People look for chondrites in China
© Dai Zhenhua/For China Daily
Les gens sont à la recherche de chondrites dans un champ de canne à sucre du village de Manlun, dans la province du Yunnan, lundi.
Une analyse récente révèle que des chondrites - des météorites pierreuses non métalliques - qui ont frappé le Xishuangbanna, une province du Yunnan dans le sud-ouest de la Chine, il y a environ deux semaines, ont 4,5 milliards d'années - presque le même âge que le système solaire.

L'analyse a été effectuée par Xu Weibiao, scientifique en chef de l'Observatoire de la Montagne Pourpre de l'Académie chinoise des sciences, après qu'il ait reçu par livraison spéciale l'une des 200 météorites trouvées à Xishuangbanna le 11 juin.

Au microscope électronique, on peut voir des masses sphériques dispersées aléatoirement sur la surface de l'échantillon de météorite.

Ce sont des chondrules, que l'on ne trouve pas dans les roches de la terre mais qui sont uniques à la météorite. Sa formation remonte à il y a 4,5 milliards d'années, alors que le soleil n'était qu'une grande nébuleuse - une masse de gaz et de poussière, a expliqué Xu.

Il a dit que parfois des particules de poussière peuvent être fondues par la haute température instantanée générée par la foudre et le tonnerre dans une nébuleuse, puis se solidifier en boules. Combinées à d'autres particules de poussière, les boules deviennent des étoiles. Lorsque les étoiles entrent en collision, des morceaux de roches sont lâchés dans l'espace. Une partie de ces roches de l'espace tombe sur la terre et deviennent finalement des chondrites.

L'étude a également révélé que la météorite provient de la ceinture d'astéroïdes entre les orbites de Mars et de Jupiter.

La chondrite testée est d'une grande valeur scientifique car elle n'est pas encore affectée par l'environnement terrestre et fournit des informations complètes sur les astéroïdes dans le système solaire, a ajouté Xu.

Une demande de nomenclature pour la météorite a été soumise à la Meteoritical Society par Xu sous le nom de "Mangui", un village de Xishuangbanna où la majeure partie de la roche spatiale est tombée.