cold, wind
© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Une vague de froid sibérienne doit frapper la France à partir du 25 février.
Dès le 25 février, l'hiver deviendra encore plus rude en France, avec une nouvelle chute du mercure, due à un phénomène appelé le «Moscou-Paris», un grand froid venu de Sibérie. Mais des internautes facétieux ont décelé sa véritable origine...

Encore un coup des Russes ?! Si le journal allemand Bild pensait récemment prouver une ingérence russe dans la politique allemande en se basant sur un canular, en France, des internautes semblent avoir démasqué un assaut du Kremlin contre l'Europe de l'Ouest tout entière. Et pas des moindres : la fameuse vague de froid Moscou-Paris. Venue de Sibérie, celle-ci doit s'abattre sur la France dès le 25 février, provoquant une nouvelle chute des températures : en début de semaine, elles devraient ainsi atteindre jusqu'à -10°C, soit jusqu'à 11 degrés en-dessous des normales, selon l'AFP.

Un phénomène pour le moins inquiétant, et comme par hasard originaire de Russie, comme ne manquent pas de le souligner des internautes vigilants. «Vague de froid : Venue de Moscou, on a enfin la preuve de l'ingérence russe», proclame ainsi un utilisateur de Twitter, qui ne perd pas le nord.
Vague de froid :
Venue de Moscou, on a enfin la preuve de l'ingérence russe dans le climat

- Thierry (@Rienenor) 22 février 2018
Validant cette ingénieuse théorie, un autre internaute se pose légitimement la question de savoir ce que font les services de «contre-espionnage» français face à cette menace climatique russe...
Après les élections, ingérence Russe sur le climat français. Mais que fait le contre-espionage. 😉 #climat#froid#neige

- Dod1 (@kdoed1) 24 février 2018
Poutine a dû passer un pacte avec le diable. Espérons que Paris répliquera en leur envoyant un ouragan depuis l'Elysée
France Info rappelle sur les réseaux sociaux que la masse d'air froid provient de Moscou ? Un internaute, au fait des arcanes du pouvoir, lit entre les lignes : «Moscou (sous-entendu le Kremlin) nous envoie une vague de froid terrible et sans précédent. Poutine a dû passer un pacte avec le diable. Espérons que Paris répliquera en leur envoyant un ouragan depuis l'Elysée».
La cellule investigation de @FranceInfo a encore frappé : #Moscou (sous-entendu le Kremlin) nous envoie une vague de froid terrible et sans précédent. #Poutine a du passer un pacte avec le diable.
Espérons que #Paris répliquera en leur envoyant un #ouragan depuis l'Elysée https://t.co/o0VeSTAEQU

- barababor φ🔻🌿 (@fleuteu) 23 février 2018
L'identité du chef d'orchestre de cette attaque thermique n'échappe pas non plus au journaliste Jack Dion, de Marianne : «Un coup de ce diable de Poutine», pour sûr. «On s'étonne que l'Union Européenne n'ait pris aucune nouvelle sanction contre la Russie en riposte à cette agression délibérée du Kremlin», poursuit-il, narquois.
La vague glaciale qui va frapper la France a été baptisée « Moscou-Paris », preuve qu'il s'agit bien d'un coup de ce diable de Poutine. On s'étonne que l'Union Européenne n'ait pris aucune nouvelle sanction contre la Russie en riposte à cette agression délibérée du Kremlin.

- Dion Jack (@DionJack2) 23 février 2018
Face à la multiplication de ces éléments troublants, ni l'Elysée, ni Bruxelles, ni l'OTAN, ni Washington n'ont encore réagi...