doublespeak
La perspective d'un retrait américain de la Syrie a amené la pratique du double langage par les néoconservateurs et leurs compagnons de voyage interventionnistes libéraux à un nouveau niveau.

Pour aider l'observateur confus, voici un glossaire de certains des termes clés les plus fréquemment utilisés et de leur véritable signification, ainsi que des conseils sur les usages jugés tabous dans les milieux politiques et médiatiques occidentaux.

Enracinée. Comme dans : "Nous devons empêcher l'Iran de s'enraciner davantage en Syrie". Signifiant : "En faveur". Sans l'aide de l'Iran et du Hezbollah aux forces gouvernementales syriennes, l'ISIS et Al-Qaïda régneraient aujourd'hui sur la Syrie. Ne dites pas : "Israël s'enracine de plus en plus en Cisjordanie et dans le Golan".

Déploiement avancé. "Les troupes américaines sont en déploiement avancé dans l'enclave d'Al Tanf, à la frontière entre la Syrie et l'Irak". Ce qui veut dire : Occupation. Les troupes américaines n'ont pas le mandat d'y être, pas même l'approbation du Congrès américain.

Engagement. "L'ambassadeur Jeffrey est l'envoyé du secrétaire d'État pour l'engagement en Syrie". Ce qui veut dire : Désengagement. A son grand désarroi, le faucon modèle Jeffrey avait fait la promesse que les Etats-Unis étaient en Syrie pour la durée que le président n'avait pas prononcée dans les heures qui ont suivi son discours. Depuis, il semble avoir perdu sa langue.

Vide. "Les Etats-Unis laisseront un vide lorsqu'ils retireront leurs troupes". Ce qui veut dire : Rétablissement de l'ordre public. Une fois que les États-Unis auront cessé de bloquer la voie, le gouvernement syrien retournera dans le territoire actuellement contrôlé par les États-Unis et maintiendra ISIS à l'écart, comme il le fait dans le reste de la Syrie et en Turquie.

Syrie. "Avec le retrait, il livre la Syrie aux Russes et aux Iraniens". Ce qui veut dire : La seule province et demie de Syrie (Hasakeh et une partie de Deir Ez Zor) actuellement contrôlée par les Etats-Unis. Les stratèges occidentaux aveugles dans les fauteuils roulants ne se rendent pas compte que la Russie et l'Iran ont déjà de l'influence dans la plus grande partie du pays contrôlée par le gouvernement syrien.

Pont terrestre. "Nous devons empêcher l'Iran de créer un pont terrestre à travers la Syrie en maintenant les troupes à Al Tanf". Ce qui veut dire : Nous savons que les journalistes sont trop paresseux pour regarder une carte, alors nous ignorons le fait que l'Irak semi-occupé par les États-Unis, que le président Trump a qualifié cette semaine de grande base d'espionnage, se trouve entre l'Iran et la Syrie. De toute façon, l'Iran pourrait utiliser d'autres points de passage qu'Al Tanf s'il en avait assez de ravitailler le Hezbollah par voie aérienne.

Perdre. "Comment les Etats-Unis ont perdu la Syrie". Signification : Gagner. La Syrie n'a jamais été "la nôtre", comme le Président Trump l'a aussi utilement expliqué. En s'en allant, les États-Unis se rendent un énorme service en évitant une autre guerre impossible à gagner pendant 19 ans comme celle de l'Afghanistan.

Malveillant. "Pompéo a fustigé le comportement malveillant de l'Iran qui déstabilise la région". Ce qui veut dire : Utile, bénéfique. Sans l'Iran et le Hezbollah, la Syrie ne serait pas débarrassée presque totalement de l'ISIS.

Pour. "En ce moment crucial, nous avons besoin d'une politique sérieuse pour la Syrie". Ce qui veut dire : Contre. Presque invariablement, ceux qui veulent une politique pour un autre pays complotent quelque chose de mal. Même les gens bien intentionnés peuvent inconsciemment se glisser dans ce mode condescendant et néo-impérialiste. Ne dites jamais : "Je me demande si la Syrie a une politique pour le Royaume-Uni, ce dernier me semble instable."

Régime. "Le régime syrien". Ce qui veut dire : Gouvernement. Ne dites jamais : "Le régime saoudien", sauf au lendemain d'un assassinat particulièrement atroce d'un critique ayant des liens avec l'Occident.

Stabilisez. "Nos programmes soutiennent les administrations locales dans le but d'aider à stabiliser les zones échappant au contrôle du gouvernement syrien". Ce qui veut dire : Déstabiliser, aider à l'ingénierie de partition.

Déstabiliser. "La fourniture par la Russie de missiles S-300 déstabilisera la situation avec Israël". Ce qui veut dire : Stabiliser. Ces missiles purement défensifs contribueront à dissuader les politiciens imprudents qui ont le gouvernement fédéral dans le collimateur de lancer d'autres attaques aériennes contre la Syrie.

Zone de sécurité. "La Turquie veut une zone de sécurité de 30 km de profond le long de la frontière avec la Syrie". Ce qui veut dire : Zone de danger. Actuellement, la frontière est calme. Une incursion ou une tentative d'insertion de forces par procuration turques se heurterait à une résistance sanglante de la part des Kurdes. Le gouvernement syrien peut garantir que la région reste calme, si on lui en donne l'occasion.

Enhardir. "Le retrait américain va enhardir l'Iran et la Russie". Ce qui veut dire : Ne pas se plier à l'hégémonie régionale américaine. Ne dites jamais : "Le soutien occidental aux bombardements israéliens sur la Syrie a enhardi Nétanyahou".

Et enfin, un coup de projecteur sur les propagateurs de plusieurs des termes ci-dessus :

Groupe de réflexion. Washington Institute for the Middle East, Heritage Foundation, Henry Jackson Society, Chatham House, RUSI. Ce qui veut dire : "Récipient pour l'huile usagée" [NdT : jeux de mots intraduisible entre "Think tank et Bilge tanks"]. Des postes généreusement financés pour néoconservateurs se trouvant au repos entre des affectations de changement de régime et les universitaires à embaucher, produisant des prédictions poubelles qui se sont révélées fausses à maintes reprises et ont été récompensées par d'autres commissions.
L'auteur Peter Ford est l'ancien ambassadeur britannique en Syrie (2003-2006) et au Bahreïn (1999-2002).
Source : Peter Ford 21st Century Wire - Traduction Sott.net