Money
© Dado Ruvic/Reuters
Jean-Claude Trichet, l'ancien patron de la BCE, commence à avoir peur, et tient à se defausser de toute responsabilité en cas de nouvelle explosion de Wall Street. Je rappelle que c'était le même qui nous disait entre 2009 et 2012 que tout allait bien et que nous n'avions pas de raison de nous inquiéter vu que des gens très sérieux comme lui tenaient les manivelles du système bancaire, RAISON POUR LAQUELLE LA FRANCE DEVAIT RENDRE SON AUTORITE SUR LES BANQUES FRANCAISES A BRUXELLES.

C'est important de le rappeler.

Or, le fait que Bruxelles pilote les banques n'a rien changé, les effets nucléaires de la crise de 2008 continuent leur déstruction sur le grand tissu économique.

Du coup, cette fois, il nous dit à l'avance "Attention, Wall Street va exploser à nouveau".

Trop tard Jean-Claude, toi et tes amis grands banquiers vous êtes grillés, discrédités !!!

Et dans la même semaine, le célèbre quant de la JP Morgan Marko Kolanovic (chef des produits dérivés, donc le remplaçant de Blythe Masters) a déclaré sur CNBC que :

1) nous aurons des baisses soudaines du Dow Jones parce que ce sont des robots qui achètent et vendent, et
2) le monde est face à une crise massive de liquidités qui entraîneront des remous sociaux jamais vus depuis 50 ans.

"One day the bull market will end. And when the crash comes, machines will play a starring role. So says Marko Kolanovic, which should surprise nobody. The JP Morgan Chase. derivatives strategist has warned for years about structural risks tied to quant traders, electronic market makers and passive funds. The 43-year-old New York University PhD is one of about 50 analysts at the bank who contributed to a 170-page retrospective on the 2008 financial crisis. His section is titled, "What will the next crisis look like?"
"Un jour, le marché haussier se terminera. Et quand le crash arrivera, les machines joueront un rôle de premier plan. C'est ce que dit Marko Kolanovic, ce qui ne devrait surprendre personne. Le stratège des produits dérivés de JP Morgan Chase. met en garde depuis des années contre les risques structurels liés aux traders quantiques, aux teneurs de marché électroniques et aux fonds passifs. Ce docteur de 43 ans de l'Université de New York est l'un des quelque 50 analystes de la banque qui ont contribué à une rétrospective de 170 pages sur la crise financière de 2008. Sa section s'intitule "À quoi ressemblera la prochaine crise ?"
"We will call this hypothetical crisis the Great Liquidity Crisis" he wrote ... However, timing of this potential crisis is uncertain. This is similar to the 2008 GFC, when those that accurately predicted the nature of the GFC started doing so around 2006."
"Nous appellerons cette crise hypothétique la Grande Crise de Liquidité" écrit-il... Toutefois, le moment de cette crise potentielle est incertain. Cette situation est semblable à celle de 2008, alors que ceux qui avaient prédit avec précision la nature de la GFC ont commencé à le faire vers 2006.
lire ici Bloomberg par exemple.