Des centaines de retraités défilent ce 14 juin à Paris et en province à l'appel de plusieurs syndicats. En ligne de mire : les décisions du gouvernement concernant leur pouvoir d'achat, notamment la hausse de la CSG pour certains retraités.

retraite
© Inconnu
Les retraités sont fâchés, et avec raison

Commentaire : Toute la vie à travailler et à payer ses impôts pour en arriver à ne pas joindre les deux bouts de la chandelle au moment de la retraite. Que se passe-t-il dans la tête de ces chefs d'Etat qui dépensent des milliards de euros pour l'armement, gagnent d'autres milliards de euros en vendant de l'armement militaire, et oublient complètement les retraités ? Les gens sont vraiment fatigués de voir ce spectacle absolument honteux de nos politiciens qui eux vivent dans l'opulance. A quoi sert un politicien à part de s'occuper du bien-être de ses concitoyens ? Comment se fait-il qu'il fasse tout le contraire ? Il y a-t-il un plan derrière cette façon honteuse d'agir ? On avait promis que nous entrerions dans l'ère du "loisir", au 21ème siècle. La bonne farce. Le loisir oui, de crever à petit feu. Encore une fois on nous a menti.


Les retraités manifestent ce 14 juin dans plusieurs villes de France à l'appel de neuf organisations syndicales (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR-PP, LSR, Ensemble et Solidaires-UNRPA), pour protester contre la politique du gouvernement et la baisse de leur pouvoir d'achat.

A Paris, la manifestation part de la place de l'Opéra pour rejoindre celle de la République. A Marseille, plusieurs centaines de personnes se rassemblent vers le rond-point du Prado. A Montpellier, ils sont plusieurs centaines à défiler. Petites retraites, pouvoir d'achat des retraités, hausse de la Contribution sociale généralisée pour certaines retraites : les remontrances envers le gouvernement sont nombreuses.

La conseillère de Paris et membre du Parti de gauche, Danielle Simonnet, est présente dans le cortège parisien. « Retraites des sénateurs pour tou.te.s » est inscrit sur un panneau brandi à ses côtés.



« Macron : détrousseur des petits vieux et des petites vieilles », peut-on lire sur cette pancarte brandie par un retraité dans le cortège parisien.


De nombreux syndicats sont présents dans la manifestation aux côtés des retraités.