Geminid meteor fireball over Mojave Desert
© Wally Pacholka
Illustration : une boule de feu de météorite géminide au-dessus du désert de Mojave.
Une mystérieuse boule de feu qui a explosé avec la puissance d'une petite bombe nucléaire décelée non loin de la base aérienne américaine au Groenland a alerté un explorateur spatial de la NASA. Un autre a appelé au calme, disant que ce n'est pas une frappe russe.

Le curieux tweet a été publié par Ron Baalke, un astronome du Jet Propulsion Laboratory de la NASA, à la fin juillet. "Une boule de feu a été détectée au-dessus du Groenland le 25 juillet 2018 par des capteurs du gouvernement américain à une altitude de 43,3 km ", écrit-il. L'énergie de l'explosion a été estimée à 2,1 kilotonnes.


L'information sur les flotsam cosmiques a également interpellé le chercheur Hans Kristensen, directeur du Nuclear Information Project de la Federation of American Scientists. Il a dit que le "météore" a explosé "au-dessus du radar d'alerte rapide des missiles à la base aérienne de Thule, la base américaine la plus septentrionale, qui opère sur l'île depuis les années 1940.


Le scientifique n'a pas laissé passer l'occasion pour une blague "c'est les Russes qui l'ont fait". "Nous sommes toujours là, alors ils ont correctement conclu qu'il ne s'agissait pas d'une première frappe russe ", a-t-il écrit, notant qu'" il y a près de 2 000 bombes nucléaires en état d'alerte, prêtes à être lancées ".

Les disciples de Kristensen, cependant, n'ont pas poussé un soupir de soulagement. A contrario, le message a déclenché des tweets de personnes perplexes :

« Si je comprends bien, si le météore avait été incorrectement identifié, il aurait déclenché le lancement de 2.000 bombes ? »

« Un jour bientôt, nous allons tous mourir d'une erreur de calcul. »
« Alors.... on rencontre notre créateur ? Je suis prêt.»
Traduction Sott.net de source.