Le bilan du violent séisme de magnitude 7,3 enregistré en Irak et en Iran s'est alourdi à au moins 328 morts et plus de 2.500 blessés dans la province iranienne de Kermanshah, rapporte lundi l'agence de presse iranienne Isna, citée par Reuters.

© Press TV
Au lendemain du séisme dévastateur qui a ébranlé dimanche soir le nord-est de l'Irak ainsi que l'Iran, causant de nombreux dégâts, le bilan humain ne cesse de s'alourdir ...
Le bilan risque de s'alourdir encore à mesure que les secours atteindront des zones reculées de la province, indique un médecin à Isna. Le Croissant rouge de l'Irak a pour sa part indiqué que huit personnes avaient été tuées en Irak et au moins 400 autres blessées.

Selon l'Institut géologique américain ( USGS), la secousse a été enregistrée à une profondeur de 25 km à une trentaine de km au sud-ouest de la ville d'Halabja, dans une zone montagneuse de la province irakienne de Souleimaniyeh.

Le séisme a été ressenti dans plusieurs provinces du pays, mais c'est celle de Kermanshah, située le long de la frontière avec l'Irak, qui a été la plus durement touchée. Un deuil de trois jours y a été décrété.

La secousse a également été ressentie en Turquie où ni dégâts ni victimes n'ont été enregistrés, selon les autorités.