En mars 2018, Baptiste Robert avait révélé un scandale impliquant le Premier ministre indien dont l'application aspirait les données personnelles de ses partisans. Interviewé par RT France, il incite les internautes à protéger leurs données.
donees
© RT France
Baptiste Robert
Baptiste Robert, discret père de famille de 29 ans habitant à Toulouse, est aussi un redoutable hacker. Lanceur d'alerte, il a défrayé la chronique en mars dernier en révélant que le premier ministre indien Narendra Modi volait les données personnelles des utilisateurs avec sa propre application destinée à suivre son actualité politique.

Les informations de millions d'internautes ont ainsi été vendues par le premier ministre indien à une entreprise américaine. C'est en utilisant le pseudonyme d'Elliott Alderson que Baptiste Robert a décelé cette faille de sécurité dans l'application Androïde.

Interrogé par RT France, le lanceur d'alerte est revenu sur cet événement. « C'est un moyen pour le Premier ministre [indien] actuel de récupérer énormément de données sur la population et après on peut avec ces informations faire des statistiques et profiler les utilisateurs de l'appli », explique-t-il.

« J'ai la capacité technique de voir que beaucoup de choses ne vont pas. Je trouve des bases de données sur internet, des failles de sécurité dans des sites plus ou moins importants », confie-t-il au micro de RT France. « Faites attention à vos données personnelles », exhorte-t-il. Selon Baptiste Robert, cela ne fait aucun doute, le Règlement général sur la protection des données en vigueur depuis le 25 mai en France, après le scandale de Facebook et Cambridge Analytica, ne suffira pas à déjouer les manœuvres des applications et sites malveillants.