Mystery of why Stone Age villagers spent so much time underwater Abnormal ear bones are a hallmark of time spent underwater
© Ozgur Ayaydin/Anadolu Agency/Getty Images
Mystère sur la raison pour laquelle les villageois de l'âge de pierre ont passé tant de temps sous l'eau. Des os d'oreille anormaux sont une caractéristique du temps passé sous l'eau.
C'est un mystère de l'âge de pierre : pourquoi un tiers des habitants d'un ancien village loin de la mer ont-ils développé une condition que l'on rencontre aujourd'hui chez les surfeurs passionnés ?

Il n'y a pas de réponse évidente - mais l'étrange prévalence de « l'oreille du surfeur » dans l'ancienne communauté pourrait jeter un nouvel éclairage sur la façon dont les humains vivaient juste avant la révolution agricole.

Körtik Tepe, un site dans l'est de la Turquie, a été occupé pour la première fois il y a 12 400 à 11 250 ans. C'était une époque de changements sociaux massifs, lorsque les chasseurs-cueilleurs itinérants ont commencé à vivre dans des villages permanents.

Nous savons très peu de choses sur la vie de ces premiers villageois, si ce n'est qu'ils ont continué à chasser et à récolter de la nourriture plutôt que de cultiver la terre. Pour en savoir plus, une équipe dirigée par Yılmaz Erdal de l'Université Hacettepe à Ankara, en Turquie, a examiné 128 squelettes enterrés sur le site.

Quelque 39 adultes - 48 % de la population adulte - avaient une croissance osseuse anormale dans au moins une oreille, et l'affection a également été observée chez six des 16 enfants dont on estime qu'ils sont morts entre leur 6e et leur 12e anniversaire.

Aujourd'hui, la plupart des chercheurs affirment que ces croissances osseuses sont le signe d'une exposition régulière à l'eau froide : on les voit chez les trois quarts des surfeurs passionnés, ce qui explique probablement pourquoi les croissances osseuses ont été surnommées "oreille du surfeur".

L'oreille du surfeur a déjà été signalée dans d'anciens squelettes, mais une prévalence aussi élevée est pratiquement inconnue. "La fréquence de près de 50 pour cent dans l'échantillon adulte est étonnamment élevée", dit Sébastien Villotte de l'Université de Bordeaux à Talence, en France.

Il semble probable que les gens de Körtik Tepe plongeaient régulièrement dans les rivières froides avoisinantes - peut-être, dit Villotte, parce que le poisson ou d'autres ressources aquatiques constituaient une part importante de leur alimentation.

Ça a l'air suspect

Mais Ian Kuijt de l'Université de Notre Dame, Indiana, n'est pas convaincu par cette explication de pêche, étant donné qu'il est parfaitement possible de pêcher sur les rives des rivières. "Il est peu probable qu'ils aient plongé pour trouver du poisson, dit-il.

Reuven Yeshurun à l'Université de Haïfa, Israël, fait aussi des objections à cette idée de pêche. "Körtik Tepe est l'un des plus riches premier établissement permanent de la région", dit-il. "Ce que nous n'avons pas, c'est une preuve solide pour la pêche comme aliment de base."

Relativement peu d'arêtes de poisson ont été trouvés sur le site, dit-il, et les niveaux d'azote dans les os humains ne correspondent pas à un régime aquatique.

Alors, qu'est-ce qui a bien pu se produire ? L'équipe d'Erdal pense que les anciens passaient beaucoup de temps dans les eaux froides des rivières avoisinantes pour rester propres, ou même simplement pour se divertir. "Ils auraient certainement pu s'adonner à la natation et à la plongée, une activité de loisir que nous n'associons jamais vraiment avec les gens de l'âge de pierre ", dit Yeshurun.

Kuijt pense que plusieurs facteurs ont pu encourager les anciens à passer autant de temps dans l'eau. "La natation, le bain, le jeu, les soins personnels sont tous des contributeurs possibles ", dit-il.

"Ces villages n'auraient pas été des endroits propres ou sains -[bien que] je ne suis pas sûr que cela puisse être poussé pour justifier le recours plus fréquent à la baignade."

Quelle qu'en soit l'explication, on s'accorde à dire que les nouvelles découvertes offrent un aperçu fascinant - bien qu'encore déroutant - de la vie juste avant la révolution agricole. "Il est inhabituel d'avoir cette perspective détaillée dans les premiers villages ", a expliqué Kuijt.

Traduction Sott.net de source