La fonte des neiges est tardive cette année et les toits des chalets doivent encore supporter le poids des couches successives de neige. A Bonneval-sur-Arc en Haute-Maurienne, il y a 2m50 sur les toits en lauzes et certains commencent à en souffrir.

Bonneval 2018
© Radio France - Caroline Pomes
Près de 2m50 de neige sur les toits des maisons de Bonneval.
A Bonneval-sur-Arc, village de Haute-Maurienne, à la frontière italienne, les 250 habitants ont l'habitude des hivers et des mètres de neige dans leurs petites rues. Mais cette année, il est tombé 9m50 de neige dans le village, un record. Et la fonte commence à peine, avec un mois de retard alors que quelques flocons devraient encore tomber ce jeudi soir, selon Météo France. Certaines toitures commencent à souffrir.

2m50 de neige sur les toits

Le printemps est officiellement là mais les températures ne suivent pas. A Bonneval-sur-Arc, la neige se maintient dans les rues et surtout sur les toits. Un chalet s'est effondré le week-end du 7 avril sous le poids des couches successives de neige.

Bonneval
© Radio France - Dominique Cazenove
Un chalet dont la charpente était très vieille s'est effondré sous le poids de la neige.
Heureusement, il était inhabité. Pour certains Bonnevalins dont les charpentes de maison sont un peu vieilles, il a fallu déneiger les toits au fur et à mesure cet hiver. La mairie surveille de près l'avancée de la fonte.
"C'est impressionnant ces toits mais ce qui va nous causer le plus de problèmes c'est quand toute cette neige va fondre. L'eau va infiltrer les maisons puisqu'elle n'aura pas de place pour se vider." - Gabriel Blanc, maire de Bonneval.
Bonneval
© Radio France - Caroline Pomes
9m50 de neige sont tombés cet hiver à Bonneval.
Le maire de Gabriel Blanc ne peut pas intervenir sur les toits des maisons privées mais il demande aux habitants de prendre conscience que pour certaines toitures, mal entretenues ou trop vieilles, il peut y avoir des risques. Certaines toitures ont d'ailleurs déjà été déneigées.

Bonneval
© Radio France - Caroline Pomes
Des escaliers ont été creusés dans la neige pour entrer dans les chalets.
Mais le maire redoute plus la fin du mois d'avril. "Ce qui va nous causer le plus de problèmes c'est quand toute cette neige va fondre. L'eau va infiltrer les maisons puisqu'elle n'aura pas de place pour se vider. Les rues seront encore pleines de neige."