Asteroids
© NASA
Les cinq astéroïdes survoleront la Terre environ dix fois plus loin que la Lune, mais à une vitesse fulgurante.
La Terre connaîtra un certain nombre d'alertes (relativement) rapprochées en une journée, car la NASA rapporte qu'un total alarmant de cinq astéroïdes se précipitera vers - mais heureusement pas tout à fait à - notre planète.

Le Center for Near Earth Object Studies du Jet Propulsion Laboratory de la NASA en Californie publie une liste complète des roches spatiales qui valent la peine d'être surveillées, simplement pour se préparer à toute collision potentielle au niveau de l'armageddon ou de l'extinction. La taille de ces roches peut varier de quelques mètres de long à des astéroïdes plus proches des gratte-ciel.

La série de passages de roches spatiales commence à 10:29 UTC dimanche alors que l'astéroïde 2013 US3, voyageant à une vitesse respectable de 7,69 km/s (27 646 km/h) avec un diamètre compris entre 160 et 360 mètres, nous dépasse. A titre de comparaison, la Tour Eiffel mesure 324 mètres du sol à la pointe.

Viennent ensuite les astéroïdes 2018 GO4 GO4 et 2018 GY1, qui devraient nous dépasser à 12h34 et 18h20 UTC respectivement.

L'astéroïde 2018 GO4 mesure environ 30-68 mètres (entre trois et six autobus scolaires) et a une vitesse rapide de 8,57 km/s. Pendant ce temps, 2018 GY1, d'autre part, ne traînera pas longtemps autour de notre bois galactique étant donné qu'il voyage à 16,69 km/s, malgré ses 100 et 230 mètres de diamètre.

L'astéroïde 2028 FV4 à 19:13 UTC (à 6,52 km/s), suivi deux heures plus tard par JR100 à 21:15 UTC (7,68 km/s), tous deux d'un diamètre d'environ un Boeing 747 (entre 60 et 71 mètres). Heureusement, les roches sont projetées pour nous dépasser à une distance relativement sûre de 3 870 720 km (environ 10 fois plus loin que la lune ne l'est de la Terre), donc nous n'avons pas à trop nous inquiéter.

Si des roches spatiales similaires s'approchent un peu trop près, pour le confort, la NASA travaille sur des moyens inventifs pour s'assurer que nous ne suivions pas le même chemin que les dinosaures, y compris des détonations nucléaires et des coups de laser intenses.

Traduction SOTT. Source.