En analysant des échantillons, pris à la surface du segment russe de la Station spatiale internationale, les scientifiques ne s'attendaient certainement pas à faire face à des « hôtes » inattendus venus de l'espace. Il s'agit, en réalité, de bactéries vivantes qui se sont accrochées sur l'ISS au cours de son long voyage.
isssss
© Inconnu
L'ISS
Lorsqu'ils quittent l'ISS pour sortir dans l'espace, les astronomes font des prélèvements sur la partie extérieure de la station avec des tampons de coton, notamment dans les endroits où l'essence s'accumule, a expliqué le cosmonaute russe, Anton Chkaplerov. Les échantillons prélevés sont, par la suite, ramenés sur Terre.

« Et maintenant on a découvert sur ces tampons des bactéries qui n'y étaient pas au moment du lancement du module de l'ISS. Donc, ils sont venus de quelque part dans l'espace pour s'installer sur la partie extérieure du revêtement de la station. Pour le moment, elles sont soumises à l'analyse et il semblerait qu'elles ne représentent pas de danger », a-t-il affirmé.

M.Chkaplerov a également indiqué que des bactéries « terrestres » transportées accidentellement depuis la Terre se sont retrouvées parmi le matériel destiné à être analysé sur l'ISS dans les conditions de l'espace libre. Elles ont réussi à survivre dans l'espace sur la partie extérieure de l'ISS malgré le fait que pendant trois ans elles se trouvaient dans les conditions du vide interplanétaire avec des températures allant de -150°C à +150°C.