Avez-vous déjà entendu un de vos amis dire que la perte de son chien était plus douloureuse que la perte d'un de ses proches ? Cela vous est-il déjà arrivé de penser la même chose ? La société nous a conditionnés pour avoir honte de telles émotions, mais des chercheurs suggèrent qu'il est parfaitement justifié de ressentir un grand vide quand nous perdons un animal domestique.

© mundoperros.es

Un article récent du Business Insider nous en dit plus à ce propos. Il s'avère qu'il est normal pour nous de ressentir une immense douleur lorsque nous perdons un animal domestique, plus que quand nous perdons un ami proche voire un membre de notre famille. Pour de nombreuses personnes, la mort d'un animal domestique est comparable dans presque tous les aspects à celle d'un être proche. Cependant, il n'y a pas vraiment de rituel culturel qui nous permet de faire notre deuil.

© mundoperros.es
Quand un humain meurt, il y a la notice nécrologique, les cérémonies religieuses et les réunions familiales ou entre amis. Nous avons des jours de congé pour faire notre deuil, alors que quand un chien meurt, par exemple, nous devons faire face à cette situation difficile sans aucune considération semblable. La plupart des gens retrouvent leurs responsabilités habituelles immédiatement, sans aucun processus de deuil.

© mundoperros.es
Les propriétaires d'animaux domestiques sont d'accords pour dire que leur douleur est immense, excessive voire embarrassante. Après tout, "ce n'était qu'un chien". Le lien incroyable que nous formons avec nos chiens est négligé. Nos animaux nous donnent en permanence des réponses positives et nous adorent simplement pour les personnes que nous sommes. Ils ont aussi pour but de nous remonter le moral quand nous sommes tristes ou en colère. Il est donc tout à fait normal d'être dévasté quand ils nous quittent.

© mundoperros.es
Il y a aussi le fait que notre vie change quand un de nos animaux meurt. Notre routine change, puisque nous n'avons plus à nous lever tôt pour les promener, et ils ne nous accueillent plus quand nous rentrons chez nous après une longue journée au bureau. Pour de nombreuses personnes, leurs animaux leurs donnent une raison de vivre. Quand cette raison disparaît, le changement est draconien et il faut du temps pour s'adapter à notre nouvelle vie.

© mundoperros.es
Un autre fait intéressant mis en évidence par Business Insider, notre tendance à référer accidentellement un membre de notre famille en l'appelant du nom de notre chien. Cela prouve que nous plaçons nos chiens dans la même catégorie mentale que les autres membres de notre famille. Quand ils meurent, nous perdons un membre bien-aimé de notre famille. Il n'y a donc aucune raison d'avoir honte de ressentir une grande douleur lorsque nous perdons un de nos animaux domestiques.