Éclater de rire permet de se sentir gai, détendu et optimiste. Ceci est loin d'être une simple impression : des études scientifiques ont démontré qu'en plus de stimuler la bonne humeur et la joie de vivre il a de vrais effets sur certaines pathologies plus ou moins graves.
Rire
© Inconnu
Riez !
Les services de pédiatrie de la plupart des hôpitaux ne font-ils pas appel à des clowns pour distraire et remonter le moral des enfants malades ? Quels sont les effets du rire ?

Le rire désinhibe : Avant toute chose, le rire est un moyen de communication quasi universel qui fait tomber les barrières entre les gens et crée immédiatement de la complicité entre les membres d'un petit groupe. En mettant à l'aise, en rendant de bonne humeur parce qu'il détend profondément, il a la faculté de "décoincer" même les plus timides qui osent ainsi se mettre en avant.

Le rire détend : Lorsqu'on rit, tout le corps se détend : les muscles des épaules se relâchent, les tensions nerveuses s'évanouissent et la pression artérielle diminue. Une minute de rire équivaut à quarante-cinq minutes de relaxation selon le docteur Rubinstein, neurologue et spécialiste du rire.


Le rire redonne le sommeil : Le rire est une solution pour éviter les somnifères : en effet, le rire libère de la sérotonine, un neurotransmetteur à l'action apaisante appelé "hormone du sommeil". Avant d'aller au lit, mieux vaut donc regarder une comédie, écouter un humoriste, que prendre des somnifères.

Le rire combat la dépression : C'est un excellent antidote contre la morosité, car il permet d'évacuer l'adrénaline et la noradrénaline, deux hormones responsables de la tristesse et des idées noires. En plus, il stimule la sécrétion d'endorphine, une hormone qui provoque une douce euphorie. Pour toutes ces raisons "chimiques", il est recommandé par les spécialistes de rire au moins un quart d'heure chaque jour pour voir la vie en rose !


Le rire stimule les défenses immunitaires : Il favorise l'augmentation de certains globules blancs (le NK : natural killer ) qui ont pour rôle de détruire les virus et bactéries entrant dans l'organisme.

Le rire facilite la digestion et le transit intestinal : Lorsqu'une personne rit, le diaphragme "sautille", ce qui agit sur tous les organes situés à proximité de lui, c'est-à-dire l'estomac, le foie, la rate et les intestins. Cette mini-gymnastique masse en profondeur les viscères, entraîne l'accélération du transit intestinal et booste la production de sucs gastriques, ce qui a pour effet de diminuer l'acidité de l'estomac et de faciliter la digestion.


Le rire diminue la douleur : En stimulant la production de catécholamines, une hormone qui apaise l'inflammation, il permet de réduire sensiblement l'intensité de la douleur, particulièrement au niveau des articulations.

Le rire protège le cœur : Lors d'un éclat de rire, les artères se dilatent, ce qui entraîne une diminution de la tension artérielle. De plus, les sécrétions biliaires du foie qu'il engendre, par le phénomène de massage qu'il entraîne, réduit le cholestérol apporté par l'alimentation. Ces deux phénomènes préviennent efficacement le durcissement des artères et protègent ainsi le cœur des maladies cardio-vasculaires.

Le rire est donc un véritable allié pour la santé. Reste à ne pas s'en priver, car des études ont montré que l'on rit de moins en moins : ainsi, en 1939, on passait dix-neuf minutes par jour à rire ; six minutes dans les années quatre-vingt et moins d'une minute en 2000 !