L'ouragan Irma est passé en catégorie 4 et une zone allant des Caraïbes à la Floride se prépare aux terribles ravages que pourrait causer son passage dans la semaine. L'ouragan se dirigeait vers les îles Sous-le-Vent, au sud-est de Porto Rico, avec des vents soufflant à 215 km/h. Irma « va encore se renforcer au cours des 48 prochaines heures », a averti le Centre national des ouragans (NHC) basé à Miami, ajoutant qu'« il faut achever les préparatifs pour protéger les vies et les biens ».
© JeanSuriel
Irma
Selon les prévisions, Irma « passera près ou au-dessus de parties du nord des îles Sous-le-Vent ce soir et demain matin », a précisé le NHC. « L'ouragan devrait être à Cuba vendredi puis se diriger vers la Floride, indique le météorologue Gilles Brien, qui suit de près l'évolution du phénomène. Aucun ouragan d'une telle force n'a frappé les États-Unis depuis 100 ans. »

Moins de 10 jours après le passage de l'ouragan Harvey, qui a ravagé le Texas, le gouverneur de la Floride, Rick Scott, a déclaré « l'urgence » dans tout l'État afin de le préparer à l'arrivée de l'ouragan vers la fin de la semaine.

Urgence

« La catastrophe pourrait être pire que lors du passage de Harvey au Texas, car la concentration de richesses et d'infrastructures sur la côte Est est plus grande qu'à Houston », commente Gilles Brien.

Le météorologue ajoute que le passage d'Irma pourrait se traduire au Québec par des pluies et des vents violents au milieu de la semaine prochaine.

À Porto Rico, où l'on prévoit que l'ouragan passera demain ou jeudi, l'état d'urgence a été déclaré et la garde nationale, mobilisée.

L'île qui abrite une population de 3,4 millions de personnes dispose de 456 abris d'urgence pouvant accueillir un peu plus de 62 000 personnes.

Des alertes d'ouragan sont également en place pour les îles d'Antigua-et-Barbuda, Anguilla, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Saba et Saint-Eustache, où le passage d'Irma est attendu dans les 36 heures.

Provisions

En Guadeloupe, passée en vigilance météo orange cyclone, la population a été invitée par la préfecture à « se tenir informée » de l'évolution du phénomène.

Les habitants ont commencé à faire des provisions et, dans plusieurs grandes surfaces, les rayons de bouteilles d'eau sont vides.

Les préfectures des îles concernées ont diffusé des communiqués récemment indiquant les « consignes à la population » en cas de cyclone et « la liste des abris cycloniques ».