snow, France,2018
© Vidéo Eveil de la Haute-Loire
L’arrivée de la neige a semé la pagaille sur les routes de Haute-Loire. (Capture d’écran).
Plusieurs centaines de « naufragés » de la route ont été pris en charge dans des centres d'hébergement dans la nuit de lundi à mardi.

La neige a piégé plus de 2000 véhicules sur les routes du Massif central dans la nuit de lundi à mardi, après un brutal épisode neigeux.

Alors que plus de 200 000 foyers étaient toujours sans électricité en France ce mardi matin, Météo France a abaissé le nombre de départements en vigilance orange. Le point sur la situation.

Plus que 5 départements en vigilance orange neige-verglas. Ce mardi à 10 heures, Météo France a abaissé le nombre de départements en vigilance orange de 17 à 5.

Il s'agit des Ardennes, de l'Aube, de la Côte-d'Or, de la Marne et de la Haute-Marne.

Automobilistes piégés. En tout, 1250 poids lourds et 700 voitures restaient immobilisés mardi matin sur différents axes du Massif central, selon la gendarmerie.

Cette nuit, 950 personnes en Haute-Loire et 200 dans la Loire, bloquées sur les routes, notamment sur la RN 88 entre Saint-Etienne et Le-Puy-en-Velay, ont été hébergées dans des centres d'urgence, selon les préfectures.

Les conditions de circulation étaient également « très difficiles » sur l'A89 et l'A72, selon Vinci Autoroutes. Sur l'A89, au niveau de Thiers, 40 poids lourds qui bloquent la chaussée étaient en cours d'évacuation, a indiqué la préfecture du Puy-de-Dôme.


La préfecture de la Loire a annoncé que 200 personnes avaient été prises en charge dans des centres d'hébergement d'urgence à Firminy, Saint-Étienne ou encore Noirétable.

Le trafic ferroviaire entre Lyon et Saint-Etienne a également été perturbé. Selon Le Progrès, 500 voyageurs se sont retrouvés sans train lundi en fin de soirée, passant la nuit dans des rames de TGV.

Plusieurs routes départementales (RD 500, RD 15, RD 44, RD 46 et RD105), ainsi que sur une partie de la RN 88 étaient concernées.

Ces véhicules « non équipés bloqués au bord de la route empêchent ou contrarient l'accès des moyens de déneigement et de secours », déplorait la préfecture.


Des hébergements d'urgence ont été ouverts pour accueillir les personnes dont les véhicules ne sont pas en état de circuler.

Plus de 200 000 foyers sans électricité. Mardi matin, 195 000 foyers étaient privés d'électricité en France (hors Corse) après les fortes chutes de neige et de pluie qui ont touché de nombreux départements français.

Les principales régions touchées sont « Auvergne Rhône Alpes, Centre Val de Loire, Centre Limousin », a précisé Enedis dans un bref point d'information sur la situation à 8h30.

« Nos équipes sont mobilisées sur le terrain pour rétablir l'électricité dans les plus brefs délais », ajoute le gestionnaire.

Ces chiffres ne prennent pas en compte la Corse, dont le réseau est géré par une autre filiale d'EDF. Sur l'île, 21 000 foyers étaient privés de courant mardi matin après le passage de la tempête Adrian.

Localement 50 cm de neige. Dans la nuit de lundi à mardi, les chutes de neige au-dessus de 400 à 600 m ont atteint le Limousin à l'ouest, et continuaient à s'étendre vers le Centre et la Bourgogne au nord pour arriver aux portes de l'Ile-de-France.

On relevait vers 2 heures mardi matin, 3 cm de neige à Nevers, 11 cm à Château-Chinon, 16 cm à Saint-Etienne, 4 cm à Vichy, 6 cm à Grenoble, 8 cm à Aurillac, 13 cm à Ussel.

On attendait mardi matin des quantités de neige de 15 à 30 cm (localement 50 cm) au-dessus de 800 à 1000 m ; et au moins 5 à 10 cm au-dessus de 500 m, 2 à 5 cm au-dessous de 500 m. Mardi matin, les chutes de neige gagneront la Champagne, les Ardennes, l'est de l'Ile de France.

Accident mortel en Aveyron. Les fortes chutes de neige rendent également la circulation très difficile en Aveyron. Selon France 3 Occitanie, une femme de 75 ans est décédée et quatre autres ont été blessées dans un carambolage impliquant plusieurs véhicules, lundi sur la route départementale 911, à Ségur. Les blessés ont été évacués à l'hôpital de Rodez.