Forêt, Amazonie
© guentermanaus, Fotolia
Pour le deuxième mois consécutif cette année, la déforestation en Amazonie brésilienne est en hausse, avec 920 km² de forêt disparus au mois de juin 2019, soit +88,4 % par rapport à juin 2018.
En juin 2019, l'Amazonie brésilienne a vu disparaître 920 km² de forêt, soit une augmentation de 88,4 % par rapport à juin 2018, selon les données satellite communiquées par le National Institute for Space Research (INPE) du Brésil, l'agence spatiale du pays. On déplore ainsi une hausse de la déforestation pour le deuxième mois consécutif cette année.

Révélateurs de la politique du président Jair Bolsonaro accusée de sacrifier la forêt amazonienne en encourageant son exploitation, ces chiffres poursuivent en effet la tendance inquiétante du mois précédent, qui marquait la fin de la saison des pluies et donnait le coup d'envoi au défrichage. En mai 2019, ce sont ainsi 739 km² de forêt qui avaient été perdus, soit une hausse de 34 % par comparaison avec mai 2018.

Pour le poumon vert de la planète, la saison 2018-2019 promet donc d'être pire que la précédente, bien que la superficie totale de forêt disparue sur un an, calculée de juillet à juillet, ne sera connue qu'à la fin du mois prochain. Les données satellite sur les onze derniers mois annoncent déjà 4.565 km² de forêt rasés pour laisser place à des exploitations minières, des pâturages ou encore des plantations de soja, soit 15 % de plus par rapport à la période équivalente précédente.