© Sommerstoffel / Wikipedia
Si le dérèglement dû au réchauffement climatique cause des pics de chaleur par endroits, ce n'est pas le cas partout et en tout temps ! Selon les experts, la baisse de la force du Gulf Stream pourrait causer une baisse de la température en Europe de l'Ouest.

Pensiez-vous réellement voir un jour de la végétation tropicale dans notre pays grâce au réchauffement climatique ? En réalité ce n'est pas sur du tout, du moins dans un premier temps. En fait, nos étés pourraient même être plus frais qu'à l'accoutumée tout comme le reste des températures tout au long de l'année.

Cette situation pourrait être engendrée par le Gulf Stream (ou courant Atlantique Nord), un courant océanique se matérialisant dans le nord des Caraïbes puis se perdant dans l'océan Atlantique au niveau du Groenland après avoir longé les côtes européennes et les avoir réchauffées.

Ce phénomène apportant un peu de la chaleur des tropiques vers nos contrées se nomme circulation méridienne de retournement. Selon Jason Box, chercheur à l'Étude Géologique du Groenland, le Gulf Stream accuserait un affaiblissement après avoir été stable durant des milliers d'années. La cause de cet affaiblissement serait la fonte de la calotte polaire du Groenland, faisant baisser la salinité des eaux.

© NASA
« La perte de masse de la calotte glaciaire du Groenland imputable à l'homme semble bien freiner la circulation méridienne de retournement de l'Atlantique et cet effet pourrait s'amplifier si nous laissons les températures grimper davantage », indique l'expert.

Un autre scientifique, Stefan Rahmstorf, auteur d'une étude parue en 2015 ans la revue Nature Climate Change, explique « qu'une zone précise de l'atlantique nord se refroidit depuis un siècle alors que le reste de la planète se réchauffe. » Selon le chercheur, l'affaiblissement du courant Atlantique Nord serait source de refroidissement de l'Europe de l'Ouest, un phénomène qui aurait par ailleurs tendance à s'accélérer.

Les scientifiques sont arrivés à la conclusion suivante : il y aurait 50 % de chances pour qu'un refroidissement global se produise dans toute l'Europe de l'Ouest au cours du XXIe siècle. Les premiers effets importants pourraient alors se faire sentir dès la prochaine décennie. Les pays les plus touchés pourraient alors être les pays bordant l'Océan Atlantique qui verraient leur température baisser d'un ou deux degrés en moyenne.

Cet été, les températures sont prévues pour être anormalement basses pour la saison, est-ce le premier signe de l'arrivée du phénomène en question ?

Voici une vidéo courte publiée par le CNRS dans laquelle l'océanographe française Marie-Noëlle Houssais expliquait le phénomène il y a presque une dizaine d'années, preuve que le risque est connu depuis longtemps :


Sources : ConsoGlobe - National Geographic