Les propriétaires de caméras de surveillance Amazon Ring ne sont pas les seuls à regarder ce qui se passe chez eux. Des informaticiens ukrainiens avaient un accès presque illimité aux vidéos de ces appareils, qui étaient censées être contrôlées au moyen de l'intelligence artificielle.
amazon
© Daniel Stolle pour The Intercept
L'entreprise la plus chère du monde, Amazon, est au cœur d'une polémique. En effet, ses ingénieurs ukrainiens bénéficiaient d'un accès illimité aux enregistrements des caméras de surveillance installées dans les maisons intelligentes d'Amazon, comme le rapporte le magazine en ligne The Intercept.

Selon la publication, ils auraient visionné manuellement toutes les vidéos réalisées par la startup Ring, qui fait partie d'Amazon, car l'intelligence artificielle ne parvenait pas à assumer ces tâches.

Il s'agit du projet Ring, au sein duquel des dispositifs remplissant les fonctions d'un appel intelligent et une caméra de surveillance extérieure dotée d'un système de reconnaissance faciale, sont fabriqués.

En raison de défaillances du logiciel d'intelligence artificielle des maisons en question, certaines tâches n'auraient pas été accomplies et les informaticiens auraient dû visionner manuellement les vidéos.

De plus, la source a précisé à l'édition numérique que les fichiers n'étaient pas cryptés, afin d'éviter à la société des dépenses supplémentaires.

Le même informateur a également rapporté des cas où les ingénieurs de Ring se moquaient de la vie privée des clients dont ils visionnaient les vidéos de surveillance, par exemple en commentant les personnes invitées par ces mêmes clients pour des rendez-vous galants.

Dans un commentaire accordé à Sputnik la société Ring a nié les accusations :

« Ring ne fournit pas et n'a jamais fourni à ses employés l'accès en direct aux appareils de Ring. Comme mentionné dans notre déclaration, les employés de Ring ont accès aux enregistrements issus exclusivement des vidéos de Ring partagées publiquement depuis l'application Neighbors app (selon nos Termes et conditions) et d'une partie des utilisateurs de Ring qui ont donné leur aval par écrit pour nous permettre l'accès et l'utilisation des vidéos dans des buts établis. Encore une fois, les employés de Ring n'ont pas accès aux directs.»

sonette
© Inconnu
La sonnette Ring de Amazon