézard marin », et shawcrossi est le nom latinisé du découvreur de l'espèce. Il s'agit donc du « lézard marin de Shawcross ».

Ce n'est pas la première fois qu'un amateur découvre une nouvelle espèce de reptile marin. En effet, les ichtyosaures ont été découverts au début du XIXe siècle par Mary Anning et son frère alors que la jeune Britannique n'était âgée que de 12 ans. Elle a fait par la suite bien d'autres découvertes comme celle en 1821 d'un fossile de Plesiosaurus dolichodeirus, encore considéré de nos jours comme le spécimen type de cette espèce. C'est d'ailleurs ce qui lui vaudra d'être élue membre honoraire de la Geological Society of London en dépit des statuts sexistes de l'époque interdisant l'élection de femmes.

Le premier reptile marin fossile écossais

Les restes fossilisés de Dearcmhara shawcrossi sont décrits dans une publication du Scottish Journal of Geology. Rappelons que les ichtyosaures, bien qu'emblématiques de l'époque des dinosaures, n'en sont pas. Ces reptiles marins vivant dans les mers de l'époque et ressemblant superficiellement aux dauphins étaient des animaux à sang chaud donnant naissance à leur progéniture directement en mer et dont la taille pouvait aller de 1 à 20 mètres. Les restes d'individus retrouvés montre que Dearcmhara shawcrossi pouvait atteindre au moins quatre mètres de long. Il n'apparaît donc pas exceptionnel au premier abord.

Cette découverte est pourtant saluée car ce sont les premiers restes d'ichtyosaures et même de reptile marin spécifiquement écossais identifiés à ce jour. L'espèce apparaît donc pour le moment comme endémique. Il existe peu d'archives sédimentaires contenant des restes d'animaux marins datant du Jurassique moyen (qui s'étendait de -176 à -161 millions d'années environ). Les paléontologues vont donc disposer d'indices supplémentaires pour retracer l'histoire de la biosphère.

Selon les chercheurs, Dearcmhara shawcrossi côtoyait des requins plus petits que lui et qui pouvaient bien faire partie de son régime alimentaire. Dans les couches sédimentaires des régions émergées de l'île de Skye correspondant au Jurassique moyen, il a aussi été trouvé des os, des dents et même des empreintes appartenant à des dinosaures, parmi eux des sauropodes et des théropodes carnivores. Il n'est pas impossible que ces ichtyosaures aient pu se nourrir à l'occasion de certains de ces dinosaures, qu'ils se soient imprudemment aventurés dans des eaux peu profondes ou qu'ils y soient tombés par accident.

Ophthalmosaurus est un reptile marin du Jurassique et du Crétacé. Cet ichtyosaure respirait avec des poumons. Les petits, qui naissaient directement dans l'eau, devaient donc sortir du ventre de leur mère la queue la première et remonter rapidement en surface pour respirer à l'air libre pour la première fois. BBC Earth, YouTube