asteroids in solar system
© YouTube / NASA
Animation montrant des astéroïdes dans le système solaire entre le 1er janvier 1999 et le 31 janvier 2018.
Une nouvelle animation fascinante - et alarmante - de la NASA démontre à quel point l'augmentation du nombre d'astéroïdes géocroiseurs entrant dans notre système solaire au cours des 20 dernières années a été spectaculaire.

La vidéo, basée sur les données recueillies par le Center for Near-Earth Object Studies, montre l'énorme déferlement de roches de l'espace vers le système solaire intérieur.

Les objets géocroiseurs sont des astéroïdes et des comètes en orbite à moins de 121 millions de milles (195 millions de km) du Soleil et à moins de 30 millions de milles de l'orbite de la Terre autour de notre étoile.


Les données du 1er janvier 1999 à la fin janvier 2018 montrent l'augmentation spectaculaire des découvertes d'astéroïdes dans le système solaire. La couleur bleue représente les astéroïdes proches de la Terre, tandis que l'orange indique les astéroïdes de la ceinture principale entre les orbites de Mars et de Jupiter.


Les images commencent avec de faibles taches autour du système solaire en 1999 avant de devenir plus distinctes au cours de la prochaine décennie - et finalement d'essaimer le voisinage de la Terre en 2018.

La NASA a établi, ce qui est maintenant connu sous le nom de Center for Near-Earth Object Studies en 1998 après qu'une frénésie médiatique entourant la découverte de l'astéroïde NEO 1997 XF11 a suggéré que la Terre était condamnée.

"Jusqu'à ce jour, nous avons encore des questions sur les chances que le XF11 ait un impact en 2028 ", a déclaré Paul Chodas, directeur de CNEOS. "Il n'y a aucune chance que XF11 ait un impact sur notre planète cette année-là, ou pour les 200 prochaines années."

Quelque 18 000 objets géocroiseurs ont été détectés, soit un taux de découverte d'environ 40 par semaine, sur une population de roches spatiales que l'on croit se compter par millions. Le programme d'observation des objets géocroiseurs doit encore atteindre l'objectif ambitieux fixé par le Congrès de trouver 90 % des objets géocroiseurs de 140 m et plus d'ici la fin de 2020.

Traduction Sott.net de source.