Environ 100.000 personnes habitant près du Mont Agung, un volcan qui gronde depuis plusieurs jours sur l'île de Bali, haut lieu du tourisme indonésien, doivent évacuer les lieux, ont déclaré lundi les autorités qui mettent en garde contre les risques d'éruption.
vvvvvv

Volcan Agung
Environ 40.000 personnes ont déjà quitté leurs habitations proches du volcan mais ce chiffre doit plus que doubler, alors que le Mont Agung crache d'énormes nuages de fumée, selon l'Agence indonésienne de gestion des catastrophes.

Les autorités indonésiennes ont décrété lundi matin l'alerte maximale à Bali en raison des émissions de cendres et de fumées du volcan Agung à Bali, faisant craindre une éruption imminente. L'aéroport international de Denpasar a été fermé pour une période de 18 heures au moins. Tous les vols ont été annulés, et les passagers sur le tarmac ont dû retourner vers l'aéroport. Il est estimé que 50.000 passagers utilisent l'aéroport chaque jour et seront donc bloqués à Bali avant la reprise des vols. L'aéroport international de l'île voisine, Lombok vers laquelle les cendres se dirigent, a aussi été fermé.

La dernière éruption du volcan Agung, en 1963, avait fait 1.600 morts. Plus de 120 volcans sont en activité en Indonésie, qui est située sur la "ceinture de feu" du Pacifique.