The Australian Square Kilometre Array Pathfinder (ASKAP) Telescope
© ASKAP
Le télescope australien "Square Kilometre Array Pathfinder" (ASKAP).
Des astronomes australiens ont découvert une vingtaine de nouvelles sources de sursauts radio rapides connus, des signaux inexpliqués provenant de galaxies lointaines.

Des chercheurs australiens ont récemment annoncé qu'ils ont découvert une vingtaine de sursauts radio rapides provenant de galaxies lointaines et voyageant dans l'espace depuis des milliards d'années.

Les sursauts radio rapides (FRB pour Fast Radio Bursts en anglais) sont l'un des phénomènes les plus mystérieux de l'univers. Il s'agit de flashs d'une durée de quelques millisecondes durant lesquels est libérée autant d'énergie que le Soleil en émet en une journée. Ils ont été repérés pour la première fois en 2007, alors que des astronomes analysaient les archives de données collectées par le télescope australien Parkes.

Pour certains, ces sons pourraient être émis par une intelligence extraterrestre. Des scientifiques de l'Université d'Harvard ont ainsi suggéré l'année dernière qu'il pourrait s'agir de fuites provenant de larges émetteurs qui envoient des sons à travers l'univers. Pour d'autres, les sursauts radio rapides proviendraient plutôt de trous noirs ou d'étoiles denses entrant en collision. Quoi qu'il en soit, les chercheurs ont désormais bien plus de matière à étudier pour tenter de découvrir d'où ils proviennent.

Origine de l'univers

"Nous ignorons encore dans quelles galaxies exactement et dans quelles parties de l'univers surviennent ces sursauts. Quand les versions intégrales du SKA (Square Kilometre Array, le plus grand télescope du monde) et de l'ASKAP (Australian Square Kilometre Array Pathfinder) seront mises en service, nous pourrons localiser leur position avec une précision jusqu'au millième de degré. Cela devrait suffire pour comprendre d'où, concrètement, provient chaque sursaut", a déclaré Ryan Shannon, chercheur à l'Université de technologie Swinburne de Melbourne.

En localisant la source précise de ces sursauts radio rapides, les scientifiques pourront peut-être les relier à une galaxie en particulier et en apprendre plus sur leur origine. Ils espèrent également en découvrir davantage dans les années à venir. Les FRB pourrait être le moyen de comprendre l'univers primitif - les sons ayant été envoyés alors qu'il était beaucoup plus jeune qu'aujourd'hui.