An aerial photo shows cars and trucks buried in snow and stranded on Route 8 in Sakai, Fukui Prefecture, on Wednesday.
© KYODO
Une photo aérienne montre des voitures et des camions ensevelis dans la neige et échoués sur la route 8 à Sakai, préfecture de Fukui, mercredi.
L'ouest du Japon vient de traverser son hiver le plus froid depuis 32 ans.

La température moyenne était inférieure de plus de 2°C à la normale et les conditions étaient parfois extrêmes.

Le 6 février, plus de 1 000 véhicules ont été bloqués par une neige abondante dans la préfecture de Fukui, dans l'ouest de Honshu. Ceux qui étaient coincés devaient être dégagés par les militaires.

Après une réunion lundi, l'Agence météorologique japonaise a déclaré que La Nina était responsable des conditions météorologiques anormales.


Commentaire : Donc... quand il fait très froid, c'est La Nina qui en est la cause, et quand il fait très chaud, c'est le réchauffement climatique ?


La Nina est également susceptible d'avoir déclenché les inondations actuelles dans le Queensland, en Australie.

Une zone de basse pression lente et mouvante a provoqué des pluies torrentielles dans l'ouest du Queensland, qui sont restées dans la région pendant la semaine dernière.

Certaines parties de l'état ont enregistré jusqu' à 400 mm de pluie, dépassant largement la moyenne mensuelle de 50 mm.

La ville de Winton a reçu plus de pluie au cours des trois derniers jours que l'année dernière. Un total de 228mm de pluie a été enregistré en 72 heures jusqu' à 9h mardi, mais au cours des 12 mois précédents, seulement 120mm sont tombés.

Ce temps pluvieux est typique de La Nina, qui apporte généralement une augmentation des précipitations dans l'est et le nord de l'Australie. Malgré les inondations qu'elle a causées, la pluie est très bienvenue car de nombreuses parties du Queensland sont actuellement en proie à une sécheresse.

D'autres pays sont également en alerte pour des conditions météorologiques difficiles.

Les météorologues thaïlandais préviennent que la saison des pluies devrait commencer plus tôt que d'habitude et apporter des précipitations supérieures à la moyenne.

Certains prédisent même que cette saison pourrait ressembler à celle de 1995, la plus humide de toute l'histoire de la Thaïlande.

L'Inde et la moitié orientale de l'Afrique australe sont d'autres endroits qui pourraient recevoir plus de pluie que d'habitude.

La Nina apporte souvent une mousson indienne au-dessus de la moyenne, alors qu'une pluie plus abondante en Afrique australe frappée par la sécheresse pourrait sauver des vies.

Les conditions météorologiques de La Nina devraient s'améliorer entre mars et mai, mais l'effet sur le climat mondial pourrait bien persister pendant quelques mois supplémentaires.

Traduction Sott