Des milliers d'habitants de l'île de Bali fuient les alentours du volcan actif Agung et les autorités pensent que leur nombre va croître. Environ 35.000 personnes ont été évacuées des alentours d'un volcan actif situé sur l'île touristique de Bali, en Indonésie, alors que l'activité sismique s'amplifie, a signalé l'agence de presse chinoise Xinhua, se référant aux représentants des autorités locales.
volcan
© REUTERS/ Antara Foto
Volcan actif Agung
Il s'agit du volcan Agung qui peut entrer prochainement en éruption. Le nombre d'habitants évacuant leurs maisons non loin du volcan a triplé depuis vendredi.

« Les opérations se poursuivent et nous nous attendons à ce que le nombre d'évacués continue d'augmenter », a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'agence nationale de gestion des catastrophes naturelles, Sutopo Purwo Nugroho.

Le volcan Agung, situé à quelque 75 kilomètres de la ville touristique de Kuta, gronde depuis le mois d'août. Les autorités recommandent de rester à plus de neuf kilomètres du cratère.


L'aéroport international de Denpasar, la capitale de Bali, qui accueille chaque année des millions de touristes, n'est pour le moment pas affecté. Mais les autorités aéroportuaires surveillent de près la situation et anticipent l'éventualité d'une fermeture.

Des bus et des trains ont ainsi été réquisitionnés pour transporter les passagers vers les aéroports de provinces voisines dans l'hypothèse d'une fermeture de celui de Bali en cas d'éruption.

Les secousses dans la zone volcanique étaient moins fréquentes dimanche mais plus puissantes que celles des jours précédents, a indiqué à l'AFP un vulcanologue de l'agence, Gede Suantika.

14 tonnes d'aide humanitaire ont déjà été acheminées dans les centres d'évacuation. Le gouvernement du pays a annoncé le niveau maximal de risque d'éruption. Les vulcanologues ont étendu la zone de risque, l'état d'urgence a été décrété jusqu'au 1er octobre.

L'Indonésie est située sur la « ceinture de feu » du Pacifique, où la collision de plaques tectoniques cause de fréquents séismes et une importante activité volcanique. En 1963, plus d'un millier de personnes avaient péri dans la dernière éruption de ce volcan.