Des photos prises depuis un satellite et par des habitants locaux montrent une énorme fissure qui s'est formée à la suite d'un important séisme en Californie.
faille
© @Strange_Sounds
Le puissant séisme de magnitude 7,1 qui a secoué le sud de la Californie le 5 juillet a fissuré la zone de Little Lake dans la région d'Indian Wells Valley.


Des images satellites prises par la société américaine Planet Labs, Inc. et des photos partagées par des Californiens montrent une fissure traversant le désert mais aussi l'autoroute 178 à la hauteur de Trona, dans le comté de San Bernardino.


« Les tremblements de terre des 4 et 5 juillet ont eu lieu dans ce que nous appelons une zone de failles », a déclaré à Live Science Glenn Biasi, géophysicien au United States Geological Survey (USGS) à Pasadena, en Californie.


Selon l'USGS, « une faille est une fracture ou une zone de fractures entre deux blocs de roche. Les failles permettent aux blocs de se déplacer les uns par rapport aux autres. Ce mouvement peut se produire rapidement, sous la forme d'un séisme, ou lentement, sous la forme d'un fluage (...). Lors d'un tremblement de terre, le bloc d'un côté de la faille glisse par rapport à l'autre. »


​Lors du récent séisme, un glissement simultané sur deux failles perpendiculaires a eu lieu, ce qui est rare, a expliqué à Live Science Michele Cooke, géoscientifique à l'Université du Massachusetts à Amherst.


Au moins 159 répliques de magnitude 2,5 ou plus ont été enregistrées après le premier séisme du 4 juillet. Cependant, malgré l'ampleur des deux tremblements de terre, aucun décès n'a été signalé, ceux-ci provoquant seulement plusieurs fuites de gaz ainsi que des incendies dans le sud de la Californie.