Le Pentagone a annoncé son intention de dépêcher en Europe des chasseurs-bombardiers furtifs F-35A Lightning II capables d'atteindre une vitesse de 1 930 km/h.
© Inconnu
« L'US Air Force enverra un petit nombre de F-35A en Europe pour des exercices programmés depuis longtemps. Au cours des semaines à venir, les avions prendront part à des exercices conjoints impliquant d'autres appareils américains et de l'Otan », indique le Pentagone dans un communiqué de presse.
L'envoi des avions s'inscrit dans le cadre d'un programme lancé par le passé par l'administration de Barak Obama dans l'objectif de rassurer les alliés européens de Washington face à la prétendue « menace russe ». Selon le Pentagone, les exercices permettront de démontrer les capacités opérationnelles des avions de cinquième génération. Dès le début des années 2020, les F35 devraient être stationnés en Europe de manière permanente.

Auparavant, les médias avaient annoncé que Washington envisageait de déployer ses avions de chasse F-35 au Proche-Orient en vue de combattre les djihadistes de Daech.

Lancé au début des années 1990, le programme F-35 est devenu le plus cher de l'histoire militaire américaine suite à de multiples problèmes et retards, avec un coût estimé à près de 400 milliards de dollars (377,4 milliards d'euros) pour le Pentagone pour à peine 2 500 appareils.